Image
Essuie-glaces/ pluie sur parre-brise
26 novembre 2016
Rien de plus simple qu’un balai d’essuie-glace ? Détrompez-vous, la technologie passe également par là, même si, rien n’y fait, il faut en changer tous les ans...

S’ils fonctionnent tout au long de l’année, les essuie-glaces sont souvent considérés par le conducteur comme des pièces peu importantes de leur voiture. C’est tout le contraire évidemment, ce sont là des pièces maîtresses de la sécurité. Un pare-brise sale ou parsemé de zones opaques diminue d’autant la visibilité du conducteur.

Bref, un conseil de base: changez vos essuie-glaces au moins une fois par an. Quand? À l’automne, période idéale avant les difficiles périodes climatiques. Le moment du changement est moins important que ce délai d’un an.

Autre argument en faveur de l’achat de nouveaux balais: leur coût presque dérisoire. Dans une grande surface spécialisée dans l’automobile, le prix des balais va de 20 à 50 euros (par paire) en fonction du type et de la marque.

Montage et précautions

Reste le montage qui pourrait sembler fastidieux pour certains. Détrompez-vous, l’opération prend moins d’une minute pour un "élève" doué et juste un peu plus pour ceux qui n'ont aucune expérience en la matière. Comme pour la qualité des produits, la facilité de montage varie fortement d’une marque à l’autre.

Il faut aussi respecter quelques règles si l’on veut les conserver en bon état tout au long de cette année de fonctionnement. À commencer par un montage approprié en suivant la notice et, surtout, en veillant à ne pas plier le support -appelé bras d’essuie-glace- dont la pression exercée sur le balais (en moyenne 15 g/cm) a été calculée avec précision. C’est cette pression qui détermine en grande partie la qualité de l’essuyage.

Une fois monté, l’essuie-glace demande un minimum d’attention. Le gel, par exemple, peut abîmer les balais. N'actionnez jamais vos essuie-glaces sans avoir décollé les caoutchoucs du pare-brise sous peine de déchirer cette fine lame dessinée avec une extrême précision. Ensuite, enlevez le givre pour que le balai frotte sur un pare-brise sans aspérité.

Le froid, c’est l’ennemi du caoutchouc, élément de base de tout essuie-glace. Du gel à la chaleur de l’été, des ultraviolets aux gaz corrosifs de l’air, nombreux sont les éléments naturels qui vont altérer les essuie-glaces tout au long de l’année.

Conseils d'entretien

Malgré cela il est possible de prolonger un peu leur durée de vie, à condition de respecter ces quelques principes...

  • Ne faites pas fonctionner vos essuie-glaces "à sec". Attendez, si possible, que le pare-brise soit bien humide pour les mettre en action.
  • Dégraissez régulièrement votre pare-brise afin que de petits agrégats ne viennent abraser la lame de l’essuie-glace.
  • Plus important encore, le nettoyage du balai. Avec une éponge douce et un peu de produit de vaisselle, frottez délicatement toute la lame. Là encore, le fait d’éliminer les impuretés évitera les traces lors du balayage tout en préservant la qualité du matériau, ce qui vous offrira bonne vue... et bonne route!
Je partage ce contenu
17 février 2020

Voiture électrique: idéale… ou presque!

La voiture électrique est au centre de toutes les conversations. Elle serait LA solution miracle pour résoudre la question des émissions de CO2. Mais convient-elle à tout le monde ?

Si la voiture électrique n'émet quasiment pas de polluants dans la circulation, hormis les particules émises par les freins et les pneus (comme les autres voitures), la pierre d’achoppement reste l’origine de l’électricité utilisée. Si elle provient de sources renouvelables, c’est parfait. Sinon, le bilan écologique s'effondre. Par ailleurs, la production de batteries reste elle aussi une technologie polluante.

13 février 2020

Quelle motorisation choisir?

Essence, diesel, hybride, CNG, électrique ? Quel type de carburant choisir pour ma nouvelle voiture ? C’est sans aucun doute LA question du moment si vous pensez à votre prochaine auto. Voici quelques pistes pour nourrir votre réflexion, avec les avantages et les inconvénients de chaque solution.