Image

Nombreux sont les concurrents à avoir tenté de lui ressembler, voire de la dépasser. Voici la nouvelle Range Rover et elle remet les pendules à l'heure!

Plus de cinquante ans après sa première apparition, "la" Range, l'unique, s'offre une 5e génération à la hauteur de ses illustres aïeules. La sobriété de sa robe, les technologies avancées et un confort royal lui prédisent un bel avenir, même en ces temps chahutés...

Chez Range, on ne s'en cache pas, on vise des concurrentes prestigieuses comme les Bentley, Maserati et même Rolls-Royce!


La structure est toute neuve, le châssis est, en grande partie, en aluminium et bien plus rigide que les anciens modèles. Les ingénieurs se sont creusé les méninges pour que le confort soit toujours au plus haut niveau. Que ce soit en termes d'insonorisation ou de suspensions. Au volant, assis haut, le conducteur domine la route ou le terrain accidenté qu'il s'apprête à affronter. Le luxe est partout, les matériaux de qualité, le cuir - parmi un choix multiple - est épais et parfaitement ajusté. Le tableau de bord est aux goûts du jour avec des écrans digitaux, des commandes en veux-tu en voilà et, bien sûr, un écran géant en place centrale.


Électrification en vue

À l'arrière, à l'instar de quelques limousines, l'ambiance s'avère tout aussi fastueuse. Déjà dans sa version "courte" (505 cm tout de même), l'espace pour les jambes ne manque pas. Mieux encore, évidemment, sur la version longue (+20 cm). Quant au coffre, il affiche plus de 700 litres en configuration 4 ou 5 places. Notez aussi que, pour la première fois sur une Range Rover, il est possible d'opter pour une version 7 places.

Mécaniquement, on retiendra les 6 cylindres essence (P400) et diesel (D250/300 et 350) maison, tous équipés d’une hybridation légère 48V. Au plus haut de la gamme, un V8 essence d’origine BMW de 530 ch. Enfin, on pointe deux propositions plug-in (P440e et P510e), 6 cylindres essence et une batterie de 38,2 kWh pour une autonomie de +/- 100 km en mode "0 émission". En 2024, la Range sera également disponible en 100% électrique.


Prix stratosphériques

Nous l'avons essayée principalement en version diesel de 350 ch. Malgré ses dimensions et son poids pachydermiques (+ de 2,5 tonnes), la nouvelle Range offre une tenue de cap parfaite. En plus, les roues arrière directrices fournissent encore un degré de précision supplémentaire au noble engin. Et puis, sur des pistes défoncées ou des pentes abruptes, la Range s'en est toujours tirée avec les honneurs. Revers de la médaille, même bien équipée à la base, une Range diesel débute à plus de 128.000 euros. C'est beaucoup d'argent mais, chez Range, on affirme vouloir viser les concurrentes Bentley, Maserati et même Rolls. Un autre univers!


Fiche technique Range Rover D350

  • Moteur: 6 cylindres turbodiesel, 2.997 cm3 ; 350 ch - 700 Nm
  • Transmission: aux quatre roues
  • Boîte: automatique 8 rapports
  • L/l/H (mm): 5.052/2.209 /1.870
  • Poids à vide (kg): 2.505
  • Volume du coffre (l): 725-1.841
  • Réservoir (l): 70
  • 0 à 100 km/h (sec.): 3,6
  • Vitesse maxi (km/h): 234
  • Conso. mixte (l/100 km): 8,3
  • CO2 (g/km): 208
  • Prix (€): gamme de 128.581 à 220.841

Les atouts

  • Toujours aussi majestueuse
  • Présentation / finition de l'habitacle
  • Moteurs performants / diesel au top
  • Tenue de route / efficacité en 4x4

Les points faibles

  • Toujours plus lourde
  • Consommations
  • "Gadgétisation" à l'extrême
  • Tarifs stratosphériques