Image
voiture électrique

La voiture électrique est au centre de toutes les conversations. Elle serait LA solution miracle pour résoudre la question des émissions de CO2. Mais convient-elle à tout le monde ?

Si la voiture électrique n'émet quasiment pas de polluants dans la circulation, hormis les particules émises par les freins et les pneus (comme les autres voitures), la pierre d’achoppement reste l’origine de l’électricité utilisée. Si elle provient de sources renouvelables, c’est parfait. Sinon, le bilan écologique s'effondre. Par ailleurs, la production de batteries reste elle aussi une technologie polluante.

L'autonomie est rarement un problème

A l'usage, la voiture électrique peut être un "véhicule plaisir" : le sentiment de ne pas polluer, le silence de fonctionnement, la douceur de son utilisation et sa puissance d'accélération la rendent très agréable. Le nombre de voitures électriques disponibles sur le marché ne cesse d’ailleurs de croître.

  • Et l’autonomie? Les nouvelles générations de voitures électriques garantissent de 250 à 400 km d'autonomie réelle. Largement assez pour vos trajets quotidiens, en somme. Comptez un peu moins en hiver et/ou en pleine charge. De telles voitures sont parfaites dans la circulation urbaine, mais consomment beaucoup sur l'autoroute.
  • Les recharges? Le nombre de bornes de recharge ne cesse d'augmenter mais nos grandes villes sont bien loin du compte si on les compare à d'autres cités européennes. Ainsi, selon le site "chargemap", il y aurait actuellement 36 bornes à Bruxelles et plus de... 900 à Amsterdam!
  • Les zones éloignées des grandes villes sont peu ou pas équipées. Et puis, pour recharger chez soi, il faut avoir accès à une prise de courant. Pas simple quand on vit en appartement, surtout sans garage ou parking adapté!

Coûts et fiscalité de la voiture électrique

Aujourd’hui, comptez plus de 25.000 euros pour un modèle de base, de type citadine, à partir de 40.000 pour une petite familiale et plus de 60.000 pour une grande berline. Les prix sont donc toujours élevés. Ils enregistrent cependant une tendance à la baisse, avec de nouveaux produits attractifs comme la Peugeot 208, l'Opel Corsa ou la nouvelle Renault Zoé... Même si la facture tourne toujours autour des 25 à 30.000 euros! Pour amortir son prix, il faudra donc recharger un maximum chez vous et rouler beaucoup... et/ou longtemps!

L’auto électrique bénéficiait auparavant d'avantages fiscaux. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, puisque la Flandre, notamment, a mis fin à ses primes le 1er janvier 2020. Ceci dit:

  • En Flandre, les véhicules électriques sont exemptés de taxe de mise en circulation et de taxe de circulation.
  • En Wallonie et à Bruxelles, la taxe de circulation est ramenée à un montant forfaitaire de 82,10 euros, et la TMC est fixée à  61,5 euros.

Les voitures électriques: une économie sur la distance

Point de vue consommation, sachez qu’une voiture électrique de taille standard utilise environ 0.1 kWh par kilomètre parcouru. Sachant qu’un kWh consommé pour une recharge pendant les heures creuses revient à 20 centimes, le coût de la charge sera de 2 euros par 100 km.

Les avantages de la voiture électrique

  • Agrément de conduite et silence
  • Aucun rejet nocif dans la circulation
  • Coûts d'entretiens réduits (moins de freins, pas d'embrayage, pneus…)
  • Technologie qui incite à consommer moins

 

Les inconvénients de la voiture électrique

  • Autonomie variable toujours limitée et spectre de la panne sèche (très rare)
  • Tarifs encore très élevés à cause du prix des batteries
  • Trop peu de bornes (publiques) de recharge
  • Difficultés de recharge si l'on habite en ville ou en appartement
Je partage ce contenu