Image
vélo pliant pliable
14 septembre 2015
Les vélos pliants ont de plus en plus de succès. Quels sont leurs avantages, les différents modèles et à quoi faut-il faire attention lorsqu’on décide d’en acheter un?

En matière de vélos pliants, il y en a pour tous les goûts: des vélos pratiques qui se plient en deux temps, trois mouvements et peuvent se glisser entre deux sièges dans le train, aux VTT qui permettent de belles balades hors route. Sans compter les nombreux accessoires et options, qui n’ont rien à envier à ceux qu’on trouve sur les vélos classiques.

Pourquoi un vélo pliant?

Les navetteurs sont nombereux à utiliser un vélo pliant pour parcourir les quelques kilomètres jusqu'à leur lieu de travail une fois sortis du train. Mais les vélos pliants conviennent aussi à de nombreuses autres utilisations. Il se peut par exemple que votre kot d’étudiant ou studio soit trop petit pour accueillir un vélo classique, ou que vous souhaitiez emporter votre vélo en vacances sans devoir équiper votre voiture d’un porte-vélo...

C’est l’utilisation que vous en ferez qui déterminera en grande partie votre choix. Si votre vélo pliant ne doit vous servir que quelques minutes par jour, mieux vaut en choisir un qui se plie et se déplie rapidement, et qui est suffisamment compact pour être transporté dans le train, le tram ou le bus sans déranger les autres usagers. Si vous devez parcourir de longues distances, misez plutôt sur la tenue de route et le confort.

Dans tous les cas, votre vélo doit pouvoir se plier et se déplier facilement. La procédure varie d’un modèle à l’autre. Demandez au vendeur de vous faire une petite démonstration et entraînez-vous au pliage/dépliage.

Les roues

Les roues d’un vélo pliant sont plus petites que celles d’un vélo normal. Le confort en pâtit quelque peu car le cycliste ressent beaucoup plus les irrégularités de la route. Il existe des vélos pliants aux roues plus grandes, mais qui sont de ce fait moins compacts une fois pliés.

Comme pour un vélo classique, il est possible de choisir entre des pneus de route et des pneus plus épais, type VTT. Demandez conseil au vendeur.

Les vitesses

Changer de vitesse peut se révéler très pratique pour venir à bout des côtes. Le système le plus compact et facile d’entretien consiste en un moyeu à vitesses intégrées au niveau des roues. Les systèmes avec dérailleur permettent certes une plus grande variation de vitesses, mais demandent plus d’entretien et prennent plus de place.

La selle

Vérifiez toujours que la selle peut être remontée suffisamment. Lorsque vous placez votre pied sur la pédale la plus basse, votre jambe doit pouvoir être tendue. Si vous ne parvenez pas à tendre la jambe, cela signifie que la selle est trop basse et que vous vous fatiguerez plus rapidement.

Le pliage

La plupart des vélos sont équipés d’une charnière au niveau de leur cadre. Ils peuvent donc être pliés de manière compacte. Si vous devez parcourir de longues distances, vous serez mieux installé sur un vélo dont le cadre est conçu en une seule pièce. Il vous faudra alors opter pour un autre mécanisme de pliage.

Le guidon

Comme la selle, le guidon d’un vélo pliant est réglable en hauteur. À nouveau, vérifiez au moment de l’achat que le guidon peut être remonté suffisamment pour votre taille. Certains préfèrent un guidon haut par souci de confort, tandis que d’autres le rabaissent pour diminuer la résistance au vent.

Équipement obligatoire

Selon le Code de la route belge, si le diamètre des roues (sans les pneus) d’un vélo pliant ne dépasse pas 50 centimètres, il ne doit être équipé ni de catadioptres à l’avant, à l’arrière et sur les pédales, ni de la signalisation latérale obligatoire pour les vélos classiques. La condition est de ne pas utiliser le vélo pliant "entre la tombée et le lever du jour ainsi qu’en toute circonstance ou il n’est plus possible de voir distinctement jusqu’à une distance d’environ 200 mètres". Si vous roulez dans ces circonstances, vous devrez ajouter un phare blanc à l’avant et un phare rouge à l’arrière. Une sonnette, en revanche, est toujours obligatoire.

Je partage ce contenu
18 mars 2020

Mobilité, voyages, ce que le coronavirus change

La crise du coronavirus implique de profonds changements dans notre quotidien. En tant qu’acteur majeur de la mobilité et du secteur du tourisme, Touring tente de vous informer et de vous conseiller sur l’évolution de la situation. Retrouvez ici les nouvelles récentes sur l’épidémie et son impact sur vos déplacements et vos voyages.