Image
voiture occasion
Acheter une voiture, qu'elle soit neuve ou d'occasion, n'est pas une mince affaire. Voici quelques pistes et conseils pour bien choisir.

Acheter une voiture est devenu un véritable casse-tête: augmentation des prix, choix de la motorisation et bien d'autres variables pas simples à maîtriser. Bref, les particuliers ne savent plus que faire. Dans un autre article, nous traitions du leasing particulier, et ce pour une voiture neuve. Aujourd'hui, voici quelques conseils pour bien choisir son véhicule d'occasion.

Acheter une voiture
Avant d’en arriver là, mieux vaut suivre ces quelques conseils...


1.
À la recherche de la perle rare

À moins de connaître quelqu'un ("qui connaît quelqu'un") qui vend sa voiture, la première démarche débute sur internet et les sites plus ou moins spécialisés dans l'automobile. Tapez simplement "voitures d'occasion" et vous trouverez des dizaines de références. Nous n'allons pas en faire la liste complète, mais des sites comme Autoscout24.be, Gocar.be ou encore le Moniteur de l’Automobile vous fourniront déjà plusieurs milliers de propositions. Tant en provenance de particuliers que de professionnels. Ces derniers possèdent évidemment leurs propres réseaux.

Bref, l'offre existe en quantité, mais c'est le prix qui fait réfléchir (voir encadré). Ceci dit, pour prévenir les arnaques et déconvenues, méfiez-vous des "super offres". Vous voulez une citadine récente avec peu de kilomètres et les prix varient majoritairement autour de 15.000 euros? Évitez d'emblée la "méga opportunité" à 10.000 euros: trop beau pour être vrai!


2. P
articulier ou professionnel?

Le marché de l'occasion reste tendu, la demande forte et donc les prix demeurent élevés! Vous le verrez dans vos recherches, même les vendeurs particuliers (sauf exception) savent qu'ils ne doivent pas brader leur véhicule. Dans ce contexte, quel canal privilégier? Certes, un vendeur pro sera toujours plus cher qu'un particulier. Mais à moins de bien vous y connaître, ou d'être accompagné par une connaissance experte en la matière, le mieux est de privilégier la sécurité d'un professionnel. D'autant que ce dernier a de nombreuses obligations envers son client. À commencer par une garantie légale et un contrat de vente selon le modèle établi par la fédération professionnelle Traxio en collaboration avec Touring. Un gage de sérieux s'il en est.

Acheter une voiture
N’oubliez pas de remplir un contrat de vente, le plus complètement possible.


3.
Premier contact, ne payez rien!

Avec la multiplication de la vente de véhicules via internet, les fraudes sont légion. Les arnaqueurs ne reculent devant rien pour tenter d'escroquer le client trop naïf. Certains usurpent même l'identité de garages bien réels et modifient quelques détails, adresse e-mail ou téléphone pour nouer le premier contact. Outre les prix "bonnes affaires" a priori trop beaux pour être vrais, un seul conseil ici: ne payez jamais aucun acompte, de "droit de réservation" ou d'autres libellés du genre avant d'avoir vu - physiquement - le vendeur et le véhicule convoité. Acheter une voiture n’est pas un acte anodin!


4.
Faites-vous accompagner

Lors de votre première entrevue, n'hésitez pas à vous faire accompagner, si possible d'une personne qui dispose d'une certaine compétence dans le milieu automobile. Au pire, il vaut même mieux être accompagné par quelqu'un qui n'y connaît (presque) rien que d'être seul! Cela permettra au moins de tempérer un premier enthousiasme un peu trop développé. Bref, de quoi prendre un peu de recul avant d'entamer le processus d'achat qui vous engagera sur le long terme.

Deux avis valent mieux qu’un.


5.
Les points à scruter avant d’acheter une voiture

Vous avez devant vous l'objet convoité, reste à l'ausculter sous toutes les coutures. Il faut, avant tout, que le véhicule soit présenté à l'extérieur, de jour (ou à l'intérieur avec suffisamment de lumière et d'espace). On ne peut rien inspecter convenablement au fond d'un garage sombre. Vérifiez ensuite la présentation générale du véhicule. Propreté, état de la carrosserie, usure de l’habitacle vous indiqueront comment le véhicule a été traité. Testez la fonctionnalité de tous les équipements, scrutez les éventuelles traces d’humidité. L’odeur qui règne dans l’habitacle est souvent instructive. Effluves de moisissure, de renfermé, de carburant sont de (mauvais) indices.


6.
L'essai

Il est évident qu'on ne peut pas acheter une voiture sans l'avoir essayée! Si on vous le refuse, passez votre chemin. Avant cela, surtout s'il s'agit d'un particulier, demandez à voir les documents de bord. Assurez-vous de la présence du Car-Pass (voir encadré). Idéalement, il faudrait que le moteur soit froid, ceci afin de constater son bon démarrage et l'absence de fumées à la sortie de l'échappement. Le véhicule doit démarrer sans à-coups.

Nous vous conseillons d’ailleurs de contrôler l’usure de l’embrayage en tentant de démarrer en deuxième, frein à main tiré. Si le véhicule ne cale pas rapidement, l’embrayage est sans doute en fin de vie. Vérifiez ensuite que le véhicule roule droit et que la direction est exempte de vibrations. Les freins doivent agir dès que vous actionnez la pédale. En aucun cas ils ne peuvent faire dévier le véhicule à gauche ou à droite. Surveillez la température de l'eau et les différents voyants au tableau de bord. Comptez au moins 15-20 minutes de conduite pour vous faire une idée d’un véhicule.


