Image
Envie de découvrir Courtrai? Voici quelques idées variées pour une première visite.


Courtrai est l'une des plus anciennes villes de Belgique. À l'époque romaine, elle s'appelait Cortoriacum, c’est-à-dire "le peuplement sur le coude du fleuve". Près de deux millénaires plus tard, la Lys est toujours un axe important qui traverse Courtrai. Voici 5 curiosités à découvrir au bord de l’eau.


1. Le beffroi de Courtrai

Le beffroi de Courtrai n'a rien d'exceptionnel, mais il fait partie des 56 beffrois de Belgique et du nord de la France inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Situé sur la Grand-Place de Courtrai, le beffroi faisait autrefois partie des Halles aux draps. Il se visite uniquement avec un guide.

Courtrai le Beffroi


2. Texture: le mussée de la Lys et du lin

En 1982, le Musée national du lin ouvrait ses portes au public. Six ans plus tard, une deuxième aile était inaugurée pour abriter le Musée de la Dentelle et du Lin. Le projet de nouveau site est envisagé dès 2009. Le déménagement a lieu en 2014. L'établissement adopte alors un nouveau nom: le musée Texture. Tout le musée donne sur la Lys.

Courtrai musée Texture


3. Le béguinage

Le béguinage de Courtrai est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998. Envie d’en savoir plus sur l’histoire des béguinages? Visitez le centre d'interprétation interactif dans la salle Sainte-Anne (Sint-Annazaal). Lors de votre visite du béguinage, n'oubliez pas de passer à la chapelle Saint-Matthieu, mais pensez à vérifier d'abord ses heures d'ouverture sur le site web.

Courtrai béguinage


4. Les tours du Broel

Les emblématiques tours du Broel à Courtrai méritent le détour. Les deux tours de grès et de calcaire montent la garde de part et d'autre de la Lys depuis le 14e siècle. Détruit à plusieurs reprises, mais à chaque fois reconstruit, le pont du Broel (datant de 1385) est le trait d'union entre les deux édifices

Courtrai les tours du Broel


5. Le musée Courtrai 1302

Le 11 juillet 1302, la bataille de Courtrai, plus connue sous le nom de "bataille des Éperons d'Or", fait rage. Ce nom fait référence aux nombreux "éperons d’or" (chevaliers) qui y ont perdu la vie. Il a fallu attendre 1838 pour que l'appellation se généralise. La reconnaissance viendra avec le livre "Le Lion des Flandres" de l'écrivain Hendrik Conscience. Envie d'en savoir plus? Visitez le musée “Kortrijk 1302”.

Musée Courtrai 1302


Spécialités de la région

  • Parmi les spécialités de bouche de Courtrai, essayez la Kalletaart, une recette de 1977 élaborée par quelques pâtissiers courtraisiens: pâte sablée, pâte d'amandes, abricots, pommes, calvados et amandes effilées. Le nom fait référence à Kalle, l'homologue féminin de Manten. Manten et Kalle sont les sonneurs du beffroi de Courtrai.
  • Laissez-vous aussi tenter par les Kortrijkse peperbollen. Morceaux de pain d'épices classique, agrémentés d'anis et de fruits confits.
  • La biscotte de Courtrai est la spécialité courtraisienne par excellence. Tartinez des tranches de brioche de sucre candi broyé et faites caraméliser au four.
la biscotte de Courtrai
  • La bière Bockor est une excellente bière blonde de la région. On vous conseille aussi l’Omer, de la même brasserie (Brasserie Omer Vander Ghinste) mais plus connue. Balade-dégustation sur demande.
  • Autres brasseries à découvrir dans la région: Brasserie Ruimtegist et Brasserie Toye.


Plus d'inspiration, d’informations pratiques et de bonnes adresses à Courtrai? Surfez sur le site de l’office de tourisme.