Image
Zuid Dijleland
Tour de Belgique: En route pour le Zuid-Dijleland, en Province du Brabant flamand.



Une allée solennelle dans un village paisible. Un élégant château et une pension pour chevaux à la retraite. Une drève boisée menant tout droit à la Brasserie De Kroon. Nous avons rendez-vous ce matin au Baron’s House, hôtel cinq étoiles converti en B&B. Le ton est donné pour un agréable week-end alliant promenades et plaisirs de la table.


Après le check-in, nous déplions notre carte du maillage pédestre du Zuid-Dijleland. 232 points-nœuds répartis sur 300 km de chemins généralement non bétonnés parcourant Bertem, Bierbeek, Huldenberg, Leuven, Oud-Heverlee, Overijse et Tervuren. Nous sélectionnons deux balades: la promenade de Margijs (8,5 km) et un bref passage par les étangs Zoet Water (3,4 km). Mais commençons par rendre visite à un professeur tout particulier.


Un verre de Delvaux

Freddy Delvaux a officié pendant 17 ans comme maître-brasseur chez Stella Artois avant d’enseigner la science brassicole pendant 20 ans à la KU Leuven. Plutôt que d’assister à une visite traditionnelle de la brasserie De Kroon, nos membres sont très heureux d’être accueillis chaleureusement par le professeur, qui en est aussi le propriétaire. On lui doit une multitude de grandes bières spéciales belges, mais il est la modestie même. Lorsqu’on lui demande au développement de quelles bières il a participé, il dodeline de la tête et nous répond le regard brillant qu’il ne peut rien révéler. Mais les enseignes sont suffisamment éloquentes et n’échappent pas à l’œil attentif de nos membres.


Onze bières sont aujourd’hui brassées en ces lieux et de nouveaux brassins sont expérimentés. Comme ils ne sont pas encore disponibles dans le commerce (ou si peu), ils doivent être dégustés sur place. Détail significatif: de la brasserie partent des tuyaux qui aboutissent directement dans les fûts du café adjacent. Il est d’ailleurs grand temps d’en tester l’une ou l’autre. "As-tu déjà eu un Delvaux à ton bras, Francine?" "Non, c’est bien trop cher!" Sur ce, il l’emmène par le bras au café. "Et voilà, tu pourras dire que tu as eu un véritable Delvaux à ton bras." Grands éclats de rire.


Nous commençons par une pinte parfaitement servie. Une "Job", suivant le surnom du professeur. Cette pils est très appréciée, mais la dégustation de la "Delvaux" fait l’unanimité. Daniel la résume très bien: "Une bière présentant les propriétés d’un excellent vin." Le professeur a l’air surpris: "Voilà qui est parfaitement exprimé, car c’était précisément notre volonté."

Een Delvaux om te drinken. Zuid-Dijleland
Delvaux, une bière parfaitement équilibrée selon les experts.


Toujours sous le charme, nous empruntons un raccourci pour rejoindre la Brasserie du Baron’s. Les amateurs de bière n’hésitent pas au moment de passer la commande, car la Delvaux figure à la carte. Nous nous en tenons à une grande bouteille, car les chaussures de marche nous démangent et le paysage vallonné de la Dyle et de l’Yse nous fait les yeux doux.

Brouwerij De Kroon Zuid-Dijleland
La brasserie De Kroon est toujours agréablement occupée (photo prise pour l'épidémie corona, ndlr).


Le Bois de Margijs

Le temps nous est favorable. Malgré les mauvaises prévisions météorologiques, nous parcourons huit kilomètres sans voir une seule goutte tomber. Daniel et Didier, deux photographes amateurs, se figent régulièrement. Au sens propre comme au sens figuré. Le silence, les odeurs de la forêt, les petits détails de la mousse, la cime des arbres, les branchages, les champignons… Daniel tend sa carte de visite. Au cas où nous voudrions faire la promo de leur blog commun: esteticofsenses.blogspot.com


Sous notre nez

La deuxième journée commence par une déconvenue. Les dernières grappes de raisins viennent d’être cueillies chez le vigneron Van Camp. Il en reste deux caissettes en vitrine, mais elles disparaissent discrètement sous le comptoir. Réservées d’avance. Pas bon marché, mais après avoir visité les serres, on comprend aisément pourquoi. Quelle expertise! Nos quatre membres apprennent tout ce qu’il faut savoir sur le terroir, les variétés de raisins, le travail intensif et le rôle de la nature dans cet ensemble. Daniel et Didier rient: les vendanges vont être fatigantes. Mais Daniel est sérieux: du travail les attend dans les vignes.


Vient ensuite une meilleure nouvelle. Lors de notre repas à la Brasserie Saint-Jean, nous avons la possibilité de déguster un vin mousseux de la région: le Chardonnay Meerdael. Les avis sont partagés, mais s’il faut en croire la presse spécialisée, nos bulles sont prêtes à rivaliser avec celles de nos voisins.


Après la pause de midi, il nous reste du temps pour une courte promenade aux Zoet Water: cinq charmants étangs situés entre le bois d’Heverlee et la forêt de Meerdael. Didier et Daniel s’en donnent à cœur joie derrière l’objectif. Francine et Bernard sont plus intéressés par cette petite église singulière sur fond de couleurs automnales: la chapelle Notre-Dame de Steenbergen, à côté de la source "Minnebron", dont les passants nous vantent les délices en remplissant bouteilles et bidons.

Zoete Waters
Zoet Water


Le verdict

Francine ne cache pas son enthousiasme pour les raisins Van Camp, beaucoup plus que pour la brasserie. Bernard n’est pas du même avis. Même s’il ne boit pas une goutte de bière, il ne tarit pas d’éloges à l’égard du professeur. Cette passion, cette expertise, cette convivialité… Daniel répète son ode à la Delvaux et Didier souligne qu’il ne faut pas aller loin pour découvrir de nouvelles choses. Il se dit agréablement surpris par tant de splendeurs de la nature. Tous deux reviendront certainement pour prendre plus de photos encore. Le B&B fait l’unanimité. Un "super hôtel" et un service personnalisé. À recommander.

Je partage ce contenu