Image
randonnée Savoie Mont Blanc

En été, la région française de Savoie Mont Blanc propose une offre sportive variée et adaptée à tous. Photo: Clément Ducruet.

Destination prisée des amateurs de ski, les 3 Vallées regroupent trois hauts lieux de la glisse: Les Menuires, Saint-Martin-de-Belleville et Val Thorens. Lorsque le thermomètre remonte, la nature reprend vie, et le calme revient. Les montagnes arborent mille nuances de vert. Le paradis de la marche et du vélo s'étend à perte de vue.

Rando près du lac du Lou. © Vincent Lottenberg


Située dans les Alpes occidentales, la région française de Savoie Mont Blanc est composée des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Le terme Savoie Mont Blanc est relativement récent et a pour but principal de distinguer le département de la Savoie de la région du même nom qui comprend les deux départements.

La Savoie Mont Blanc est un paradis pour les amoureux de la nature, tout au long de l'année. Elle comprend 1 parc national, la Vanoise, 2 parcs régionaux, 2 géoparcs et 18 réserves naturelles.


Savoureux génépi

Nous sommes là pour marcher. Une première sortie nous conduit à la Pointe de la Masse, à quelque 2.800 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le téléphérique nous donne une large avance sur l'horaire. Il aboutit au ‘Le 2800’, un restaurant d'altitude accueillant avec une belle terrasse au soleil. Notre guide nous y attend. Il doit nous mener au ‘génépi’, une fleur rare qui prospère à partir de 1800 mètres sur les pentes de schiste.

Dans cette nature grandiose, pas de remontées mécaniques à l'arrêt, pas de refuges ni d'autres constructions. Rien que le paysage vierge. Aucun habitant à perte de vue, et personne d'autre ne vient jusqu'ici, confie notre guide. Oubliant bientôt le but de notre excursion, nous nous consolons au retour avec un shot de génépi, la liqueur locale qui porte le nom de la fleur.


Fabrication du Beaufort

Le lendemain, nous attaquons la montagne par un autre flanc. Au bout du chemin, en guise d'alternative au Wi-Fi et à la couverture GSM, le refuge propose apéritif et collations. Isolés du monde extérieur, nous contemplons à nouveau les cimes. Seul le sifflement des marmottes rompt le silence.


La balade nous emmène ensuite à l'Alpage des Combes, un endroit reculé, sur des pentes verdoyantes. Au loin retentissent les cloches des vaches. Celles-ci sont de race Tarentaise ou Abondance, les seules autorisées pour la fabrication du Beaufort AOP (Appellation d'Origine Protégée). Le lait cru, qui vient d'arriver, est directement chauffé. Impossible d'assister à tout le processus. Mais le résultat est là: des fromages de 40 à 60 kilos la pièce, affinés en altitude pendant un an au moins. Difficile de faire plus authentique.


Bière française

Durant notre bref séjour aux Menuires, nous cédons à la tentation de visiter la microbrasserie locale. Pour un groupe de journalistes belges qui n'en sont pas à leur première mousse, est-ce une bonne idée? Sceptiques mais curieux, nous nous promettons de juger impartialement. Les artisans de Brâva Vela nous soumettent notamment une bière blanche appréciée dans la région. Mais pour le palais belge, le zeste de citron et la fleur de sureau n'ont rien à faire dans la palette des saveurs. Le brasseur, compréhensif, nous fait goûter sa bière blonde. Bien meilleure, en effet.


Observer les étoiles

Suite du programme: une ascension vespérale et une descente nocturne. Notre guide connaît le chemin mais aussi la carte du ciel. À la lueur de nos lampes frontales, nous gagnons la première halte: le Refuge du lac du Lou. Au menu, une fondue au fromage fumante. En plein été… Il faut dire que, la soirée avançant, la température extérieure chute rapidement.

Après cet en-cas roboratif, nous entamons la descente. Ici et là, notre guide nous invite à faire une pause, lampes éteintes. L'absence de pollution lumineuse permet de distinguer à l'œil nu les planètes, les étoiles et les constellations. La vision est encore plus impressionnante avec des jumelles. À ne pas manquer, mais faites-vous accompagner d'un guide.


Saint-Martin-de-Belleville, village authentique

Voici venus les deux derniers jours de notre bref séjour dans les Alpes françaises. Nous les passerons à Saint-Martin-de-Belleville, un village authentique avec des ruelles escarpées, des terrasses conviviales et des petits commerces sans prétention.

Notre hôtel, le Lodji, appartient à des Belges. L'établissement est le cœur battant de la localité. L'enthousiasme des propriétaires et du personnel n'y est sans doute pas étranger. La maison sert une excellente cuisine avec de la bière belge au fût.


À l'entrée de l'hôtel se trouve le départ du téléphérique qui vous conduira au cœur des sommets. Mais la visite du village vaut également la peine. Ne manquez pas le musée municipal, dans le même bâtiment que l'office du tourisme. Vous y découvrirez l'histoire du village et des environs, ainsi que la naissance des stations de ski de la région.

Envie de produits authentiques? Rendez-vous chez le fromager, le boucher et le boulanger, où vous côtoierez la population locale. Fromages et charcuteries feront d'excellents souvenirs.


Autres activités intéressantes

La Savoie Mont Blanc n'est pas réservée aux marcheurs, loin s'en faut. Le VTT électrique est très populaire. Des pistes récemment aménagées vous conduisent de 1850 à 2400 mètres d'altitude. Mais rien ne vous empêche d'essayer le VTT ordinaire ou le gravel bike (électrique ou non).

En mal de sensations fortes? Les possibilités sont légion: escalade, parapente, rafting, canyoning… Pour le programme complet des activités estivales, rendez-vous sur les sites des Ménuires, de Saint-Martin-de-Belleville et de Savoie Mont Blanc


S’y rendre

En train:

Les Menuires et le village voisin de Saint-Martin-de-Belleville se trouvent à une demi-heure de route de la gare ferroviaire de Moûtiers - Salins - Brides-les-Bains (27 km). Au départ de Bruxelles-Midi, vous pouvez prendre un direct jusqu'à Lyon puis une correspondance pour Moûtiers. Le trajet demande un peu moins de 7 heures au total. Ensuite, continuez en bus ou en voiture (de location).

En voiture:

Si vous voulez faire tout le parcours en voiture, prévoyez 10 heures au minimum (environ 950 km à partir de Bruxelles).