Assistance voyage Touring : 12 % d'appels en plus

Bien que nos compatriotes francophones ne soient pas encore en vacances de carnaval, l'assistance voyage Touring observe tout de même une augmentation de 12 % du nombre d'appels par rapport à l'année dernière, lorsqu'on examine la première semaine (de 2 073 à 2 324). Le nombre d'interventions sur le terrain a toutefois légèrement diminué, passant de 790 à 779. Cela s'explique notamment par une baisse des accidents de ski (de 44 l'année dernière à 35 cette année).

Interventions médicales Touring est intervenu 249 fois pour des raisons médicales. L'année dernière, pendant la même période, il y avait eu 313 interventions (-20 %). "Nous avons compté 59 rapatriements, contre 81 l'année dernière. Le nombre d'accidents de ski a également légèrement diminué en raison du manque de neige dans les régions de basse altitude. En raison de l'absence de neige dans de nombreuses stations de ski, davantage de vacanciers ont choisi d'autres destinations comme l'Espagne et l'Italie. La plupart des accidents de ski se produisent pendant le troisième et le quatrième jour de vacances car les skieurs sont alors plus confiants et prennent donc plus de risques. Ils atteignent également rapidement des vitesses élevées sur des pistes plus difficiles. Les accidents concernaient principalement des fractures de l'épaule mais aussi des luxations des bras, jambes et mains, parfois à la suite de chutes sur un sol dur ou gelé (la neige fond pendant la journée et regèle la nuit) et des traumatismes crâniens. Ce dernier point est en baisse depuis plusieurs années car de plus en plus de skieurs portent un casque de ski. Les autres interventions médicales sont classiques : infections, accidents, chutes, problèmes cardiologiques et troubles gastro-intestinaux. Le top 5 des dossiers médicaux ont été ouverts en : France, Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne et Espagne. Les pays de ski comme l'Autriche et la Suisse sont donc absents de la liste.

Interventions techniques Le nombre d'interventions techniques pour pannes et accidents a cependant augmenté, passant de 477 l'année dernière à 530 cette année. Plus de vacanciers se sont donc déplacés en voiture, augmentant ainsi le risque de pannes. Un grand nombre d'appels provenaient également de pays du sud comme le Portugal, l'Italie et l'Espagne. Beaucoup de vacanciers aspiraient donc au soleil, en raison du temps souvent maussade dans notre pays. La majorité des appels provenait surtout de nos pays voisins. Les malchanceux ont dû faire face à des problèmes classiques tels que les pneus, la batterie, le démarreur, le système de refroidissement et les freins.