Image
autoroutes
13 février 2020

La ministre flamande de l’Écologie, Zuhal Demir (NVA) l’a annoncé récemment: le ring de Bruxelles verra prochainement sa vitesse maximale réduite à 100 km/h sur sa partie flamande. Une mesure prise dans le cadre du Plan Climat adopté par la Flandre, et qui fait beaucoup réagir...

Le ring de Bruxelles: même ceux qui n'y mettent jamais les roues connaissent cette ceinture d'asphalte et de béton autour de la ville capitale de l'Europe. Le ring, c’est :

  • 3 Régions concernées
  • 75,5 km de route, dont :
    • 5,5 km à Bruxelles
    • 15 km en Wallonie
    • 60 km en Flandre
  • 150.000 véhicules par jour en moyenne

Le ring est connu pour son trafic très dense. Aux heures de pointe, on y roule au pas, voire pas du tout. Mais ces problèmes débordent des horaires « classiques » , et les bouchons et accidents sont légion à toutes les heures du jour et de la nuit.

Le ring est aujourd’hui considéré comme une autoroute, et la vitesse maximale autorisée y est donc de 120 km/h. Pourquoi vouloir la réduire à 100 km/h ?Parce que cette mesure fait partie du plan "Energie Climat" du gouvernement flamand, porté par la ministre flamande de l’Écologie, Zuhal Demir (NVA). Il n'est donc a priori pas question de sécurité routière mais d'environnement... Ceci dit, la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters (Open Vld), soutient la mesure.

3 Régions, 3 réglementations?

Cette réduction de la vitesse maximale autorisée risque de faire s’arracher les cheveux aux automobilistes. En effet, le ring de Bruxelles chevauche les 3 Régions du pays. Si la Flandre décide de baisser la limitation à 100 km/h sur "sa" portion, qu’en sera-t-il des autres Régions? La ministre de la mobilité bruxelloise Elke Van Brandt (Groen) a annoncé que la capitale emboiterait le pas de la Flandre et instaurerait la même limite sur les quelques portions de ring situées sur son territoire. Et en Wallonie? La ministre en charge de la sécurité routière, Valérie De Bue (MR) estime que cela ne semble pas opportun sur la partie wallonne du ring, qui dispose d'une véritable structure autoroutière.

Cela dit, la vitesse maximale autorisée est déjà loin d’être homogène sur le ring. En de nombreux endroits,  les limitations sont bien plus basses en fonction des circonstances et de  l'infrastructure : entrées et sorties, tunnels, etc. Un exemple concret ? Sur le viaduc de Vilvoorde, la vitesse est déjà limitée à à 90 km/h maxi pour les voitures et 70 km/h pour les camions.

Et ailleurs dans le pays?

En réalité, le ring de Bruxelles n'est pas le premier à faire l'objet de ce type de mesure. Sur le  ring d’Anvers, par exemple, la vitesse est déjà limitée à 100 km/h sur l’entièreté du parcours. Les autres "ceintures" entourant nos grandes villes sont toutes particulières et adoptent des régimes différents, souvent avec des vitesses variables selon les circonstances lorsqu'il s'agit de la Flandre, une solution idéale selon nous. La particularité du ring de Bruxelles, c’est qu’il implique toutes les Régions du pays...

À quand une harmonisation?

La question la plus important est donc l’harmonisation: un accord entre les différents pouvoirs permettrait d’éviter que les automobilistes ne soient surpris par des changements continuels en fonction de la Région où ils circulent. L'institut Vias, a fait savoir par le biais de son porte-parole, Benoît Godart, qu’il est en faveur d’une harmonisation. "Le 100 km/h sur l'ensemble du ring, pourquoi pas! Mais il faudra le faire respecter car ce n'est pas le cas aujourd'hui. Nous avons constaté qu'en dehors des heures de pointe, la nuit surtout, certains prenaient ce tronçon pour un circuit de vitesse! Nous voudrions aussi privilégier les panneaux électroniques avec des vitesses adaptées aux circonstances".

Qu’en pense Touring?

Pour votre Club de mobilité, le 100 km/h n’est pas la panacée. En effet, lorsqu’on lance une telle mesure, il faut impérativement veiller à obtenir un maximum d’adhésion. Or, la mesure est loin de faire l’unanimité. Plutôt que d’introduire une limitation généralisée, Touring plaide pour un dispositif dynamique, comme c’est déjà le cas  sur le ring d’Anvers ou sur l’E40: la vitesse maximale autorisée est adaptée en fonction de la densité du trafic et/ou de la météo. Par ailleurs, les contrôles de vitesse devraient privilégier les radars tronçons, qui se sont avérés les plus performants et permettent d’éviter les freinages intempestifs.

Je partage ce contenu
2 avril 2020

5 conseils pour une maison saine

Aujourd'hui, nous passons plus de temps à l'intérieur qu'à l'extérieur et cela a des conséquences sur l'air qu'on y respire. Pour rester en bonne santé, veillez à ce que votre maison soit saine. Voici 5 conseils et un conseil en bonus pour vous remonter le moral.