Image
coffres de toit

Nous vous proposons un test approfondi de 10 coffres de toit qui nous a permis de sélectionner les meilleurs.

Toutes ces analyses et nos conseils liés au montage et à la sécurité vous aideront à effectuer le meilleur choix possible.


Coffres de toit, des prix qui varient de 1 à 10

Si vous tapez "coffres de toit" sur un moteur de recherche, vous trouverez une offre nombreuse et variée. Le plus interpellant sans doute ce sont les prix pratiqués. Même sur des sites dits "sérieux" et de confiance, vous trouverez une offre qui va d'une centaine d'euros pour un"1er prix" à plus de 1.200 euros pour le haut de gamme. Parmi les 10 coffres essayés ici, pas de ces cas "extrêmes". Les plus chers atteignent la barre des 600 euros, ce qui est déjà conséquent.

Vous verrez, à l'issue de nos tests, que les meilleurs sont aussi parmi les plus onéreux. Ceci dit, vous obtiendrez un excellent rapport qualité prix aux alentours des 300 euros. Un mot sur la disponibilité de ces produits. Ce test a été élaboré par nos confrères allemands. Dès lors, il se peut que vous ne trouviez pas toutes ces marques/produits dans nos magasins. Sachez toutefois que les meilleurs y sont et que, d'autre part,vous retrouverez ici tous les détails de ces coffres.

Coffres de toit: une large gamme de prix mais de bons rapports qualité prix, autour des 300€
Une large gamme de prix mais de bons rapports qualité prix, autour des 300€


Vérifiez le poids admissible avant d'acheter

Vous le verrez à l'issue de nos "crash-tests", le facteur le plus important c'est le poids admissible. Les bons réflexes à avoir à ce sujet:

  • Consultez le manuel d'utilisation de votre voiture et/ou le certificat de conformité.
  • Trouvez la charge maximale admissible. Elle diffère d'une marque et même d'un modèle à l'autre. En général, cela va de 50 à 100 kg, d'une citadine à une grosse berline/break.
  • Calculez le meilleur rapport poids/capacité pour votre voiture.

Pour nos tests par exemple, nous avons utilisé un VW Touran dont la charge admissible sur le toit est de 75 kg. Attention, la charge utile donnée par le constructeur c'est la totalité de la charge! Donc la galerie (les barres) de toit, le coffre lui-même et tout ce qu'il contient.

Un exemple pour mieux comprendre: en transportant le coffre de toit le plus lourd de notre gamme, le Northline Tirol 420 avec 22,4 kg, nos calculs sont les suivants:

75 kg de charge sur le toit (Touran) - 22,4 kg de poids à vide - 5,2 kg de porte-bagages de toit (Touran) = charge utile maximale de 47,4 kg.

Ce dernier chiffre est donc ce que vous pourrez emporter, au maximum. Vous retrouverez d’autres conseils d’achat de coffre de toit dans l’un de nos précédents articles. Et même des astuces pour bien charger, en général, le coffre de votre voiture.

Avant d’acheter, il faut évaluer non seulement le volume mais aussi le poids maximum à emporter


Coffres de toit, nos critères de sélection

Les résultats de nos recherches ont été présentés aux fabricants. Ces derniers nous ont expliqué que les coffres de toit les plus vendus sont d'une contenance comprise entre 400 et 480 litres et pesant jusqu'à 75 kg.

Comme les coffres de toit ne servent pas seulement à transporter des équipements de sports d'hiver, nous ne nous sommes pas concentrés sur le transport des skis. Néanmoins, nous avons placé des skis dans les coffres pour notre test parce qu'ils représentent le plus grand défi dans le test de "l'accident ADAC". C'est à dire, en ville à 30 km/h (ce qui dépasse les exigences légales internationales).

