Image
tourisme durable
6 juin 2018

Vous voulez découvrir un pays inconnu, une nouvelle culture, tout en soutenant les populations locales? C’est possible, grâce au tourisme durable. Alba Vanhaelen partage l'expérience qu'elle a vécue à Madagascar.

Alba Vanhaelen est l’une des créatrices du documentaire "Autrement loin". Avec ses coéquipières, elle est partie à la rencontre de paysans malgaches qui pratiquent le tourisme, de façon complémentaire, à côté de leurs autres occupations. Vous voulez en savoir plus? Découvrez la page Facebook du projet "Autrement loin".

Une aventure encadrée

Le tourisme durable est une manière différente, plus éthique, de voyager, explique L’Organisation Mondiale du Tourisme. Lorsque vous pratiquez le tourisme durable, vous ne logez pas dans un hôtel. Vous logez chez l’habitant et le tourisme n’est pas son activité principale. Vos hôtes sont agriculteurs, bouchers, marchands… Vous allez vivre eux pendant quelques jours, dans le respect de leur culture et de leurs habitudes. Naturellement, vous êtes intégré dans une structure qui s’assure que vous ayez accès à l’eau potable, aux sanitaires, etc. Vous y suivez un programme prévu par l’association avec laquelle vous partez et vous êtes pris en charge par des professionnels. Certaines visites plus touristiques sont également au programme! Bref, vous partez à l’aventure, mais sans risques inutiles ou inconsidérés!

Un enrichissement mutuel

"C’est un échange dans les deux sens," explique Alba Vanhaelen. "Quand vous faites du tourisme durable, vous apprenez plein de choses, sur la culture, sur le pays… Et les habitants peuvent, eux aussi, découvrir votre culture. L’enrichissement est mutuel." Partir à la découverte d’un pays et de ses habitants est une grande expérience humaine. Et le tourisme durable vous permet d’éviter ce qu’Alba appelle la "folklorisation" de la culture. "Parfois les acteurs du tourisme proposent des mises en scène de la culture, qui ne sont pas forcément naturelles, pour plaire aux touristes." Le tourisme durable offre au contraire la possibilité de découvrir comment les gens vivent vraiment, sans pour autant prendre le risque de partir seul à l’aventure, avec votre sac à dos.

Comment faire du tourisme durable?

Il en existe plusieurs formes. L’expérience d’Alba et de ses coéquipières à Madagascar était une expérience de tourisme rural. Elles sont parties en partenariat avec MATOR (Madagascar Tourisme Rural). Si vous voulez vous aussi vous lancer dans une aventure du même genre, voici quelques recommandations.

  • Prévoyez de rester sur place au moins dix jours.
  • Planifiez votre voyage quelques mois à l’avance: si vous vous y prenez trop tard, il n’y aura peut-être plus de place!
  • Faites attention à votre budget: si vous partez en avion, le billet représente un coût à ne pas négliger. Cependant, le budget total n’est pas forcément plus élevé que pour un voyage "classique". Le mot d’ordre? Renseignez-vous.
  • Demandez un guide local.
  • Informez-vous sur la culture et le pays que vous voulez visiter.
  • Sachez à quoi vous attendre: vous allez vivre une expérience enrichissante, et non des vacances reposantes. Vous devrez parfois marcher quelques kilomètres, vous lever tôt… Si vous cherchez le farniente, mieux vaut opter pour une formule plus classique.

Vous pouvez trouver votre prochain voyage avec une des associations de tourisme durable reprises sur le site Altervoyages. Sélectionnez le pays où vous voulez vous rendre, et découvrez toutes les opportunités de découverte.

Je partage ce contenu
2 avril 2020

5 conseils pour une maison saine

Aujourd'hui, nous passons plus de temps à l'intérieur qu'à l'extérieur et cela a des conséquences sur l'air qu'on y respire. Pour rester en bonne santé, veillez à ce que votre maison soit saine. Voici 5 conseils et un conseil en bonus pour vous remonter le moral.