69% des usagers de la route pensent que le deux-roues motorisé est une bonne alternative à la voiture.

Lundi, 10 Avril, 2017

De plus en plus de navetteurs utilisent un deux-roues motorisé pour se déplacer. Et maintenant que la météo est plus clémente, nous les voyons partout sur nos routes. C'est une bonne chose car un deux-roues de plus dans le trafic est une auto de moins dans les files. Est-ce que les deux-roues sont pour autant la solution aux problèmes des embouteillages? Que pensent les usagers de la route?
 

Pour le savoir, Touring a réalisé une intéressante enquête auprès d'un large public (membres et non-membres). 5.785 personnes (*), motards et non-motards, ont répondu au questionnaire. 69 % d'entre eux estiment que le deux-roues est une bonne alternative pour le trajet domicile-travail car c'est plus rapide. 60 % d'entre eux sont d'ailleurs en faveur d'une règle (**) qui permet aux motards de remonter les files; 56 % estiment qu'ils pourraient également utiliser les voies réservées aux bus.

 

  • 56 % pensent que les motocyclistes pourraient utiliser les voies réservées aux bus.

  • 64 % disent que les motards roulent trop vite.

  • 62 % pensent que les employeurs n'en font pas suffisamment pour les employés motards.

 

Selon Touring, rouler en deux-roues motorisé n'est pas toujours sans risque. Selon l'IBSR, les accidents à moto sont trois fois plus mortels que les accidents impliquant des voitures ou des cyclistes. Les raisons principales sont la perte de contrôle du motard (32 %) et une inattention des autres usagers de la route qui n'ont pas vu le motard (30 %).

C'est la raison pour laquelle nous avons interrogé les répondants sur une série de questions:

 

  • 96 % d'entre eux sont pour l'obligation de porter des vêtements de protection pour le motard.
  • 59 % estiment que les motards respectent le Code de la route.
  • Mais aussi: 64 % trouvent que les motards roulent trop vite (43 % de répondants motards le pensent aussi), mais pas comme des "imprudents" (38 %).
  • Une majorité de 69 % estime que les motards sont courtois.
  • 58 % sont pour une formation continue pour les motards. Les motards eux-mêmes sont pourtant seulement 30 % à le souhaiter!
     

Touring désire vivement encourager l'utilisation de deux-roues motorisés. C'est la raison pour laquelle nous devons prendre autant de mesures que nécessaire afin de renforcer l'attrait du deux-roues motorisé et favoriser ainsi son utilisation. Ainsi, Touring soutient totalement le principe de remonter les files et l'utilisation des bandes de bus. Mais est ce que les usagers de la route vont trouver cela suffisant?
 

  • 53 % des personnes interrogées jugent positivement le traitement fiscal favorable accordé aux deux roues motorisés dans le cadre des déplacements professionnels entre le domicile et le travail (ils sont 82 % chez les motards), tandis que 26 % pensent que l'on ne vas pas assez loin en la matière.
  • En matière de réglementation (remontée des files par exemple), la moitié estime que cela répond aux attentes et 9 % estiment que c'est insuffisant.
  • 62 % des répondants estiment que les employeurs n'en font pas assez pour les utilisateurs de deux-roues (ils sont 90 % à le penser chez les utilisateurs de deux roues motorisés). Cela peut aller de la mise à disposition de vestiaires, de douches ou d'un abri, à une prime favorisant l'utilisation d'un deux roues.
  • 66 % estiment qu'il y a trop peu de places de parking sur la voie publique pour parquer leur machine. 56 % sont favorables à l'utilisation des bandes de bus (82 % de motards) et 60 % avec le fait de remonter les files (92 % des motards sont pour).

 

« Il y a encore un long chemin à parcourir afin de stimuler l'usage des deux-roues motorisés ». C'est pourquoi Touring réclame que l'on tienne compte, à titre d'avantage fiscal, des frais réels plutôt que d'un forfait fixe. "Nous souhaitons également inciter les employeurs à se montrer ouverts à l'utilisation des deux-roues motorisés pour les déplacements domicile-travail."

Partagez ce contenu

Contact Presse
Lorenzo STEFANI

Tel: 

+32 2 233 26 06

Mob: 

+32 471 592 378

[email protected]

Rue de la Loi 44
1040 Bruxelles
Belgium

Suivez-nous sur :