Image
Casque moto: comment le choisir?
25 juillet 2016
Comment choisir son casque moto? 10 conseils d'achats et des conseils pour bien l'utiliser.

Le port du casque est imposé par le Code de la route pour les conducteurs et passagers de motos et cyclomoteurs. Le casque doit aussi porter une marque d'homologation indiquant sa conformité aux normes légales. Mais le Code ne dit rien quant au type de casque qu'il faut porter. Pourtant, tous les casques n'offrent pas la même protection.

Il existe 4 types de casques conformes aux exigences du Code de la route.

Le casque intégral fermé (Full Face Helmet)

Le type le plus connu et le plus fréquent est le casque classique à mentonnière fixe. La tête est entièrement protégée en cas de chute et le porteur est peu gêné par le vent ou le bruit. Ces casques étant fermés, une bonne ventilation est essentielle.

Image
casque intégral

Le casque de cross (Off Road Helmet)

Il est aussi pourvu d'une mentonnière fixe, mais n'a pas de visière. Il faut donc porter des lunettes de cross en plus. Ce casque est plus léger et offre une meilleure ventilation, au détriment de l'atténuation du bruit.

Image
casque de cross

Le casque modulable (Flip Up Helmet)

Ce type de casque ressemble au casque intégral, mais sa mentonnière est relevable. Il n'offre une protection totale qu'en position fermée. La mentonnière doit donc être rabaissée en roulant.

Image
casque modulable

Le casque jet (Open Face Helmet)

Ce casque tendance est surtout populaire chez les conducteurs de scooters et de motos rétro et classiques. Il laisse le visage découvert et recouvre la tête jusqu'aux oreilles. En cas de chute, le visage n'est pas protégé.

Image
casque Jet

Les matériaux

Deux types de matériaux sont utilisés pour l'enveloppe extérieure d'un casque de moto: les matières thermoplastiques et les matières composites

Les casques en matières composites sont faits de fibres de carbone ou d'aramide. Ils sont plus légers et donc plus confortables à porter. Les tests montrent qu'ils protègent tout aussi bien. Mais ils sont plus chers.

L'enveloppe intérieure, qui absorbe les chocs, est faite de mousse de polystyrène. Dans les casques modernes, l'enveloppe intérieure est composée de plusieurs parties réglables, pour pouvoir l'adapter à la forme du crâne. Cela offre un plus grand confort et une meilleure ventilation.

Le prix

Le prix d'un casque de moto va de 50 à 1.000 euros. Les différences de prix se justifient par la forme du casque, les matériaux utilisés, l'enveloppe intérieure réglable, la présence d'accessoires (visière…), le design et la marque.

Entre 50 et 150 euros, on trouve surtout des casques jet et des casques intégraux en matière thermoplastique, au design simple.

Entre 150 et 300 euros, tous les types de casques sont représentés, tant en matière thermoplastique que duroplastique.

La plupart des marques de casques classiques produisent des modèles allant de 300 à 500 euros, généralement en matière duroplastique légère, au design tendance et de très bonne qualité.

Les modèles haut de gamme coûtant jusqu'à 1.000 euros sont des casques intégraux fermés, généralement faits en fibres de carbone. Dans cette tranche de prix on trouve également des casques de cross.

10 conseils d'achat

  1. Prévoyez suffisamment de temps pour ne pas devoir faire un achat précipité. Un magasin spécialisé est le meilleur endroit pour comparer les modèles.
     
  2. Mesurez votre tour de tête juste au-dessus des oreilles. Cette mesure en centimètres est à peu près équivalente à la taille du casque. Il est cependant nécessaire d'essayer les casques, car les fabricants en calculent la taille différemment.
     
  3. Un casque doit bien adhérer au crâne, mais ne pas l'oppresser. Quand vous faites tourner votre casque, la peau de votre front doit également bouger, sinon le casque n'est pas assez serré. L'enveloppe intérieure rétrécit légèrement à l'utilisation, donc n'achetez surtout pas un casque trop grand. Quand un casque vous va, essayez la taille en-dessous. Si vous arrivez à le mettre facilement et qu'il n'est pas trop serrant, vous avez là la bonne taille.
     
