Image
Partir en vacances en voiture comporte toujours son lot de stress et de risques. Voici les 10 conseils à suivre pour rouler en toute sécurité.


Suivez ces dix commandements pour affronter la route des vacances et rouler en toute sérénité. Adultes, enfants, tout le monde est concerné.


Space redefined - the new Mercedes-Benz GLS. New York International Auto Show 17.4.2019
Les vacances c’est l’insouciance mais pas quand il s’agit de la sécurité de la famille.


1.
Avant de rouler, entretenir sa voiture

Avant une longue route, il est primordial de faire entretenir votre voiture. C’est d’autant plus important que les vacances signifient généralement lourdes charges et chaleur, deux ennemis de votre auto. Pour commencer, faites un check-up (bien) avant le départ chez votre garagiste. Et la veille, n’oubliez pas:


2.
Bien charger les bagages

Voilà une tâche qui n'est pas évidente et qui suscite souvent beaucoup de stress.

  • Prenez soin de répartir les lourdes charges au fond du coffre, avec ce dont vous avez le moins besoin.
  • Un coffre de toit pourrait vous être bien utile, mais attention: il faut une bonne organisation à la fois pour l'installer et le charger.
  • Une étape? Prévoyez un sac ou une petite valise contenant tout le nécessaire. Placez-le dans un endroit facilement accessible. Vous éviterez ainsi de chambouler tout votre chargement.


3.
Vérifier régulièrement toutes les attaches

Que ce soit un coffre de toit ou de vélos, le transport d'objets sur votre voiture n'est pas sans risque. Vous devrez donc faire attention lors du montage des systèmes de maintien, mais aussi surveiller l’arrimage des objets transportés.

En un mot comme en dix: profitez des pauses sur la route pour vérifier l'ensemble des fixations et, éventuellement, retendre quelques liens distendus. Prenez aussi connaissance des différentes législations concernant ces transports.


4.
La ceinture de sécurité pour les enfants

Bien sûr, dans la plupart des pays européens, le port de la ceinture est obligatoire. Mais vous assurer que vous enfants respectent cette obligation est plus que le simple respect de la loi.

Attention: la ceinture, ce n’est pas que la partie ventrale de la sangle. Il y a aussi celle qui maintient l'épaule. Au cours du voyage, fatigue aidant, les enfants ont tendance à "glisser" sur leurs sièges et ils ne sont plus correctement tenus. Un choc violent peut alors engendrer ce que l'on appelle le "sous-marinage" : le corps va passer sous la ceinture et être projeté dans l'habitacle. Il vous faudra donc une vigilance de tous les instants.

Enfin, obliger vos passagers à porter leur ceinture, signifie évidemment que vous devrez, vous aussi, donner l’exemple.


5.
Amuser/occuper les enfants

À peine avez-vous quitté votre rue qu’une petite voix s’élève de la banquette arrière pour savoir si "c’est encore loin". Si vous devez rouler sur plusieurs centaines de kilomètres, suivez nos conseils pour sauver de l’ennui la "jeunesse d’aujourd’hui".


6.
A proscrire: les jambes baladeuses

Sur la route des vacances, combien n'avez-vous pas compté de passagers "allongés" sur leur siège, jambes tendues reposant sur le tableau de bord ? Un détail? Pas en cas de freinage d'urgence! Votre passager n'aura jamais le temps de se redresser et, en cas de choc, subira le déclenchement de l'airbag, sans compter que cette position favorise le sous-marinage.

Inutile de préciser que sortir les pieds par les fenêtres - du "déjà-vu" sur la route des vacances - peut s'avérer tout aussi dangereux, sinon plus encore.


7.
Eviter les objets lourds dans l'habitacle

Évitez de laisser des objets non arrimés dans l'habitacle Sur son site internet, VIAS explique qu'en cas de choc ils se transforment en dangereux projectiles: en cas de freinage brusque à 80 km/h un simple thermos de 2 kg déposé sur la plage arrière devient une masse de près de 57 kg se déplaçant à environ 25 km/h. Si ce projectile percute un occupant, ce dernier a peu de chance de survivre au choc.


8.
Repos, détente et pauses

Vous le savez, évidemment. Soyez bien reposé et arrêtez-vous au moins une fois toutes les deux heures. VIAS insiste:

"Si possible, évitez de rouler pendant les heures les plus délicates, à savoir entre 14 h et 16 h et entre 2 et 6 h du matin." À titre d'exemple, le risque d'assoupissement est 3 fois plus élevé à 16 h qu'à 10 h. En cas de coup de pompe, faites une sieste de 15 ou 20 minutes maximum, c'est le seul remède efficace.

Enfin, ne comptez pas trop sur les détecteurs de fatigue qui équipent les voitures les plus récentes. Selon une étude de VIAS, ils ne sont pas, ou très peu, efficaces.


9.
Ne pas suivre aveuglément son GPS

Vous l'avez sans doute déjà remarqué au cours de vos trajets quotidiens, votre GPS n'est pas toujours fiable. Travaux, déviations, mises à jour tardives, autant de raisons qui peuvent vous induire en erreur. Un argument de plus, sur la route des vacances, de ne pas toujours rouler sans un minimum de réflexion. Ceci afin de ne pas vous retrouver en mauvaise posture ou en infraction avec les règles de circulation locale.


10.
Les accessoires interdits

Vous disposez d'un GPS avec un avertisseur de radar? Un Coyote ou tout autre dispositif de ce genre? Attention, car si ces appareils sont acceptés dans de nombreux pays européens, il existe des exceptions comme la Suisse, l'Irlande, la Slovaquie ou encore la Turquie.

En France, les appareils tels que le Coyote ont dû s'adapter (comme en Allemagne) en ne signalant plus l'endroit précis des radars mais seulement des "zones de danger".


Touring vous vient en aide dans toute l’Europe

Vous partez en vacances en voiture? Ne laissez pas une panne gâcher vos vacances en route ou à destination. Pensez à prendre bien à l’avance une assistance! Avec la formule d’assistance Go Europe de Touring, un de nos partenaires à l’étranger enverra un patrouilleur pour vous aider et vous remettre rapidement sur la route. Où que vous soyez en Europe.

Découvrez également formules de dépannage, d’assistance voyage dans le monde, d’assurance annulation et d’assistance vélo.