Image
Combinez culture et randonnée à vélo en suivant notre randonnée dans le Borinage, sur les traces de Van Gogh.


Vincent van Gogh a séjourné quelque temps en Belgique. Il a vécu au Borinage, où il était prédicateur laïc parmi les mineurs. Sa correspondance fournie avec son frère Théo offre un éclairage sur son séjour borain. Découvrez à vélo les lieux de la région où vécut l’artiste.


L’itinéraire

Notre itinéraire cyclable dans le Borinage ne retrace pas par ordre chronologique le cheminement de Van Gogh dans la région. Mais notre première halte vous aidera à mieux comprendre les suivantes.


La ligne 98 du RAVeL dans le Borinage.



Bon à savoir: cette boucle à vélo comporte quelques côtes, et la piste cyclable, quand il y en a une, n'est pas toujours en très bon état... mais un bon tronçon parcourt des chemins RAVeL bien entretenus et les dix derniers kilomètres sont une piste cyclo-piétonne à plat et interdite à la circulation automobile.

Comptez une journée entière si vous voulez visiter à votre aise les musées qui jalonnent le parcours.

Mais commençons par ce qui amène Van Gogh en Belgique...


Comment Van Gogh arrive au Borinage

On sait que Van Gogh arrive en Belgique lassé de l'art et plus précisément du négoce de tableaux. Pour rappel, à 16 ans, Vincent est le plus jeune employé de la galerie de son oncle, un marchand d'art lui aussi prénommé Vincent. L'affaire florissante de l'oncle se développe à l'étranger et son neveu Vincent est affecté aux filiales de Londres et Paris. Mais Vincent prend le commerce de l'art en grippe, à un tel point que l'oncle finit par le congédier.

Dévasté par ce licenciement, Vincent décide d'embrasser la carrière de son père, Theodorus van Gogh, pasteur protestant. Après des études de théologie inachevées à Amsterdam, cette vocation l'amène au Borinage.

gare de Pâturages
L’ancienne gare de Pâturages.

En décembre 1878, il débarque à la gare de Pâturages. Le bâtiment existe toujours, mais les voies ferrées ont depuis été aménagées en RAVeL (ligne 98). Deux mois à peine après son arrivée dans la région, Van Gogh se met à travailler comme prédicateur laïc parmi les mineurs.


Point de départ: la Maison Van Gogh à Cuesmes

Nous entamons notre circuit à La Maison Van Gogh à Cuesmes, à proximité du point-nœud 1. C'est ici que Van Gogh apprend à dessiner en autodidacte avant de déménager à Bruxelles, faute de lumière et d'espace suffisants. Il s'agit donc de sa dernière résidence dans la région, mais en 2021, c'est l'endroit idéal pour un rappel des faits. Veillez à réserver bien à l'avance et comptez environ une heure et demie pour la visite du musée.


Maison de Van Gogh à Cuesmes
La maison où séjourna Van Gogh à Cuesmes.


Le premier lieu de séjour de Vincent van Gogh en Belgique se trouve plus loin sur le parcours. Van Gogh séjourne à Wasmes de décembre 1878 à début août 1879. Longtemps laissée à l'abandon, la maison a finalement été restaurée et transformée en un musée modeste, mais qui ravira les passionnés (ouvert uniquement le week-end).


Maison Van Gogh de Colfontaine
La Maison Van Gogh de Wasmes (Colfontaine).


Le site de Marcasse

Van Gogh a vécu parmi les mineurs. Ce séjour laissera chez lui une empreinte indélébile. Dans l'une de ses nombreuses lettres à Théo, il se confie: "ll y a peu, j’ai fait une excursion très intéressante; en fait, j’ai passé six heures dans une mine. Et dans une des mines les plus anciennes et les plus dangereuses des environs, appelée Marcasse. (...) Nous sommes descendus ensemble, à 700 mètres de profondeur, et nous avons été dans les recoins les plus cachés de ce monde souterrain."

Le charbonnage de Marcasse a mis fin à ses activités en 1954 après un ultime coup de grisou, fatal à 17 mineurs le 13 janvier 1953.


Le site du Grand-Hornu

Le site du Grand-Hornu est aussi un ancien site minier, exceptionnel par sa taille et son ingéniosité. Outre les habituels ateliers et bureaux, il disposait aussi de maisons de coron, agrémentées de jardinets uniques en leur genre pour l'époque. Ce quartier ouvrier comptait 440 maisonnettes relativement confortables, ainsi qu'une école, une bibliothèque, des bains publics, une salle de bal et même un hôpital.


Le Grand-Hornu
L’ancien site minier du Grand-Hornu.


Aujourd'hui propriété de la province de Hainaut, le Grand-Hornu, abrite le CID (Centre d'Innovation et de Design) et le MACS (Musée d'art contemporain de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Si vous n'êtes jamais venu, posez pied à terre et allez faire un tour au sein du complexe et alentours. Les cinéphiles et les fans de Vincent van Gogh le savent: une équipe de tournage américaine est venue ici en 1955. C'est Kirk Douglas qui interprétait le rôle de Vincent van Gogh dans "La vie passionnée de Vincent van Gogh", un film consacré à l'artiste. À cette occasion, une foule d'habitants ont joué les figurants.


La catastrophe de 1879

Un autre événement est resté gravé dans la mémoire du peintre: la catastrophe du puits de mine de l'Agrappe. Le 17 avril 1879, un coup de grisou scelle le destin de 121 mineurs. Van Gogh, comme beaucoup d'autres, entend l'explosion et se précipite sur place pour porter secours aux blessés.

Il consigne également ces événements en détail dans une lettre, une des nombreuses qui se sont perdues, mais dont la teneur était connue de ses proches. De nombreux dessins ont aussi disparu. Certaines esquisses ont même servi à rallumer le feu du poêle pour chauffer sa maison. Vincent van Gogh a vécu dans la pauvreté, mineur parmi les mineurs, dont il partageait le triste sort.

Personne, et Vincent le premier, n'aurait pu imaginer à l'époque ce que ces premières esquisses allaient donner par la suite. On le découvre au fil de ce parcours. Bonne route!


Vous emmenez vos vélos partout?

Pneu plat, accident, vandalisme... Avec l’assistance Touring Bike, vous rentrez toujours chez vous. Vélo classique ou électrique, aucune importance!