7.
Quels documents à recevoir lors de l'achat?

Acheter une voiture implique son lot de documents:

  • Contrat de vente, certificat d'immatriculation (partie A + B)
  • Formulaire "rose" de "demande d'immatriculation d'un véhicule automobile" délivré et estampillé par le contrôle technique
  • Certificat de visite délivré par l'inspection automobile
  • Certificat de conformité
  • Car-pass (voir ci-dessous) et le rapport d’occasion établi par le contrôle technique.
  • Enfin, s’il s’agit d’un véhicule LPG, l’attestation relative à l'installation.


8.
Contrôle technique obligatoire?

La présentation au contrôle technique du véhicule à vendre est obligatoire en cas de changement de propriétaire. Toutefois, aucun contrôle technique n'est requis si l’acheteur est votre conjoint, votre cohabitant légal, votre enfant, si vous envisagez de lui transférer également votre plaque d'immatriculation.

Obligatoire... ou presque!

Néanmoins, après concertation commune, vous pouvez évidemment vous acquitter de cette tâche (et peut-être ainsi faire baisser le prix du véhicule), mais la facture devra alors porter la mention: "Contrôle technique à charge de l’acheteur". À ne recommander qu'aux personnes compétentes en mécanique!


9. Norme Euro, LEZ, à quoi faire attention?

Parmi les critères d'achat d'un véhicule d'occasion, bien connaître "sa" norme Euro est aujourd'hui devenu essentiel. En effet, c'est ce critère “LEZ” qui vous autorisera, ou pas, à circuler dans les grandes villes de notre pays (Bruxelles, Anvers, Gand...) mais aussi dans nos régions et, bien sûr, celles de nos pays voisins. Impossible de lister tous les cas ici.

En résumé, que faut-il retenir? Pour circuler "tranquillement" dans notre pays avec un moteur thermique pendant encore quelques années, il vaudra mieux privilégier un moteur à essence avec une norme minimale de 5. En effet, ces véhicules fabriqués à partir de 2011 pourront circuler quasiment partout jusqu'en 2029, cela laisse de la marge pour des engins qui ont déjà plus de 10 ans aujourd'hui. Pour le diesel, c'est une autre paire de manches! En effet, la norme Euro 5 sera interdite en 2025 à Bruxelles et en 2028 en Wallonie. Préférez donc la norme 6 et ultérieures (c et d) qui vous permettront de gagner encore quelques années. Sachant que tous les diesel devraient être interdits en 2030 à Bruxelles et en 2035 en Wallonie.

Acheter une voiture
Un critère dont il faut absolument tenir compte avant d’acheter une voiture!

En Flandre, les zones à basse émission resteront des initiatives locales. Il n’y aura pas de LEZ sur l’ensemble du territoire comme en Wallonie. En principe, les voitures à essence répondant à la norme euro 2 et les diesel équipés de moteurs euro 5 devaient être interdits à Anvers et à Gand à partir du 1er janvier 2025, mais ce sera finalement à partir du 1er janvier 2026.

Enfin, pour rappel, le gouvernement flamand a proposé son propre calendrier selon lequel les voitures particulières et les petites camionnettes équipées d’un moteur diesel ne seraient plus les bienvenues dans les zones à faibles émissions à partir de 2031 et ce sera à partir de 2035 pour les véhicules à essence. Pour trouver la norme Euro d’un véhicule: inspectez le certificat d’immatriculation (carte grise, code V9), le "Car-Pass" ou encore le certificat d'homologation européen.


10. Indispensable Car-Pass

C'est un instrument unique en Europe et qui est devenu, au fil des années, l'une des meilleures garanties quant à la qualité des véhicules vendus sur notre territoire. C'est en 2006 qu’a été créé ce système de suivi du kilométrage des voitures d’occasion.

Acheter une voiture
Un protocole reconnu.

Le but? Détecter les compteurs quelque peu "rajeunis" et donc protéger les acheteurs de voitures d’occasion. Sachez ainsi que seulement 0,13% des véhicules d’occasion vendus "de Belgique à Belgique" (2021) ont présenté un kilométrage contesté contre 1,2% des véhicules vendus après importation. Le risque de triche est donc 10 fois plus élevé pour un véhicule venant de l’étranger, pour lequel on ne dispose pas de données kilométriques aussi généralisées.

Le Car-Pass (à transmettre obligatoirement lors d'une transaction) comporte de nombreuses références comme la marque et le modèle, le numéro de châssis, la norme Euro, les émissions de CO2, d'éventuels contrôles à subir après un accident, etc. Enfin, un code QR unique permet de vérifier l'authenticité du document.


11. Le juste prix?

Même si nous connaissons une relative accalmie depuis quelques mois, les prix des voitures d'occasion demeurent très élevés par rapport à la période d'avant-pandémie. Comptez un bon 25-30% de plus, à modèle/motorisations/équipements équivalents! Plus que jamais il faudra comparer.

Reste que les motorisations à essence - les plus recherchées - sont aussi les plus chères, suivies par le diesel qui connaît un déclin constant. Quoique, selon les derniers chiffres de Traxio (fédérations des garagistes), en Wallonie, le moteur diesel réalise un aussi bon score que l’essence (environ 47%) alors que le diesel est retombé à environ 30% dans les deux autres régions.

Sachez encore que les SUV sont, évidemment, plus chers que les berlines ou les breaks et que les véhicules au gaz naturel (CNG) sont bradés (de 20 à 30% moins chers que leurs équivalents à essence). La faute au prix du gaz qui a explosé l'an dernier, jusqu'à 4 euros le kg, ce qui revenait à quasi le double d'un plein d'essence. Mais, en septembre dernier, nous étions à 1,8 €/kg, soit moins cher que l'essence. Le pari est risqué, mais cela mérite réflexion.


En savoir plus?

Rendez-vous sur notre site www.touring.be. Tapez "occasions" et vous trouverez de nombreux autres conseils!