Image
Vitres electriques
6 juin 2018

Descendre la vitre de votre voiture, quoi de plus banal? Mais quelle technologie se cache derrière ce geste anodin? Et de quand date cette invention qui nous facilite bien la vie? Un peu d'histoire et quelques explications!

Philippe Casse, ancien porte-parole du groupe D'Ieteren et historien automobile reconnu, livre quelques anecdotes amusantes à propos de ces fameuses vitres...

À quand remontent les premières vitres dans l'automobile?

"Bien avant qu'elles ne deviennent électriques! Ce sont les véhicules hippomobiles qui en ont été équipés les premiers. Les systèmes de l'époque étaient plus que rudimentaires. La porte de la calèche comportait une fente dans laquelle coulissait une vitre. Pour la manipuler, le passager devait tirer sur une sorte de lanière. Ensuite, ce fut l'époque glorieuse des trains et, dans les wagons des classes supérieures, les passagers pouvaient manipuler les vitres. Elles coulissaient le long de rails et s'arrêtaient à hauteur désirée grâce à des taquets."

Quand est-on passé de la commande manuelle à l'électrique?

Au début du siècle passé, les premières automobiles - à carrosserie fermée - ont été dotées de vitres intégrées dans les portières. Les systèmes mécaniques pour les mouvoir étaient très rudimentaires. Mais rapidement, des techniciens ingénieux ont mis au point un système "automatique". "L'homme - au sens générique du terme - a toujours été partisan du moindre effort, c'est pour cela qu'il a toujours cherché à se faciliter la tâche. Tourner une manivelle pour bouger la vitre de sa voiture, c'est un effort! Bref, le tout premier modèle à recevoir un mécanisme automatique fut la Packard 180, en 1940."

Les États-Unis à la pointe, l'Europe a suivi

  • Le système de la voiture Packard était électrohydraulique et donc doté d'une pompe et d'un piston. Ford suivra via sa branche luxueuse Lincoln avec un système similaire.
  • Le célèbre concurrent Cadillac avait équipé l'un de ses modèles… Mais d'une seule vitre électrique: celle du conducteur évidemment!
  • A partir des années 50, les systèmes hydrauliques sont abandonnés grâce au perfectionnement et à la puissance croissante des moteurs électriques.
  • Il faudra attendre les années 60 pour que les voitures européennes reçoivent ces fameuses vitres électriques, mais seulement sur les voitures très haut de gamme. Bentley fut l'un des pionniers du genre.
  • Les vitres électriques ont commencé à se généraliser dans les années 90 pour devenir la norme quelques années plus tard.

Aujourd'hui, seuls les modèles bas et entrées de gamme sont encore dépourvus de ces vitres électriques. Rien à voir avec une question d'argent, cela ne coûte pas plus cher au fabricant, mais c'est - encore - l'occasion de proposer ce système en option... et donc de faire gonfler un peu la facture finale!

Les vitres électriques: simples et complexes à la fois

Du point de vue mécanique, que ce soit par manivelle ou par électricité, le principe est toujours le même: le mouvement rotatif exercé sur la manivelle ou par le moteur électrique entraîne le système de levée/descente de la vitre.

Deux catégories:

  • Le mécanisme par "ciseaux" 
  • Le mécanisme par câbles subdivisés en trois systèmes légèrement différents.
Image
vitres ruiten

Les vitres électriques: sécurité et confort

Depuis les années 1990, les véhicules sont équipés d’un limiteur d’effort, pour assurer la sécurité des passagers. En bref, la vitre s’arrête et redescend de quelques centimètres lorsqu’elle rencontre une résistance: doigts d'une personne, patte d'animal, branche d'arbre, etc. Idem pour le toit ouvrant. Ceci dit, le bon sens est de rester vigilant avec des enfants ou un animal à bord!

Sur les voitures (un peu) plus haut de gamme, les vitres électriques sont dites à "commande à impulsion". Cela signifie qu'il suffit d'appuyer brièvement sur le bouton de commande pour que la vitre coulisse, sans devoir appuyer en permanence.

Les pannes et réparations des vitres électriques

Systèmes simples et éprouvés, les vitres électriques tombent rarement en panne, surtout au cours des premières années de vie du véhicule.

Quand votre véhicule prend de l’âge, ce sont, le moteur, les fusibles et le relais qui  présentent un risque plus élevé de panne.

Parfois ce sont les mécanismes qui se grippent, même s'ils sont en principe graissés à vie. La remontée et la descente deviennent difficile. Dans ce cas, il faut démonter toute la garniture de la portière pour régler le souci.

Enfin, lors d'un bris de glace, le service de réparation - comme Touring Glass - procédera au nettoyage complet du mécanisme et à la remise en place d'une nouvelle vitre.

Je partage ce contenu
2 avril 2020

5 conseils pour une maison saine

Aujourd'hui, nous passons plus de temps à l'intérieur qu'à l'extérieur et cela a des conséquences sur l'air qu'on y respire. Pour rester en bonne santé, veillez à ce que votre maison soit saine. Voici 5 conseils et un conseil en bonus pour vous remonter le moral.