Image
Route enneigée
25 janvier 2016
Conduire sur des routes enneigées et glissantes, cela demande quelques précautions parfois primordiales. Démarrage, freinage, virages… Suivez quelques règles d'or et surtout, gardez confiance en vous!

Pour commencer, une règle essentielle à retenir: une route mouillée est deux fois plus glissante qu'une route sèche. Une route enneigée est deux fois plus glissante qu'une route mouillée. Une route verglacée est deux fois plus glissante qu'une route enneigée!

Avant de prendre le volant

Pour rouler en sécurité, il faut avant tout veiller à l'état de sa voiture, notamment sa protection contre le givre, le froid et la neige.

Tous les pilotes et/ou professionnels de la route vous le diront: pour se sentir à l'aise au volant, il faut commencer par se dévêtir! Car s'il est normal de porter quelques couches épaisses par un froid de canard, mieux vaut conduire sans la "doudoune" qui pourrait ralentir les mouvements.

Chaque manœuvre présente un risque de perte de contrôle du véhicule. Pour faciliter la chose, Touring recommande donc de modifier sa position de conduite. Plus proche du volant, le dos plus droit, vous verrez que vous gagnerez en précision au volant.

Trucs et astuces pour affronter la neige et le verglas

  • Démarrage: lorsque vous démarrez sur la neige, il vaut mieux s'y prendre lentement afin d'éviter tout risque de dérapage. Il faut aussi que vos roues soient les plus droites possibles sinon cela accentue le risque de patinage des roues. Si vos pneus se mettent à glisser, passez à la vitesse suivante (la seconde au lieu de la première), vous diminuerez ainsi la force qui s'exerce sur vos roues et la voiture patinera moins au démarrage.
     
  • Une fois parti, modérez votre vitesse et augmentez la distance par rapport à la voiture qui vous précède. Tenez compte de vos propres limites mais aussi de celles des autres. Accélérez petit à petit, tranquillement. En côte utilisez une vitesse supérieure à celle que vous utiliseriez par temps sec (et la même allure), ce qui limite le risque de dérapage.
  • Dans une descente, rétrogradez d'une vitesse par rapport à celle que vous utiliseriez par temps sec (avec la même vitesse) vous éviterez de bloquer vos roues et de faire glisser les pneus. Le frein moteur est plus efficace que d'appuyer sur la pédale de frein
  • Pour vous arrêter: freinez à temps, dès que l'obstacle se présente (virage serré, file, etc.) de manière à ce que la voiture roule petit à petit plus lentement. Évaluez correctement la distance de freinage nécessaire, commencez par freiner au moteur avant d'appuyer sur la pédale de freinage
  • Dans les virages sur une route enneigée, diminuez votre vitesse aussitôt que vous vous approchez du virage et freinez sur une portion de route encore droite. Dans le virage, conduisez doucement et régulièrement afin d'éviter que la voiture ne vous échappe. La vitesse dans le virage doit être lente pour tenir la voiture sous contrôle.

Lorsqu'une traction avant dérape, essayez de reprendre le contrôle en baissant la vitesse. Lâchez immédiatement la pédale d'accélération, débrayez (pour une boîte automatique passez en mode neutre, voir plus loin) et appuyez si nécessaire très légèrement sur la pédale de frein sans bloquer les roues.

Lorsqu'une propulsion dérape de l'arrière, contre-braquez en augmentant très légèrement la vitesse afin de rétablir l'équilibre. Ne freinez en aucun cas, car cela déséquilibrerait davantage encore votre voiture.

  • Avec une boîte automatique, comment faire ?

    Comment, en cas de dérapage, agir avec une boîte de vitesse automatique ? Nos conseils demeurent identiques à ceux prodigués pour une boîte manuelle (là il faut débrayer).
    Pour la boîte automatique, on passe en "neutre", ce qui suspend temporairement la liaison entre les roues et le moteur. Dès qu'on retrouve de l'adhérence et une trajectoire correcte, on repasse sur "Drive".
    La technique paraît moins naturelle que de débrayer (au pied) avec une boîte manuelle mais avec un peu d'attention et d'entraînement, cette manœuvre s'effectuera sans peine.


La batterie: 8 points pour tout savoir >>


Préparez votre voiture pour l’hiver >>

Freinage, ABS et ESP

Toutes les voitures actuelles sont équipées de l'ABS, ce qui implique une utilisation spécifique: L’ABS sert surtout à diriger son véhicule. Il ne faut pas paniquer au moment où l’ABS va fonctionner, ce qui arrive rapidement sur une route glissante.
La pédale va sans doute vibrer et faire un peu de bruit, à ce moment-là il ne faut pas lâcher la pédale mais continuer à appuyer sur le frein et par la même occasion tourner légèrement le volant pour pouvoir diriger son véhicule vers l'échappatoire.

L'ESP est un système de correction de trajectoire qui va aider la voiture à conserver sa trajectoire, mais il a ses limites liées à la physique. Ceci dit, si la voiture patine dès le départ, l'ESP va vouloir empêcher ce patinage et du coup empêcher la voiture de se mettre en mouvement.
Dans ce cas-là, on peut désactiver cette fonction le temps de partir, mais il faut penser à le réenclencher tout de suite après.

Les anciennes voitures non équipées d'un ABS (et forcément d'un ESP) demandent un travail plus important du conducteur, ce sera à lui de doser le freinage en modulant la pression en fonction de l'éventuel blocage des roues: à peaufiner dans un centre de maîtrise de la route!

L'importance du regard

Le regard est fondamental pour anticiper, c'est lui qui va déterminer votre trajectoire, il faut donc toujours "viser" un point dénué d'obstacle!

Le plus important: (re)prendre confiance en vous!

Pour mieux appréhender les conditions de routes glissantes, essayez de vous rendre sur un terrain large et désert (parking,…) et testez les limites d'adhérence de votre voiture. Pas besoin de rouler très vite ou de jouer à Fangio: accélérations, freinages, coups de volant, petits virages serrés, vous vous rendrez mieux compte des capacités de votre voiture… Et de vous-mêmes!
 

L'idéal est évidemment de suivre un stage de conduite dans un centre de maîtrise. Vous ne deviendrez pas pilote professionnel en une journée, mais le simple fait de prendre conscience de ses capacités, de celles de sa voiture et des bonnes réactions à avoir vous conscientisera aux dangers des routes hivernales. Un excellent investissement, nous vous le certifions!

En resumé:

Pendant le trajet

  • Adapter sa vitesse
  • Conduire de manière préventive
  • Éviter des manœuvres brusques
  • À 0° C, prudence extrême sur les ponts, les canalisations, les montées et descentes d'autoroutes, dans les tunnels, sous les arbres, aux endroits balayés par le vent, dans les zones d'ombre.

En cas de dérapage

  • Pas de panique
  • Éviter de freiner
  • Débrayer
  • Contre-braquer
  • Garder les yeux sur l'issue et non sur l'obstacle
Je partage ce contenu
18 mars 2020

Mobilité, voyages, ce que le coronavirus change

La crise du coronavirus implique de profonds changements dans notre quotidien. En tant qu’acteur majeur de la mobilité et du secteur du tourisme, Touring tente de vous informer et de vous conseiller sur l’évolution de la situation. Retrouvez ici les nouvelles récentes sur l’épidémie et son impact sur vos déplacements et vos voyages.

16 mars 2020

Voiture neuve ou d'occasion?

Vous avez du temps et de l'argent? Préférez une voiture neuve sous garantie. Si au contraire vous avez besoin d'urgence d'un véhicule et que votre budget est serré, choisissez l'occasion. En voici tous les avantages et inconvénients.