Image
pot d'échappement voiture
11 janvier 2017

Cela se fait déjà dans d'autres villes européennes, Mi-2016, Anvers s'apprête à interdire l'accès de son centre-ville aux véhicules les plus polluants.

Interdire  les voitures les plus polluantes et donc les plus anciennes de circuler à Anvers? Voilà une info qui fait grand bruit au nord du pays.Pour déterminer ce facteur, les autorités utiliseront les normes "Euro" liées à l'âge du véhicule et c'est là que le bât blesse…

Image
gaz d'échappement voiture

Concrètement, ce que l’on appelle une zone à "basses émissions", composée de quartiers, a été déterminée au cœur de la cité anversoise et sur Linkeroever. Ceux-ci d’habitude soumis à la pollution due aux transports vont être interdits aux véhicules qui rejettent le plus de particules fines,responsables de nombreuses maladies respiratoires et probablement même de certains types de cancer. Dans un premier temps, 1 février 2017, seront exclus les véhicules ne respectant pas les normes Euro 1 pour l'essence et Euro 4 ou Euro 3 (avec filtre à particules) pour le diesel. Dans un second temps, en 2020, les voitures devront épondre aux normes Euro 2 pour l’essence et Euro 5 pour le diesel.

Chasse aux vieilles autos

Au-delà de l’aspect environnemental tout à fait louable, il ne faut pas oublier que derrière ces chiffres et statistiques, ce sont de nombreux propriétaires de véhicules plus anciens (d'ancêtres y compris) qui se verraient interdire l’accès à une bonne partie de la plus grande ville de Flandre.

Selon nos estimations, la règle qui serait appliquée, pourrait toucher près d’un quart du parc roulant. Le plus grave est que cette mesure touchera  les personnes les plus démunies et/ou les plus âgées. Quand vous ne parcourez que quelques milliers de kilomètres par an (la moyenne nationale tourne autour des 15.000 mais certain(e)s en font beaucoup moins), il est logique de conserver longtemps son véhicule. Or, les personnes concernées sont nombreuses, ne serait-ce que si l’on se réfère uniquement aux moteurs diesel.

Ainsi, la norme Euro 3 non équipée d’un filtre à particules sera bannie (sauf si supplément) dès 1er février 2017: c’est-à-dire des voitures qui sont sorties des concessions au plus tard en 2001 (et jusque 2005-2006). Autrement dit, une voiture diesel ayant un peu plus de dix ans sera recalée et interdite de centre-ville à Anvers dès février 2017.

En vigueur à l'étranger

Image
panneaux basses émissions

Bien sûr, il existe une possibilité de prolonger la vie de son auto, dans ce cas il "suffit" de faire monter un filtre à particules. Mais cette opération coûte relativement cher (entre 800 et 1.400 € en moyenne) et n’est pas adaptable à tous les modèles. En plus, ce ne sera qu’une mesure transitoire puisque selon nos informations, une voiture diesel avec filtre à la norme Euro 3 ne pourra alors circuler en ville que trois ans et demi soit jusque la phase 2 du plan prévu en 2020. Sachez aussi qu'un panneau spécifique existe déjà dans le Code de la route et qu'il fleurira aux abords des zones concernées. 

Ceci dit, de nombreuses autres villes européennes agissent déjà de la sorte. Outre la Hollande ou l'Italie, c'est sans doute en Allemagne que l'on pratique le plus ces limitations d'accès aux villes avec des pastilles qui vous en interdisent ou pas l'entrée. Appelées "Umweltzone", il s’agit de zones dans lesquelles de fortes concentrations de particules fines risquent d’apparaître (centres-villes, nœuds routiers, axes fort fréquentés). Et donc, pour y circuler, un véhicule doit répondre à certaines normes en matière d’émissions de particules et arborer l’autocollant (payant) adéquat.

Ici aussi Touring intervient en regrettant le fait que chaque pays européen (parfois même chaque ville) organise comme il l'entend sa propre législation en matière de restrictions routières liées à la pollution (*). Certains travaillent avec des autocollants, d'autres avec deslecteurs de plaques minéralogiques. Et bien sûr les automobilistes européens doivent non seulement s'informer de la situation locale mais en plus ils doivent payer en fonction du pays et des villes visités. Un casse-tête à l'heure où l'on voudrait plus d'Europe. Raison pour laquelle Touring demande d'harmoniser au mieux tous ces systèmes afin de ne pas léser - une fois de plus - le consommateur automobiliste.

Faites le test de compabilité pour savoir si votre voiture est autorisée à Anvers. 

Pour plus d'infos sur les zones concernées, ou si vous voulez obtenir des éco-vignettes. appelez le service Touring Info (tél.: 02 286 33 84) ou via email [email protected] . Les éco-vignettes allemandes sont disponibles au Shop de Touring, 44 rue de la Loi, 1040 Bruxelles

Je partage ce contenu
18 mars 2020

Mobilité, voyages, ce que le coronavirus change

La crise du coronavirus implique de profonds changements dans notre quotidien. En tant qu’acteur majeur de la mobilité et du secteur du tourisme, Touring tente de vous informer et de vous conseiller sur l’évolution de la situation. Retrouvez ici les nouvelles récentes sur l’épidémie et son impact sur vos déplacements et vos voyages.