Image
Ring Bruxelles

Nous vous avions annoncé la mise à 100 km/h d'une partie du ring qui ceinture Bruxelles. Voyons ce qu'il en est après quelques semaines de mise en oeuvre...


Au début de cette année nous vous avions annoncé la mise à 100 km/h d'une partie du ring qui ceinture la capitale. Voyons ce qu'il en est après quelques semaines de mise en oeuvre...

Ring de Bruxelles
Ring de Bruxelles


C'est un article qui avait beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux et par votre courrier! Il faut dire que c'est une mesure spectaculaire qui suscite inévitablement les débats. Rappelons brièvement les faits...


Une situation complexe

C'est la ministre flamande de l’Écologie, Zuhal Demir (NVA), qui l'avait annoncé au début de l'année: le ring de Bruxelles verrait sa vitesse maximale réduite à 100 km/h sur la partie flamande. Une mesure prise dans le cadre du Plan Climat adopté par la Flandre.

Le ring de Bruxelles: même ceux qui n'y mettent jamais les roues connaissent! Cette ceinture d'asphalte et de béton autour de la ville capitale de l'Europe. Le ring, c’est :

  • 3 Régions concernées
  • 75,5 km de route, dont :
    • 5,5 km à Bruxelles
    • 15 km en Wallonie
    • 60 km en Flandre
  • 150.000 véhicules par jour en moyenne

Le ring est connu pour son trafic très dense. Aux heures de pointe, on y roule au pas, voire pas du tout. Mais ces problèmes débordent des horaires « classiques » , et les bouchons et accidents sont légion à toutes les heures du jour et de la nuit.


Le ring est aujourd’hui considéré comme une autoroute, et la vitesse maximale autorisée y est donc de 120 km/h. Pourquoi vouloir la réduire à 100 km/h ? Parce que cette mesure fait partie du plan "Energie Climat" du gouvernement flamand, porté par la ministre flamande de l’Écologie, Zuhal Demir (NVA). Il n'est donc a priori pas question de sécurité routière mais d'environnement... Ceci dit, la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters (Open Vld), soutient la mesure.


Un ring, 3 Régions, 3 réglementations?

Comme toujours en Belgique, les choses sont compliquées! Ainsi, dans ce cas précis, il s'agit d'une infrastructure qui chevauche les 3 Régions du pays. Si la Flandre décide de baisser la limitation à 100 km/h sur "sa" portion, qu’en sera-t-il des autres Régions? La ministre de la mobilité bruxelloise Elke Van Brandt (Groen) avait annoncé que la capitale emboiterait le pas de la Flandre et instaurerait la même limite sur les quelques portions de ring situées sur son territoire. C'est chose faite depuis le 1er septembre 2020! Et en Wallonie? La ministre en charge de la sécurité routière, Valérie De Bue (MR), estimait que cela ne semble pas opportun sur la partie wallonne du ring, qui dispose d'une véritable structure autoroutière.


Cela dit, la vitesse maximale autorisée est déjà loin d’être homogène sur le ring. En de nombreux endroits, les limitations sont bien plus basses en fonction des circonstances et de l'infrastructure : entrées et sorties, tunnels, etc. Il en est ainsi, par exemple, du viaduc de Vilvorde ou des portions du ring ouest à Anderlecht, Forest, Leeuw-Saint-Pierre, ou encore Hoeilaart et Overijse.


Qu'en est-il un mois après?

Voilà donc un peu plus d'un mois que cette mesure est entrée en vigueur. Avec quelles conséquences? Nous avons contacté Benoît Godart, le porte-parole de l'institut de sécurité Vias, pour en savoir un peu plus.


Selon lui, et à son grand étonnement: "Les choses semblent se dérouler beaucoup mieux que ce que nous imaginions! En effet, nous avions la crainte que l'habitude de rouler à 120 km/h (et souvent plus!) sur le ring resterait ancrée chez une majorité d'automobilistes. Et a priori ce n'est pas le cas selon les retours dont je dispose. Il faudra évidemment un comptage objectif et réalisé scientifiquement pour confirmer (ou pas) cela mais je suis à la fois heureux et optimiste sur ce sujet!".


Ceci dit, Benoît Godart précise qu'il faudrait aussi avancer dans le sens d'une harmonisation mais aussi privilégier les panneaux électroniques avec des vitesses adaptées aux circonstances. C'est un des éléments qui fait aussi partie de la position de Touring.


Ring à 100 km/h, qu’en pense Touring?

Pour votre Club de mobilité, le 100 km/h n’est pas nécessairement la panacée. En effet, lorsqu’on lance une telle mesure, il faut impérativement veiller à obtenir un maximum d’adhésion. Or, la mesure est loin de faire l’unanimité.


Plutôt que d’introduire une limitation généralisée, Touring plaide pour un dispositif dynamique, comme c’est déjà le cas sur le ring d’Anvers ou sur l’E40: la vitesse maximale autorisée est adaptée en fonction de la densité du trafic et/ou de la météo. Ajoutons que, selon un récent sondage réalisé par Touring, 90% des conducteurs sont pour un tel système au lieu d’une limitation de vitesse généralisée.


Par ailleurs, les contrôles de vitesse devraient privilégier les radars tronçons, qui se sont avérés les plus performants et permettent d’éviter les freinages intempestifs.


Rendez-vous d'ici quelques mois pour cette fameuse évaluation "objective". Nous vous tiendrons évidemment au courant!