Guide papier ou Internet: que choisir?

01/09/2017
Guide

Par Bart De Landtsheer

Beaucoup de voyageurs optent pour les guides touristiques en papier. Ils sont pratiques et on peut les consulter partout et à tout moment. Mais sont-ils toujours d’actualité? Les sites web et apps ne sont-ils pas de meilleures options?

Contenu

Les guides touristiques existent en différents formats. A côté de ceux consacrés à une ville ou un pays, on trouve des versions spécialisées dans les hôtels et restaurants, les voyages nature, la culture, les sports, etc. Problème récurrent: au plus la destination est populaire, au plus grande est l’offre de guides et au plus difficile le choix. Grâce à ces 10 recommandations, vous achèterez celui qui vous convient.

 

1. Ne soyez pas pingre

Votre voyage coûte des centaines, voire des milliers d’euros mais vous dépensez à peine 2 euros pour un guide touristique? Là vous risquez des problèmes. Le contenu des guides est vite dépassé et des exemplaires obsolètes sont proposés à prix très réduits. Vérifiez donc la date de parution et assurez-vous que le guide en question n’est pas une ixième réédition. Réédition ne voulant pas forcément dire que le contenu ait été mis à jour. Informez-vous.

 

2. Feuilletez et lisez

Consultez plusieurs guides et feuilletez-les avant d'acheter. Lisez-en quelques passages car une belle couverture ne rime pas toujours avec un bon contenu. Vérifiez bien que la cartographie ‘gratuite’ soit pertinente. Un plan de ville stylé ou une carte attrayante n’est pas toujours utilisable en pratique.

 

3. Papier ou virtuel?

L’ère d'Internet avec ses apps et sites web semble avoir pris le dessus sur les guides touristiques classiques. Pourtant, consulter à tout moment un guide en papier rangé dans un sac à dos ou une poche, et qui peut être sali par des taches de café, ça a du charme. C’est amusant de souligner des passages, de plier des coins de pages ou d’y ajouter des additions de restaurants et des billets d’entrée. Mieux encore, avec lui, pas besoin d’une connexion Internet!

 

Les apps sont surtout pratiques pour des tâches précises: traduire une phrase d’un menu au restaurant, calculer une conversion, consulter la météo, chercher et acheter des billets de théâtre, réserver un hôtel, etc. Hélas, même en roaming au sein de l’UE, vous ne pouvez pas les utiliser partout. Sous terre ou dans le métro? Oubliez… Et puis, parfois le réseau wifi fait des siennes.

 

Un conseil: Pour plus d’infos, lisez ces articles sur Internet à l’étranger: attention aux pièges et les dangers du roaming gratuit au sein de la CE.

 

4. Achetez votre guide chez vous, pas sur place

Acheter un guide touristique à destination comporte au moins deux désavantages: c'est plus cher et il y a peu de chances d'en trouver un dans votre langue maternelle à Tombouctou. Achetez votre guide avant de partir est avantageux, vous pouvez prendre le temps de trouver celui qui vous convient, de planifier votre séjour, de rêver tranquillement et de pouvoir le consulter à votre guise tout au long du voyage.

 

5. Pertinent versus dépassé

Les tarifs des transports publics, un emplacement de location de vélos, sont des infos qui changent en continu et deviennent vites dépassées. Mais l’histoire d’un pays ou d’une ville, un patrimoine culturel, des infos particulières à un lieu-dit, restent plus longtemps pertinentes. Pour celui ou celle qui opte pour la version papier, il est conseillé de choisir un guide dont le contenu est (relativement) intemporel et non ceux qui présentent les lieux branchés dans l’Horeca, l’offre culturelle, etc.

 

Vous trouverez les infos pertinentes concernant l’offre culturelle (musées, festivals, expositions) sur place dans les offices du tourisme. N’oubliez pas que ceux-ci sont les mieux placés pour vous donner des infos objectives et vous aider si vous avez des préoccupations pratiques sur place.

 

6. Faites confiances aux bons éditeurs

On ne peut pas faire confiance à toutes les maisons d’édition en matière de guides touristiques. Un guide gratuit offert avec un paquet de café est suspect. Un conseil: achetez votre guide dans une librairie de qualité et fouinez parmi ceux d'Hachette Tourisme, du Petit Futé, de Lonely Planet, de Michelin Voyager Pratique, du Routard, d'Ulysse, etc.

 

7. Sites web et apps pas toujours au top

Si vous comptez créer votre propre guide à partir d'infos récoltées sur Internet, il vaut mieux tenir compte de la réputation des sites que vous consultez. Les sites de confiance sont ceux des offices du tourisme officiels (urbains, régionaux et ruraux). Les sites moins fiables sont ceux qui sont sponsorisés par des partenaires commerciaux comme des restaurants, centres commerciaux, sociétés de location, etc.

 

Les cartes ou les apps des transports publics sont pratiques (en particulier celles du métro et des lignes de bus et tram). Sachez toutefois que via Google Maps (app disponible de base sur de nombreux smartphones), vous avez accès à toutes les infos concernant les transports publics. Petit rappel: les apps, si vous n'avez pas de connexion Internet, peuvent être frustrantes. Vérifiez donc qu'elles fonctionnent également hors ligne (c’est souvent le cas pour les cartes de métro et autres).

 

8. Encyclopédie versus inspiration

On peut comparer le guide touristique papier à un guide personnel: quelle que soit l’histoire contée, c’est la façon dont elle est présentée qui compte. Certains guides touristiques sont très encyclopédiques, limite ennuyeux. Ce n'est pas un souci si vous êtes intéressés par un sujet précis mais pour la plupart des voyageurs, ces guides ne riment pas avec détente et plaisir. Lisez quelques passages et voyez si le guide vous inspire, ou pas.

 

9. Les avantages des guides digitaux

Vous disposez d’une liseuse électronique? Vous en connaissez les avantages: vous pouvez ajouter plusieurs guides touristiques à votre liste sans surpoids de bagages. Très pratiques à lire en chemin mais un peu moins quand vous devez rechercher une info sur place.

 

10. Vieille école: la bibliothèque publique

Un conseil en or pour ceux qui ont le temps et aiment faire des recherches à l’ancienne. L’offre de guides touristiques et autres lectures y afférant dans les bibliothèques publiques est large. Vous devrez, ici aussi, bien évidemment tenir compte de la “fraîcheur” des publications mais les traces laissées par les voyageurs qui vous auront précédé peuvent être intéressantes. Vous serez étonnés par la quantité d’infos pertinentes que vous trouverez dans les notes laissées au crayon par vos prédécesseurs. Inspirant, non?

 

Le verdict

Guides touristiques en papier versus digitaux, aucun de ces supports ne peut se placer en tête de liste comme parfait assistant de voyage. Pour l’instant la combinaison des supports (papier, web et apps) semble être un bon compromis pour préparer, planifier et vivre votre voyage. Soyez conscients qu’un bon contenu gratuit, ou presque, cela n'existe pas. Qu’il s’agisse d'Internet ou du papier.

Bart De Landtsheer

Bart De Landtsheer

Articles similaires