Image
Tirette
11 juin 2018

La "tirette" figure dans le Code de la route depuis 2014. Beaucoup d’automobilistes se sont d’abord montrés réticents, mais la situation évolue favorablement. Petit rappel pour qui n'en aurait jamais entendu parler...

Le principe de la fermeture éclair - ou tirette - est inscrit au Code de la route depuis le 1er mars 2014. Il s'agit donc bien d'une obligation légale. Le non-respect de cette obligation est une infraction au 1er degré, assortie d’une amende de 55€.

Quel est le principe de la tirette?

L' article 12bis du Code de la route stipule que:

  • Lorsque le trafic est fortement ralenti, les conducteurs qui circulent sur une bande qui prend fin ou sur laquelle la circulation est interrompue peuvent s'intercaler sur la bande libre adjacente seulement juste devant le rétrécissement.
  • Les conducteurs qui circulent sur cette bande libre doivent céder tour à tour et juste devant le rétrécissement, la priorité à un conducteur qui s'intercale.
  • Si la circulation est interrompue sur les bandes de droite et de gauche, la priorité doit être cédée à un conducteur qui se trouve sur la bande de droite et ensuite à un conducteur se trouvant sur la bande de gauche.
Image
tirette

Ce principe de la "tirette" est d'application:

  • Sur les autoroutes et sur toutes les routes où il y a au moins 2 bandes de circulation dans le même sens.
  • Pour tous les conducteurs et véhicules, motos, camions, camionnettes...

Quel est l’objectif visé par la tirette?

Il s'agit de fluidifier la circulation à hauteur d’un rétrécissement. Mieux vaut deux files de moindres longueurs qui s’intègrent harmonieusement à hauteur du rétrécissement plutôt qu'une file unique remontant très loin en amont du rétrécissement.

Ce que la tirette vise, c’est d’utiliser au mieux l’espace disponible sur la chaussée et donc de répondre à des objectifs de mobilité et de sécurité qui ont fait leurs preuves à l’étranger. La tirette est ainsi d'application depuis de nombreuses années aux Pays-Bas et en Allemagne.

La tirette mieux respectée au nord qu'au sud du pays?

Si le système n’est pas toujours bien appliqué, c’est parce qu’il n’est pas facile de faire changer les habitudes des conducteurs. Selon Benoit Godart de l'institut Vias, ex IBSR, les automobilistes le comprennent de mieux en mieux. Mais les différences sont encore marquées selon les régions. "En Flandre, le principe de la tirette est appliqué depuis plus longtemps, à l'image des Pays-Bas et de l'Allemagne. Pour le sud de notre pays, même si le principe gagne des adeptes, on note encore quelques détracteurs. Pour eux, un tel système favoriserait le resquillage. Or, il n’en est rien."

VIAS passera la tirette à la loupe début 2019

En 2016, l'IBSR - devenu VIAS - avait mené une enquête concernant cette fameuse tirette. Les conclusions à l'époque:

  • 91% des sondés avaient entendu parler de la tirette: 98% en Flandre, 83% en Wallonie et 79% à Bruxelles
  • 87% y étaient favorables et 79% trouvaient la mesure efficace. Ici encore avec des disparités régionales: 86% en Flandre, 85% à Bruxelles et seulement 65% en Wallonie.
  • 77% des automobilistes étaient capables d'expliquer clairement en quoi ce système consiste. Près d'un quart ne savait donc pas ce que c'était exactement!
  • 35% des automobilistes disaient appliquer ce système tous les jours. Mais 9% ne l'appliquaient jamais soit par opposition, soit parce qu'ils ne rencontraient jamais cette situation.

Benoît Godart note une évolution nette depuis quelques mois sans pouvoir le quantifier avec exactitude. "Chez Vias, nous avons des signes clairs qui montrent que les mentalités évoluent et que ce système de tirette fonctionne de mieux en mieux. Surtout, il est de plus en plus accepté par les automobilistes. Nous allons refaire une enquête début 2019 pour mesurer tout cela, ce sera l'occasion de "fêter" les cinq ans de la mesure."

Appliquer le principe de la tirette est une obligation. Le non-respect de cette obligation entrainera une amende de 55€. Ce principe permet d’éviter la formation de longues files de voitures immobiles, et fluidifie le trafic. Une bonne mesure à appliquer pour éviter à tous la frustration des bouchons! Si vous avez plus de questions, n’hésitez pas à contact le service info de Touring.

Je partage ce contenu
18 mars 2020

Mobilité, voyages, ce que le coronavirus change

La crise du coronavirus implique de profonds changements dans notre quotidien. En tant qu’acteur majeur de la mobilité et du secteur du tourisme, Touring tente de vous informer et de vous conseiller sur l’évolution de la situation. Retrouvez ici les nouvelles récentes sur l’épidémie et son impact sur vos déplacements et vos voyages.

16 mars 2020

Voiture neuve ou d'occasion?

Vous avez du temps et de l'argent? Préférez une voiture neuve sous garantie. Si au contraire vous avez besoin d'urgence d'un véhicule et que votre budget est serré, choisissez l'occasion. En voici tous les avantages et inconvénients.