Coronavirus: qu'en est-il de votre assurance annulation et de votre assistance voyage?

Depuis le 15 juin, les frontières sont à nouveau ouvertes pour les voyages à destination et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni mais également des quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège). Chaque pays décide toutefois seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Chaque voyageur doit veiller à consulter les avis de voyage par pays afin de connaître la situation du pays de destination. Les voyages hors d'Europe sont limités autant que possible. La même règle s'applique aussi pour la Belgique en tant que pays de destination. De plus, certaines règles spécifiques peuvent être imposées pays par pays.

Je consulte le site de la diplomatie belge, et leur conseils par destination


Quelle est la situation pour les assurances annulation ?

S’il n'y a pas d'avis de voyage négatif pour la destination en question (tant de la Belgique que du pays destinataire), alors il s'agit d'une annulation pour cause de maladie couverte (sous réserve de l’examen du dossier et de son acceptation par le service médical).

 

Qu’en est-il de l’assurance voyage ?

L’assistance médicale intervient-elle si le client tombe malade (positif au COVID19) pendant ses vacances à l’étranger? Oui les frais médicaux peuvent être remboursés, à condition qu'il n'y ait pas d'avis de voyage négatif pour le pays de destination et après analyse du dossier par notre service médical.

Attention!  Ces informations vous sont fournies à titre purement informatif sous toutes réserves et sans reconnaissance préjudiciable. Elles n’ont pas pour effet de remplacer les conditions générales de nos produits qui ont seules force obligatoire.

Frequently asked questions

Je suis parti alors que ma destination était une zone verte. Pendant mon séjour, cela se transforme en zone rouge: Suis-je couvert pour l'assistance médicale et / ou technique?

Lorsqu’une zone devient rouge, les belges ne peuvent plus de rendre. Ceux qui étaient sur place car la zone était verte puis devient rouge, Touring interviendra encore pour un problème technique permettant à l’assuré de rentrer au pays ou de poursuivre leurs vacances dans une zone verte ou orange.

Touring interviendra pour un problème médical pour les assurés qui sont dans une zone devenue subitement rouge pendant encore 48h, leur permettant ainsi de quitter la zone.

Si les assurés décident de poursuivre leur voyage dans une zone verte ou orange ils seront couverts par Touring

 

 

Qui peut m'aider à sortir de la zone rouge dès que possible?

  • Si vous êtes en vacances avec votre propre voiture, nous vous conseillons de quitter la zone le plus tôt possible. Bien sûr toujours sous réserve et en fonction des réglementations locales.
  • Si vous êtes en voyage organisé par un tour opérateur, il vous fournira les instructions nécessaires avec une alternative ou un plan de voyage de retour
  • Si vous avez tout organisé vous-même, vous pouvez contacter Touring. Nous vous conseillerons et vous aiderons à quitter cette zone rouge dans les plus brefs délais. Bien sûr si possible, sous réserve et en fonction des réglementations locales.

Je tombe malade pendant mes vacances à l’étranger et on constate que je suis positif au COVID19. L’assistance médicale intervient-elle ?

Oui, à condition qu'il n'y ait pas d'avis de voyage négatif pour le pays de destination et après analyse de votre dossier par notre service médical, les frais médicaux vont être remboursés:

-        Un dossier doit être ouvert à la centrale d'assistance

-        Intervention dans les frais médicaux tels que les frais de médecin, les frais de pharmacie, l'hospitalisation (illimité)

-        Prolongation de la garantie d’assistance voyage 

-        Les frais de prolongation du séjour (max 65 € /pers/ jour et  max 500€) 

La température des voyageurs peut être mesurée à l'aéroport ou au terminal avant d’embarquer. Si la température est de plus de 38°, l'embarquement peut être refusé.* L'assurance annulation intervient-elle?

Oui. Chaque dossier sera analysé individuellement sur base des preuves nécessaires incluant notamment le refus d’embarquement et la confirmation écrite par le docteur de l’aéroport, éventuellement complétée par le certificat médical du médecin traitant.

*source: Brussels Airport