Touring : piétons blessés ou tués sur nos routes?

Vendredi, 18 Janvier, 2019

La Belgique est au troisième rang des mauvais élèves de l’Europe de l’Ouest

« En 2017, 4.034 piétons sont décédés ou ont souffert de blessures graves  sur nos routes. Une hausse de 248 cas par rapport à 2012. La Belgique se positionne de cette façon, en Europe de l’Ouest, comme le troisième élève parmi les moins bons de la classe (après le Portugal et l’Italie). En 2017, 95 piétons sont morts sur nos chaussées. Alors que l’année  précédente (2016), on comptait 78 décès, soit 16 de moins. Ce qui représente 16 % de tués sur le total des victimes de la route en 2017.* Suite à une analyse de l’organisation de mobilité Touring, il ressort qu’il est primordial de conscientiser les piétons en particulier, car le nombre de victimes ne diminue que très peu d’année en année.

 

Nous sommes tous des piétons, à un moment de la journée. Du point de vue de la mobilité, nous utilisons nos jambes bien avant le vélo, le train ou l’automobile. Sans compter qu’aujourd’hui il faut ajouter les nouveaux moyens de transport comme les trottinettes qui se mêlent à la circulation des piétons et des cyclistes ou qui circulent sur nos routes ! Les usagers de la route doivent être mieux protégés, surtout les plus faibles. La marche doit être encouragée pour des distances réduites, surtout en milieu urbain. Nous voulons sensibiliser la plus grande partie des usagers de la route sur les risques encourus par les piétons et le respect mutuel nécessaire. Diminuer le nombre de victimes piétonnes ne peut se faire qu’en œuvrant pour obtenir des usagers de la route 5 étoiles, des moyens de locomotion 5 étoiles avec des infrastructures 5 étoiles. Une sensibilisation récurrente est indispensable. Touring donne des recommandations pour y arriver :

 

Usagers de la route :

  • Conducteurs : faire très attention en soirée. La plupart des piétons décèdent lorsque la visibilité est faible : début de soirée, baisse de la luminosité en cas de pluie également…

  • Ne pas se laisser distraire par un passager ni par un quelconque appareil électronique.

  • Diminuer la vitesse à l’approche des passages pour piétons et zones fréquentées par des piétons.

  • Un piéton aura toujours la priorité sur un passage clouté.

  • La courtoisie au volant signifie moins de morts sur nos routes et encourage les piétons qui contribuent à moins de voiture dans les files.


Piétons :

  • Eviter de préférence, de porter des habits sombres, surtout lorsque la luminosité est faible.

  • Respecter les feux de circulation et établir un contact visuel avec le conducteur lorsqu’on traverse.

  • Ne pas se laisser distraire par un smartphone ou des écouteurs limitant les alertes sonores.


Véhicules :

Grâce aux crash tests de la FIA, les constructeurs automobiles investissent massivement dans des systèmes visant à protéger les usagers de la route les plus faibles, comme les cyclistes ou les piétons en cas d’impact. Les structures solides en-dessous du capot du moteur et le parechoc sont ainsi couverts par des matériaux plus souples et les voitures sont de plus en plus équipées de systèmes électroniques visant à faire freiner le véhicule au cas où un piéton serait détecté. Les critères des crash tests (EuroNCAP) en matière de protection des usagers faibles se renforcent d’année en année obligeant les constructeurs automobiles à investir dans ces systèmes.

 

Infrastructure :

Outre nos routes en piteux état, c’est toute l’infrastructure qui y est liée qui doit être repensée et améliorée comme les bandes pour cyclistes ou les trottoirs. La situation de nos trottoirs et de nos bandes cyclistes est tout simplement effrayante. A beaucoup d’endroits en milieu urbain, on arrive à peine à distinguer les  passages pour piétons et les pistes cyclables sont souvent même dangereuses . Afin de promouvoir la marche à pied, il nous faut faire en sorte que les trajets à effectuer soient attrayants et sécurisés par rapport à la chaussée.

Nous demandons aux autorités compétentes de continuer cette démarche et d’agrandir l’analyse.

 

Quelques recommandations de Touring quant à l’installation d’un passage pour piétons :

  • Faire en sorte qu’il y ait une visibilité et une interaction adéquate entre piéton et conducteur.

  • Faire en sorte qu’il n’y ait aucun obstacle de grande envergure dans les alentours du passage pour piétons.

  • Faire en sorte qu’il y ait un temps d’attente logique et acceptable pour TOUS les usagers de la route.

  • Prévoir une berme centrale à des passages pour piétons imposants.

  • Prévoir une signalisation réfléchissante et assez d’éclairage avec un entretien régulier du matériel.

  • Dès la conception des passages pour piétons, prendre en compte  les spécificités à mettre en place pour le bien-être et la sécurité des personnes à mobilité réduite ou ayant une défaillance visuelle.

 

 

 

*SPF Economie / StatBel

**Commission Européenne / Cara Database

Partagez ce contenu

Contact Presse
Lorenzo STEFANI

Tel: 

+32 2 233 26 06

Mob: 

+32 471 592 378

lorenzo.stefani@touring.be

Rue de la Loi 44
1040 Bruxelles
Belgium

Suivez-nous sur :