Touring: Le GSM au volant, n°1 des causes d’irritations sur les routes

« ‘Le GSM au volant est avec 56%, en tête du top dix des causes d’irritations dans le trafic ». Ceci démontre via l’enquête de l’organisation de mobilité Touring avec 1.100 réponses. ‘Le non-usage des clignotants’  prend la deuxième place dans le ranking. Et en 3ième position se trouve ‘la vitesse non adaptée’». L’organisation se dit ne pas être surpris par ces résultats, « vue le fait que nous recevons régulièrement des remarques et des suggestions de nos membres concernant ce genre d’irritations ». L’agressivité au volant, par contre, perd chaque année une place dans le classement. Cela peut s’expliquer par une prise de conscience du nombre croissant de contrôle ou encore de la crainte d’être filmé par caméras embarquées dans les véhicules de particulier et qui risquent de communiquer l’infraction sur les médias sociaux ou directement à la police.

TOP 10 des Irritations

Comportements

%

GSM au volant

56

Non-usage des clignotants

51

Vitesse non adaptée

50

Rouler sur la bande du milieu

39

Conduite aggressive

35

Couper la route

21

Coller l'arrière du pare-chocs

19

Bloquer un carrefour

16

Stationner en double fil

11

Brûler un feu rouge

4

 

Touring constate que les participants à l’enquête soulèvent les problèmes, situations et comportements qui les ennuient et pour lesquels des solutions sont demandées depuis très longtemps. « Grand nombre de ces problèmes reviennent à chaque fois dans les dossiers sur la mobilité et la sécurité routière avec lesquels nous sommes confrontés au quotidien et pour lesquels nous donnons régulièrement notre avis ».

Il n'est pas surprenant que l'utilisation du smartphone au volant dénerve les autres usagers de la route, explique Touring. «C'est un phénomène qui augmente et la tentation de surfer sur les nombreuses applications est apparemment trop forte pour la majorité des automobilistes. Les GSM au volant est une infraction de second degré soit une amende de 116 euros en perception immédiate. Il est frappant de constater que le nombre d'amendes infligées diminue légèrement chaque année, certainement lorsque les abus massifs sont établis. 98 784 amendes ont été infligées en 2018, soit 1 625 de moins que l'année précédente *. Le fait qu'il soit nécessaire de poursuivre ce suivi est évident du fait qu'avec un smartphone sans kit mains libres, le risque d'accident est 23 fois plus élevé **. Non seulement le conducteur se met en danger, mais il risque de porter atteinte à la vie des passagers ou autres usagers de la route.

De plus, leur distraction et la conduite à une main causent de comportement dangereux comme des ralentissement injustifiés, des écarts inattendus. Ils peuvent aussi perturber la circulation et augmenter l’agressivité des automobilistes, en démarrant avec du retard au feu qui passe au vert. Touring : Il est important de tenir compte de ces infractions et de leur impact dans la mobilité. « Les autorités et la justice sont donc invités à réagir plus fermement ». Touring demande plus de radars tronçons et/ou de caméras intelligentes dans les endroits à haut risque, afin de lutter efficacement contre ses mauvaise conduites. Et Touring estime que les récidivistes et les criminels de la route doivent être exclus définitivement de la circulation et que leur véhicule doit être confisqué.

Le non-usage des clignotants reste une source majeure de danger. " Plus de contrôle dans certains endroits et de sensibilisation peuvent certainement aider, mais les auto-écoles ont également un rôle à jouer à cet égard, explique Touring. "Enfin, rouler sur la bande du milieu, mérite également une certaine attention. Les contrevenants sont depuis quelques mois, condamnés à une amende de 116 euros, mais le contrôle reste compliqué à fournir sans équipement valable. Ce comportement est d’autant plus agaçant qu’il ne contribue malheureusement pas à la fluidité du trafic., conclut Touring.

- Fin du communiqué de presse -
 

 

*Chiffres des Polices locale et fédérale

Nombre de GSM au volant verbalisés

Année

Quantité

2015

108.848

2016

108.714

2017

100.409

2018

98.784

 

**Etude de VIAS

Je partage ce contenu