  4. Pour un meilleur confort, demandez un casque à enveloppe intérieure réglable. L'enveloppe intérieure doit également bien adhérer à la partie supérieure de votre tête. Si ce n'est pas le cas, essayez une taille au-dessus ou un autre modèle.
     
  5. Quand la jugulaire est attachée et réglée correctement, il ne doit pas être possible d'enlever le casque de votre tête. La fermeture de la jugulaire ne peut pas serrer votre mâchoire inférieure.
     
  6. Portez le casque pendant au moins dix minutes. C'est le temps nécessaire pour savoir s'il vous pince ou vous irrite. N'hésitez pas à tester le casque sur route, si c'est possible.
     
  7. Si vous portez des lunettes, ne les enlevez pas pour essayer le casque. Si vous n'en portez pas, essayez avec des lunettes de soleil.
     
  8. Si vous appréciez les visières teintées quand le soleil brille, optez pour un casque dont la visière est facilement interchangeable.
     
  9. Un casque de couleur vive est plus visible.
     
  10. Un casque doit être homologué. Cherchez la petite étiquette généralement cousue à la jugulaire. Si le numéro d'identification commence par 05, le casque est conforme à la récente norme ECE R 22/05. Le chiffre après le E indique le pays. E6 correspond à la Belgique. La lettre P après la barre oblique indique une protection homologuée de la mâchoire.

Bien utiliser son casque: quelques conseils

  1. Les casques récents, de qualité, s'usent nettement moins vite que les anciens modèles. En cas d'utilisation régulière, un casque se remplace tous les cinq ans.
     
  2. L'enveloppe intérieure d'un casque se dilate et rétrécit en cas d'utilisation fréquente. Il peut donc arriver que le casque soit trop peu serré. Si c'est possible, retirez l'enveloppe intérieure et nettoyez-la en suivant les indications du fabricant. N'essorez pas la doublure ou le rembourrage en mousse, sinon leur forme changera. Après lavage et réinsertion de l'enveloppe intérieure, le casque doit à nouveau être aussi serré qu'au début.
     
  3. Vérifiez régulièrement que votre casque adhère toujours bien à votre crâne et que la jugulaire est réglée à bonne longueur. En cas d'accident, cela peut devenir une question de vie ou de mort. Si vous tombez sur votre casque lors d'un accident, achetez-en toujours un nouveau, même s'il n'y a pas de dommages apparents.
     
  4. Lavez régulièrement la visière à l'eau ou à l'aide d'un mouchoir humide. Les insectes, la poussière ou l'huile peuvent nuire à la visibilité. Remplacez la visière si elle est griffée. Une visière griffée peut vous aveugler à contre-jour.
     
  5. Par temps pluvieux, la visière peut être salie par les éclaboussures des véhicules qui roulent devant vous. S'il ne pleut pas assez pour rincer les saletés, évitez de frotter la visière pour ne pas la griffer. Restez à plus grande distance du véhicule devant vous ou arrêtez-vous pour rincer votre visière.
     
  6. Vérifiez régulièrement l'étanchéité de votre casque. Avec une bonne visière intérieure anti-condensation, vous pouvez rouler avec la visière fermée même sous une forte pluie. Les visières à revêtement intérieur anti-condensation (pas les visières intérieures) requièrent toujours un minimum de ventilation.
     
  7. Faites bien sécher votre casque après avoir roulé sous la pluie. Une doublure humide peut moisir ou dégager une odeur désagréable. Pendant le séchage, éloignez le casque de toute source de chaleur intense, sinon l'enveloppe intérieure pourrait rétrécir.
     
  8. Pour les motards, des verres de lunettes en plastique sont plus indiquées que ceux en verre. Le plastique se brise et s'embue moins facilement que le verre. Par contre, les lunettes à branches en plastique ne sont pas vraiment adaptées aux motards car elles se courbent fort entre les tempes et l'enveloppe intérieure du casque.
Je partage ce contenu
2 avril 2020

5 conseils pour une maison saine

Aujourd'hui, nous passons plus de temps à l'intérieur qu'à l'extérieur et cela a des conséquences sur l'air qu'on y respire. Pour rester en bonne santé, veillez à ce que votre maison soit saine. Voici 5 conseils et un conseil en bonus pour vous remonter le moral.