Le catalogue des tests comprend les critères comme:

  • La conception et la fabrication
  • Le poids du matériel
  • Le risque de dommages et de blessures
  • Le volume
  • La facilité d'utilisation


Les tests


1. Facilité d'usage et manipulation

C'est un critère qui compte énormément et auquel nous accordons 40 % de la note globale. Parmi les éléments importants, le poids. Un coffre de toit léger facilite non seulement le montage mais permet également une charge utile plus élevée. Avec 14,8 kg, le Jetbag 80 a été le produit le plus léger testé. Compte tenu de ce qui précède, il n'est pas nécessaire d'opter pour un coffre pouvant supporter jusqu'à 75 kg.

La première installation peut s'avérer assez compliquée. La facilité de montage et surtout le premier montage varient beaucoup d'un coffre à l'autre. Ainsi, pour monter le G3, le Farad et surtout le Northline, il faut étudier en détails les instructions qui sont loin d'être parfaites. Les autres coffres de toit testés sont pour la plupart assez "intuitifs" et faciles à monter.

Les coffres Atera, Hapro et Thule sont équipés d'un système de cliquet et d'un limiteur de couple pour un montage facile et sûr. En termes de montage sur le véhicule, le coffre de toit Kamei se distingue également par son système ClickFix. Ce dernier utilise la rainure en T de la galerie de toit en aluminium, ce qui signifie qu'il faut une galerie (barres) de toit dotée d'une rainure en T. La conception plate des fixations vous permet de stocker facilement ces petites pièces. Attention toutefois à ne pas les perdre.

Soyez attentif à la facilité (ou pas) de chargement


2. Volume utile

Pour vérifier le volume d'un coffre, nous avons rempli la base et le couvercle de "copeaux" de polystyrène. Nous avons ensuite additionné ces 2 volumes. Cette méthode a une précision d'environ +/-10 l. En général les volumes annoncés correspondent assez bien à celui réellement noté. Vous retrouverez ce critère dans l'encadré des résultats généraux. Ceci dit, ce volume réel peut différer des spécifications du fabricant mais jusqu'à un certain point. En effet, pas comme un modèle qui a fait mauvaise impression: le Farad Zeus 480 l qui ne contenait que 400 litres, soit 17 % de moins qu'annoncés! Notons les meilleurs produits pour ce chapitre avec les Jetbag, le Thule et le Mont Blanc en trio de tête. Suivi de près par le G3 ou encore le Northline.


3. Étanchéité

Pour évaluer l'étanchéité, nous recouvrons l'intérieur du coffre vide, monté sur les barres de toit de la voiture, avec du papier buvard jusqu'au bord d'étanchéité. Trois mètres devant le coffre, nous plaçons un ventilateur générant un vent de 70 km/h. En même temps, nous pulvérisons environ 100 litres d'eau sur le coffre de toit en 15 minutes. Après la phase de pulvérisation, nous laissons la soufflerie en marche pendant 5 minutes supplémentaires. Ensuite, nous ouvrons le coffre pour vérifier et, le cas échéant, évaluer l'intrusion de l'eau et la quantité d'eau. Pas de véritable problème à ce sujet même si l'on s'étonne de la dernière place obtenue par le meilleur (en général) de ce test, à savoir le Thule Motion!

Coffres de toit : test d’étanchéité
Coffres de toit : test d’étanchéité


4. Résistance aux basses températures

Conformément aux exigences (norme DIN 75302), nous avons soumis chaque coffre à un choc par un impacteur de 2,5 kg à - 20°C. Ceci permet d'évaluer la résistance du matériau à basse température. Mais, pour être plus sévère encore, nous frappons plus d'un point du coffre: les coins avant et arrière du couvercle, le centre de la base et les côtés. Avant notre test, nous avions conditionné tous les coffres de toit à -20°C pendant au moins 6 heures dans une chambre "climatique". Ici c'est le Jetbag qui montre quelques faiblesses contrairement aux Northline, Kamei et Mont Blanc qui sont les plus résistants.


