Image
L'Anglaise Maeving RM1 est une moto électrique à la fois élégante, intelligente et abordable. Parfaite pour la ville et les routes secondaires.
Maeving
La Maeving RM1 est une nouvelle moto citadine qui ne passe pas inaperçue.


Dans nos pays, la marque Maeving n'est pas encore connue, mais cela pourrait changer. En juillet dernier, le constructeur britannique a franchi la Manche pour conquérir l'Europe après le Royaume-Uni. Touring a pu tester une des premières Maeving RM1 vouées à rouler à droite.

Qu'en retiendrons-nous? D'abord la simplicité. Pas d'embrayage, pas de vitesses, pas de frein au pied, et impossible de caler.


Une autre vision

Les grosses motos électriques ont du mal à percer. Le prix, la durée de la recharge et l'autonomie: telles sont les principales différences avec un engin classique moyen. D'ailleurs, le motard qui choisit l'électrique appartient à une catégorie bien précise.

Face à une Maeving, les objections habituelles ne tiennent plus. Le fabricant d'outre-Manche vise une clientèle avec d'autres priorités que celles du voyageur ou de l'aventurier: courtes distances, déplacements domicile-travail limités, trajets en ville et alentours… Le permis A1 ou B suffit. Nul besoin, par ailleurs, de se familiariser avec les interactions entre l'embrayage et la boîte de vitesses. De même pour le freinage au pied droit, de l'histoire ancienne. Une coordination complexe que les usagers chevronnés aiment maîtriser, mais qui constitue plutôt un seuil pour les débutants ou les profanes. Ajoutons à cela que la Maeving RM1, avec ses 110 kg seulement, se montre particulièrement maniable.

Maeving
Du neuf à bien des égards.


Abordable

La RM1 dépasse le vélo électrique en termes de puissance, de vitesse et de polyvalence. Face à cela, elle coûte moins cher qu'une moto électrique classique, et elle possède des atouts uniques. Si vous ne voulez pas utiliser la deuxième batterie, vous trouverez à l'emplacement normal du réservoir un vaste rangement avec une connexion USB-C. Si la double batterie laisse de la place pour un passager? Cela pourrait en tout cas intéresser certains propriétaires, même si la Maeving RM1 est plutôt conçue pour les individualistes qui circulent dans l'environnement urbain.

Silence et puissance: ce ne sont pas vraiment les qualités qui séduiront en priorité les voyageurs ou les sportifs. Mais pour qui reste sur le réseau secondaire et se rend volontiers en ville, la Maeving RM1 est peut-être une option.

Maeving
Difficile de faire plus British.


Very British

Le style de la Maeving RM1 est une réussite, à n'en pas douter. Pour autant, la technologie n'a pas été négligée. En deux endroits stratégiques (la place normalement occupée par le réservoir de carburant et l'emplacement du moteur), on trouve une batterie, optionnelle ou non, mais toujours amovible. Finie l'interminable recherche d'une prise de courant sur laquelle brancher la moto. Il suffit à présent de retirer la ou les batteries du véhicule pour les recharger simplement dans votre garage, salon ou cave. Pratique si vous n'avez pas de garage, si vous habitez une maison mitoyenne, ainsi qu'au travail, si vous ne pouvez pas garer la moto à côté d'une prise électrique.

Tout aussi ingénieux, le moteur Bosch incorporé dans le moyeu de la roue arrière. Pas de chaîne, ni même de courroie: la transmission est directe. Autrement dit, vous échappez à la principale source de bruit: le frottement de la chaîne. Vous évitez aussi d'importantes pertes par frottement.

Le moteur Bosch est incorporé dans le moyeu de la roue arrière.


Comportement

La conduite de la Maeving réserve des surprises. Rien à voir avec la force brute à laquelle des motos électriques nous ont habitués. Le moteur de moyeu Bosch déploie sa puissance progressivement. 160 Nm, ce n'est pas rien, mais naturellement (et heureusement), sur ce type de moto, tout le couple ne déboule pas d'un coup. La RM1 accélère vigoureusement, mais les choses restent gérables. Dans un silence encore plus complet que sur une moto électrique moyenne, vu l'absence de chaîne ou de courroie.

Les freins sont disposés comme sur un scooter: le levier de droite commande le frein avant et le levier de gauche le frein arrière. L'Anglaise étant plutôt petite, la place pour le conducteur n'est pas très généreuse, mais globalement, le confort est bon. La Maeving se montre maniable et facile. Exactement ce que l'on en attend.

Maeving
La vitesse de pointe se situe aux environs de 70 km/h. Suffisant pour la ville et les routes secondaires, mais pas question de prendre l'autoroute.


Autonomie

Maeving annonce un rayon d'action de 130 km. Avec notre exemplaire de test, nous avons parcouru 110 km, après quoi il nous restait encore 10 pour cent de charge. L'engin n'est pas conçu pour les longs trajets à vive allure (le nôtre ne dépassait pas 75 km/h). Pour cette raison, vous ne l'utiliserez pas dans l'environnement où une moto électrique consomme le plus: l'autoroute. Les enchaînements d'accélérations et de freinages expriment le mieux le potentiel des motos électriques. Celle-ci ne fera pas exception.

Les modes de conduite sont au nombre de trois. La position 3 limite la vitesse à 30 km/h. En position 2, vous monterez à 45 km/h comme sur un cyclomoteur. Enfin, la position 1 (position de départ, qui reste normalement active) propulse l'aiguille du compteur à une vitesse proche de 80 km/h. Nous n'aurions pas dédaigné quelques chevaux en plus. 6 ch, ce n'est pas beaucoup, au contraire des 160 Nm disponibles. En résumé, des accélérations sportives, mais avec une vitesse maxi limitée.

Maeving
La Maeving RM1 se distingue par son allure.


Une moto intelligente

La Maeving est une des motos les plus intelligentes que nous ayons testées depuis longtemps. Pratique et bien conçue, elle est aussi suffisamment accessible pour séduire une nouvelle clientèle. Peut-être ces nouveaux motards y prendront-ils goût, ce qui pourrait faciliter le passage à une moto classique. Le style de l'engin ne manquera pas de trouver ses fans en ville et alentours.

Le tout pour un prix compétitif vu la qualité et la finition. Compte tenu d'une ristourne de 2.000 euros, le prix de lancement de la version à une batterie se situe actuellement à 5.895 euros. C'est moins cher qu'un bon VTT électrique.

La double batterie amovible procure une belle autonomie.


Sous la selle

  • Moteur: moteur de moyeu Bosch
  • Puissance: 6 ch
  • Couple: 160 Nm
  • Vitesse de pointe: +/-75 km/h
  • Poids à sec: 111 kg
  • Hauteur de selle: 785 mm
  • Consommation: 130 km avec deux batteries pleines
  • Prix: 5.895 euros
  • Pour plus d'infos, consultez le site Internet de Maeving


Retrouvez sur notre site web tous les modèles de moto testés par Touring.


Touring dépanne aussi votre moto

Un pépin avec votre moto? Grâce à l’assistance dépannage de Touring, nos patrouilleurs vous viennent en aide jour et nuit, partout en Belgique et même devant chez vous! Vous voyagez à moto? Regardez nos formules de dépannage à l’étranger.

Camping: les nouveaux types de tentes

Image

Voor elk type kampeerder bestaat er wel een tent. Meer nog: ook voor kampeerders in wording duiken er modellen op die twijfelaars over de streep kunnen trekken. Duik je mee in de wondere wereld van de kampeertent?