Image
homme sur son gsm dans une gare
Les frais de roaming disparaissent à partir du 15 juin dans l'Union européenne mais certains pièges subsistent.

Tout le monde connaît ces histoires de vacanciers qui, à leur retour, reçoivent des notes de téléphone de plusieurs centaines d'euros. Cela arrive moins souvent qu'avant, mais à l'étranger, vous devez tenir compte de tarifs de télécommunications différents de chez nous. Ces extras sont dus au tarif des frais de roaming ou itinérance.

Qu'est-ce que le roaming?

Si le réseau de votre propre provider (Base, Proximus, Orange, Telenet, etc.) n'est pas disponible, celui d'un autre provider est automatiquement recherché par une technique qu'on appelle le roaming. Dans votre propre pays, vous ne payez rien, mais à l'étranger, les fournisseurs d'accès se facturent mutuellement des coûts qui sont ensuite transmis aux clients. Ce sont ces coûts qui vont disparaître à partir du 15 juin 2017.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement?

Votre type d'abonnement ou votre pack sera ainsi adapté à l'intérieur de l'Union européenne. Autrement dit, pas de coûts supplémentaires. Mais cela signifie aussi que des coûts élevés vous seront comptés si vous dépassez la limite de votre abonnement ou pack.

Une fois cette limite dépassée, les tarifs maximum seront d'application. Concrètement, une conversation de l'étranger pourra coûter maximum 3,2 cents par minute. Concernant les data de votre pack, un maximum de 7,7 euros par giga pourra vous être facturé à partir du 15 juin.

Lorsque vous traversez la frontière d'un autre pays de l'Union, un sms comprenant les tarifs locaux vous sera envoyé. Ne le négligez pas. Ce sont ces tarifs qui seront appliqués lorsque vous téléphonerez ou surferez en dehors de la limite de votre abonnement ou de votre pack. En théorie, les utilisateurs reçoivent également un sms lorsque leurs coûts supplémentaires dépassent 50 euros.

Attention!

Si vous partez en vacances et laissez connectée l'option donnée cellulaires de votre smartphone, faites quand même attention. Ainsi par exemple la situation en Grande-Bretagne n'est pas totalement claire. C'est un sujet qui doit, en effet, être discuté dans le contexte du Brexit. Et pour le moment, les informations sont plutôt contradictoires.

Attention également si cet été votre itinéraire de vacances passe à travers certains pays où vous conduit à faire escale en dehors de l'UE. En Suisse, par exemple, vous risquez de mauvaises surprises si vous ne déconnectez pas votre option données cellulaires. Les frais de roaming y sont hallucinants. Vous voilà prévenus.

Vous partez en Turquie? Souvenez-vous que le pays ne fait pas partie de l'Union Européenne. Par ailleurs, même si Chypre est un pays de l'UE, une de ses parties est turque.

Bon à savoir: même s'ils ne font pas partie de l'Union Européenne, l'Islande, le Lichtenstein et la Norvège ont également supprimé leurs frais de roaming.

4 astuces en or

  1. Prenez l'habitude de surfer sur le wifi local. C'est possible à l'hôtel mais aussi dans de nombreux lieux publics, restaurants, etc.
  2. Décochez l'option "mises à jour automatiques" lorsque vous partez à l'étranger.
  3. Si vous voulez vraiment mettre à jour vos applications, cherchez un wifi rapide et fiable dans votre lieu de vacances.
  4. Tous les pays d'Europe ne sont pas membres de l'Union Européenne. Vérifiez-le avant de partir.
Je partage ce contenu