Image
courtoisie au volant
Du 17 au 25 mars 2018, c'est la semaine de la courtoisie au volant. Une bonne occasion pour adopter une conduite relax grâce à nos conseils.

La courtoisie n’est pas reprise dans le Code de la route, mais a toute son importance pour le bien-être et la sécurité de tous. En effet, l’agressivité sur la route est un facteur de risque important. Une étude de l’Institut VIAS révèle que les conducteurs agressifs sont deux fois plus impliqués dans des accidents, et 57% des Belges affirment avoir été victimes d’agressivité sur la route au cours de l’année écoulée. Tout le monde est concerné: automobilistes, cyclistes, motards et piétons!

La Région wallonne a d’ailleurs lancé une campagne de sensibilisation ayant pour thème la courtoisie. La Région estime que, si tout le monde respectait les règles de courtoisie, le nombre de blessés pourrait être réduit de 27% et le nombre d’accidents mortels de 48%. Une bonne raison de vous lancer!

Être courtois, c’est simple

La courtoisie commence bien sûr par le respect du Code de la route, mais aller un petit peu plus loin ne vous demandera pas beaucoup d’efforts.

  • N’oubliez pas que, sur autoroute, la bande du milieu et la bande de gauche ne doivent être utilisées que pour doubler. Y rester après un dépassement est non seulement peu courtois mais en plus cela vous expose à une amende, puisqu’il s’agit d’une infraction de premier degré. Selon l’Institut VIAS, c’est aussi la première cause d’irritation des conducteurs belges.
     
  • Conservez une distance de sécurité raisonnable entre vous et le véhicule qui vous précède. Certaines personnes sont stressées lorsqu’un autre usager les suit de trop près: 14% des Belges citent ce comportement comme l’un des plus irritants. De plus, en cas de freinage brusque, la distance de sécurité vous évitera un accident. Pour connaître la distance de sécurité idéale, divisez par deux votre vitesse. Vous roulez à 70 km/h? Conservez une distance de sécurité de 35 m.
     
  • Signalez vos manœuvres bien à l’avance: prenez le temps de vous assurer que tout le monde comprend bien ce que vous comptez faire. Ne pas utiliser votre clignotant est non seulement dangereux mais c'est également une pratique agaçante, selon 25% des Belges.
     
  • Évitez les appels de phares et les coups de klaxon inutiles. Réservez par exemple les appels de phares pour signaler à quelqu’un que vous le laissez passer.
     
  • Vous entrez dans un carrefour encombré? Faites attention à ne pas bloquer les autres usagers. Ce comportement figure au top 3 des incivilités les plus irritantes selon les Belges.
     
  • Laissez votre téléphone portable dans votre sac. L’utilisation du GSM au volant est non seulement totalement interdite, elle est également source de frustration pour beaucoup d’usagers, si bien que 21% de Belges classent ce comportement comme très irritant.
     
  • Le ministère de l’Intérieur français propose, lui, de laisser passer quelqu’un, même si vous avez la priorité. Un sourire, un geste courtois, voilà de quoi détendre l’atmosphère et apporter de la bonne humeur. Et si on vous laisse passer, que vous soyez cycliste, motard ou piéton, n’oubliez pas de remercier l’usager d’un geste de la main ou de la tête.
     
  • Vous êtes piéton? Faites attention où vous marchez. Laissez les pistes cyclables libres, et traversez aux passages pour piétons. D’ailleurs, vous êtes obligé d’emprunter le passage pour piétons si celui-ci se trouve à moins de 30 mètres! Les piétons qui traversent en dehors des clous irritent beaucoup les autres utilisateurs, qui doivent parfois freiner en urgence. Et n’oubliez pas, quand vous traversez: levez le nez de votre smartphone et assurez-vous que tous les usagers vous ont vus.
     
  • Laissez de la place à tous les usagers: redécouvrez nos conseils pour partager la route.

La courtoisie, c’est contagieux

Un geste positif en amène un autre. Si une voiture vous laisse passer, vous serez plus enclin à vous montrer plus agréable à votre tour pour la suite de votre trajet.

Et n’oubliez pas que les gestes négatifs sont également contagieux. Ne vous laissez pas atteindre par la nervosité ambiante. Respirez un grand coup, écoutez la radio et ne vous laissez pas influencer par la mauvaise humeur des autres conducteurs: la contagion s’arrête avec vous.

Les embouteillages sont fréquents et votre temps de trajet s’allonge. Pour éviter plus de frustrations derrière le volant, rendez votre trajet plus agréable en faisant preuve de courtoisie. Si vous avez une question sur le sujet, n’hésitez pas à contacter notre ligne d'info.

Je partage ce contenu