5. Essais en conduite réelle

Nous avons conduit la voiture d'essai avec le coffre de toit entièrement chargé dans plusieurs scénarios de la vie réelle:

  • Routes “normales”
  • Des pavés
  • De l’autoroute
  • Des virages, etc.

Tout ce qui est visible en termes de comportement de conduite et de bruit (par exemple, un sifflement inhabituel) a été enregistré et évalué. Nous avons également simulé un évitement d'obstacle pour voir comment se comportent les fixations. Les coffres ont également subi des tractions en laboratoires pour connaître leur résistance à l'arrachement (forces verticales sur les fixations avant et arrière). Lors de ces essais, la charge a été appliquée pendant 10 minutes en utilisant une force d'environ 2 000 N (Newton/mètre).

En ce qui concerne les manœuvres de freinage (d'urgence), elles se sont déroulées depuis 100 km/h (à l'arrêt) et 20 km/h jusqu'à l'arrêt. À chaque fois avec les coffres de toit, chargés à pleine capacité, nous avons effectué 3 freinages complets à chacune de ces vitesses. Vous retrouverez les notes dans le tableau général mais sachez qu'il n'y a pas de grandes différences entre les produits testés. Seul le Farad déçoit sur tous les points.

Signalons enfin le "petit" score des ténors que sont Thule et Kamei en matière de bruit, ce qui peut jouer sur le confort des occupants surtout sur un long trajet. Ici les Jetbag, G3, Hapro et Norauto sont classés parmi les meilleurs.


6. Consommations + 18 % en moyenne

Nous avons également mesuré l'augmentation de la consommation de carburant à 130 km/h en transportant un coffre de toit (voir figure ci-dessous). Pour ce faire, le véhicule a été équipé d'un système portable de mesure des émissions (PEMS). Nous avons effectué les tests avec un VW Touran TDI (110 kW). Sans coffre de toit, le véhicule a consommé 6,1 l/100 km à 130 km/h. La seule galerie de toit fait grimper la consommation de carburant d'environ 0,4 l/100 km. Cela signifie que vous devez toujours retirer le porte-bagages (galerie) avec le coffre si vous n'en avez pas besoin. Lors de notre test, la consommation de carburant du VW Touran a augmenté de 18 % en moyenne à 130 km/h. Le meilleur rendement énergétique des coffres les plus plats comme le Kamei Oyster n'intervient qu'à partir de 130 km/h ce qui est donc relativement négligeable.

Consommation supplémentaire
Consommation supplémentaire, les différences sont assez minimes


7. Sécurité en cas d'accident

La décélération représentée ici par le test de l'accident en ville représente environ 10 g (force gravitationnelle) sur une durée de 50 ms (milliseconde). La sécurité en cas d'accident a été testée sur le banc d'essai de l'ADAC. Le coffre de toit, chargé au maximum de sa capacité, est accéléré sur un traineau de laboratoire (photo), ensuite la décélération brutale simule l'effet d'un accident de véhicule à 30 km/h. Mention spéciale au coffre Kamei suivi de près par les Thule, Atera, Hapro. Ici encore le Farad conserve malheureusement la dernière place du classement.


Regardez le test en vidéo (commentée en allemand):

Coffres de toit: classement final et conclusion

Pour la répartition des points, nous donnons 20 % pour la construction, 40 % en ce qui concerne la manipulation et l'utilisation, 20 % pour la conduite et enfin 20 % pour le crashtest. Vous constaterez que tous les coffres affichant la couleur vertes sur la ligne "note globale" sont recommandables et ce, en tenant compte de l'ensemble des critères d'essai. Le Thule se détache du reste du peloton, suivi de près par le Kamei. Mais ces coffres coûtent près du double d'un coffre assez bien noté, le Norauto. À vous de voir ce qui est le plus important à vos yeux et en fonction des critères plus spécifiques qui sont détaillés ici.

Coffres de toit: classement final
Je partage ce contenu