Bruxelles: la rue de la Loi piétonnière dès 2019!

30/03/2017
pietonnier

Après le succès du piétonnier du centre-ville, les bourgmestres de la Région de Bruxelles-Capitale ont décidé de lancer ensemble un nouveau projet: transformer la rue de la Loi en espace piétonnier.

L’idée des trois mayeurs, en accord avec les autorités régionales, est de transformer le rond-point Schuman (quartier européen) en zone piétonnière, et de le relier au centre-ville par une artère elle aussi piétonnière.

 

Un projet fort de mobilité douce

Reconnu pour son expertise en matière de mobilité, Touring a été approché dès le début du projet par les autorités communales et régionales. Les discussions, qui se poursuivent dans le plus grand secret depuis quelques mois, ont débouché sur cet ambitieux projet de mobilité douce pour notre capitale. «Pour compenser la transformation de la rue de la Loi en piétonnier, nous avons en effet décidé de dévier tout le trafic vers la rue Belliard, qui passera à deux sens», explique Danny Smagghe, porte-parole de Touring. «Mais ce passage est en réalité un vrai projet de mobilité: la circulation des voitures se fera en effet à une bande dans chaque sens: les autres bandes seront placées en site propre et réservées aux bus. Les automobilistes pourront laisser leur voiture dans le tunnel de la rue de la Loi, transformé en un gigantesque parking de dissuasion. Nous estimions en effet important de conserver intact ce tunnel, qui est un axe névralgique des 20 km de Bruxelles.» La zone piétonnière de la rue de la Loi ne connaîtra qu’une exception: les parlementaires européens bénéficieront en effet d’une dérogation pour y circuler.

 

Début des travaux en 2019

Touring est également satisfait des mesures prises pour éviter les embarras de circulation liés au chantier. «La Région et les communes ont en effet accepté d’attendre la fin des travaux de réfection du tunnel de la Porte de Halle, en janvier 2019», se réjouit Danny Smagghe. «Nous sommes ravis de voir que ce projet tiendra compte des navetteurs qui viennent chaque jour en voiture dans la capitale.»

 

Une première étape?

Le piétonnier Schuman-Rue de la Loi (ou «Berlaymont – Manneken Pis, comme l’ont surnommé ses parrains) n’est en réalité que la première étape d’un projet plus ambitieux. En effet, si cette première phase rencontre le succès escompté, les bourgmestres envisagent de relier tous les points verts de Bruxelles par des axes piétonniers. Le Bois de la Cambre, le Parc du Cinquantenaire ou encore le Parc de Bruxelles seront alors accessibles à tous les promeneurs désireux de découvrir Bruxelles différemment. «Ainsi qu’aux cyclistes, naturellement», précise Danny Smagghe. «Ils auront également leur propre voie de circulation. Le but est en effet de favoriser la mobilité douce et de réduire la pollution urbaine provoquée par la circulation trop dense à Bruxelles. Marche, vélo et transport en commun deviendront les nouveaux moyens de déplacement des Bruxellois et des navetteurs!».

 

pietonnier-art-loi

Articles similaires