L’agressivité est le n°1 des causes d’irritation dans le trafic

Lundi, 9 Mai, 2016

« ‘L’agressivité’ sur la route est avec 37%, en tête du top dix des causes d’irritations dans le trafic ». Ceci démontre l’enquête de l’organisation de mobilité Touring avec 1.060 réponses. ‘La vitesse non adaptée’ prend la deuxième place dans le ranking. Et en 3ième position se trouve le ‘non-usage des clignotants’ ».
L’organisation se dit ne pas être surpris par ces résultats, « vue le fait que nous recevons régulièrement des remarques et des suggestions de nos  membres concernant ce genre d’irritations ».

Touring a mené également une enquête quant aux irritations liées à l’infrastructure routière. «Sur cette liste en 1ière place nous trouvons ‘files’, une frustration qui ne cesse de croître ces dernières années. ‘Des feux non-synchronisés et le  ‘manque de places de stationnement lié aux tarifs’ figurent respectivement en 2ième et 4ième place ».


Trafic
 

Touring constate que les participants à l’enquête soulèvent les problèmes, situations et comportements qui les ennuient et pour lesquels des solutions sont demandées depuis très longtemps.
« Grand nombre de ces problèmes reviennent à chaque fois dans les dossiers sur la mobilité et la sécurité routière avec lesquels nous sommes confrontés au quotidien et pour lesquels nous donnons régulièrement notre avis ».

 

Touring : Il est important de tenir compte de l’agressivité dans le trafic vu le fait que ce comportement est considéré comme omniprésent par une majorité des répondeurs.
« Les autorités et la justice sont donc invités à réagir plus fermement ». Touring répète que les récidivistes et les criminels de la route doivent être exclus définitivement de la circulation et que leur véhicule doit être confisqué.
« En dehors de ceci, nous demandons une extension du nombre des contrôles de trajets surtout sur des routes à haut risque.
Enfin le non-usage des clignotants devient un problème qui ne cesse de croître. Pour ceci il faudrait davantage de contrôles à des endroits ciblés et des campagnes de sensibilisations. Mais aussi les auto-écoles ont un rôle à jouer envers cette problématique ».

 

« En ce qui concerne l’infrastructure, il est clair que les usagers de la route sont irrités par une exagération des aménagements et même son contraire, le manque d’aménagements prévus par les autorités.
La demande des automobilistes et d’autres participants à la circulation pour lutter contre les embouteillages et de prendre des mesures pour la rendre plus fluide et plus sécurisé demeure depuis longtemps très pertinente.
Si les gens placent la non-synchronisation des feux à la 2ième place, n’étonne pas Touring. « Tous les jours nous recevons des questions et des remarques de nos membres à ce sujet, surtout parce que les gens savent entre temps que c’est un problème qui peut se résoudre techniquement facilement et avec une bonne volonté. En outre des feux bien synchronisés sont avantageux pour les cyclistes et les piétons également.

Et en ce qui concerne le stationnement tout le monde sait constater que les places non seulement deviennent plus rares, mais elles sont plus chères aussi. De nombreuses villes et communes ont installé un système payant ces dernières années. Un bon plan de stationnement, une communication claire et la construction de parkings (en sous-sol et parkings de dissuasions) pas chers, sont indispensables conclus Touring. 

Partagez ce contenu

Contact Presse
Lorenzo STEFANI

Tel: 

+32 2 233 26 06

Mob: 

+32 471 592 378

lorenzo.stefani@touring.be

Rue de la Loi 44
1040 Bruxelles
Belgium

Suivez-nous sur :