Image
casques vélo: faites le bon choix

Un bon casque de vélo doit offrir une protection lors d'une chute, être confortable et facile à utiliser. En cas de chute, il amortit partiellement les chocs que le crâne subirait directement sans casque. Quel modèle est adapté pour vous et comment le choisir? Voici nos conseils.

Un casque de vélo se compose d'une coque extérieure en plastique dur et d'une coque intérieure en polystyrène. Les casques vendus au sein de l'Union européenne doivent être conformes aux normes européennes EN-1078 (casques pour adultes) et EN-1080 (pour enfants). La seule différence entre ces deux normes réside dans la mentonnière. Dans le cas des casques pour enfants, la mentonnière se détachera si un enfant se retrouve coincé quelque part avec son casque, afin d’éviter l’étouffement.

Il existe différents types de casques. Certains sont destinés à des sports très spécifiques, comme le BMX, la descente ou le VTT. Pour les navetteurs et les cyclistes occasionnels, voici les 3 types les plus intéressants.

1. Casque de route

Image
casque_1

Il se caractérise par une forme aérodynamique et une structure ouverte nervurée. Il offre ainsi une protection maximale pour un poids minimal. Les aérations assurent une bonne ventilation. Mais quand il pleut, on a la tête mouillée, à moins d'utiliser une housse de pluie.

2. Casque de ville

Image
casque vélo_2

Image
casque vélo_3

Plus élégant que le casque de route, le casque de ville est plus populaire auprès des navetteurs. Les trous dans ce casque "bol" assurent la ventilation; si vous roulez souvent par temps chaud ou transpirez vite, choisissez un casque doté d’un nombre plus élevé de trous de ventilation. Si ces aérations sont équipées de grilles, vous empêcherez même les insectes d'atterrir dans vos cheveux. Par temps pluvieux, une housse de pluie gardera vos cheveux au sec.

3. Casque pliable

Image
casque vélo_4

Lorsqu’il n’est pas utilisé, ce type de casque peut être replié. Vous gagnez ainsi de la place dans votre sac (à dos). Dans les boutiques en ligne, vous trouverez différents modèles, mais tous ne sont pas conformes à la norme européenne EN-1078.

Avant d'acheter: essayez et vérifiez

Dans un magasin de vélos, vous trouverez une large gamme de casques de vélo déclinés en différents modèles, matériaux et couleurs. Au moment de choisir un casque, prêtez attention aux points suivants:

  • Vérifiez si le casque porte le label CE EN-1078 pour les adultes ou EN-1080 pour les enfants. Celui-ci garantit que le casque a été testé et offre une protection suffisante.
  • Le casque de vélo doit non seulement protéger l'avant, le haut et l'arrière du crâne, mais aussi les côtés. Assurez-vous qu'il dépasse suffisamment au niveau des oreilles.
  • Le casque doit être à la bonne taille. Certains casques sont équipés d’une molette de serrage. Attachez les sangles et secouez la tête. Le casque ne doit pas bouger. S’il bouge, c’est qu’il est trop large. N'achetez pas un casque trop petit, car il vous donnera mal à la tête.
  • Les sangles doivent être réglables et faciles à ouvrir et à fermer d'une seule main. Les oreilles doivent être dégagées.
  • Pendant l'essayage, mettez vos lunettes (de cyclisme). De cette façon, vous pourrez voir si le casque convient aussi lorsque vous les portez.
  • Après une chute, remplacez votre casque, même si vous ne remarquez à première vue aucun dégât. En raison de l'impact, le casque peut être structurellement endommagé et n'offrira dès lors plus une protection suffisante en cas de nouvelle chute.

Image
casque vélo_5

MIPS, c'est quoi?

De plus en plus de casques de vélo sont équipés de la technologie MIPS (Multi-Directional Impact Protection System). Pour Bart Depreitere, chirurgien à la KU Leuven, ce type de casque offre une meilleure protection qu'un casque ordinaire: "Les casques classiques sont conçus pour vous protéger des chocs directs et ont été testés en conséquence. Nous savons désormais que ce qui se passe en cas de chute est plus complexe: des torsions exercées sur le crâne peuvent aussi endommager le cerveau."

Un casque MIPS se compose donc de deux parties. La coque extérieure sert à absorber le choc direct. La coque intérieure, qui épouse le crâne, peut quant à elle bouger d’environ 1,5 centimètre par rapport à la coque extérieure. Les torsions sont ainsi partiellement absorbées. La question de savoir si le système fonctionne vraiment n'a pas encore été systématiquement étudiée, mais selon Bart Depreitere, l'idée est prometteuse.

Image
casque vélo_6

L'airbag vélo: mauvaise idée!

Cela semblait une bonne solution pour ceux qui trouvent le casque de vélo trop chaud ou peu pratique: l'Airbag Hövding pour cycliste se porte autour du cou comme une sorte de collier. Ce collier est équipé de capteurs qui détectent une chute et activent ensuite l'airbag intégré.

Notre association sœur Touring Club Suisse (TCS) a testé cet airbag, mais le crash test a démontré qu’il n'offrait pas une protection suffisante. Si le cycliste entre en collision latérale avec une voiture, sa tête heurtera la portière avant que l'airbag ne soit complètement gonflé. De plus, l'airbag ne se déploie pas lorsque le cycliste heurte une branche basse – un scénario dans lequel un casque vous protège.

Je partage ce contenu