Image
bande arrêt - pech

S'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence n'est pas un acte anodin, cela représente même un danger certain. Y circuler demeure aussi - dans la plupart des cas - interdit. Conseils et précautions à prendre pour éviter un drame.

Durée de "survie" 15 à 20 minutes maximum! Selon de nombreux témoignages lus sur Internet, ce serait le délai qui s'écoule entre l'arrêt sur la bande d'urgence d'une autoroute et le risque d'une collision.
Mais ce chiffre n'est pas corroboré dans les faits selon Benoît Godart, porte-parole de l'institut de sécurité Vias: "A ma connaissance aucune étude sérieuse n'a démontré ce soi-disant délai de survie. Ceci dit, il ne faut pas être expert pour comprendre que s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute demeure particulièrement dangereux".

Mais ce qui inquiète le plus chez Vias, ce sont les résultats d'une enquête récente sur le comportement des usagers sur la bande d'arrêt d'urgence. Ainsi:

  • Un automobiliste sur 3 a déjà dû s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence le long de l’autoroute, mais un conducteur sur 10 s’y est arrêté pour une ou des raisons injustifiées.
  • 80% d’entre eux ne se sentaient pas en sécurité!
  • Moins de la moitié des conducteurs ont respecté les règles de sécurité, à savoir le placement du triangle de danger et le port d’un gilet fluo.

Pour quelles raisons s'arrête-t-on sur la bande d'arrêt d'urgence?

Selon l’étude :

  • Près de 7 personnes sur 10 étaient en panne (69 %)
  • 1 sur 10 avait eu un accident (10 %).
  • 1 personne sur 10 s’était arrêtée pour une raison totalement injustifiée: besoin pressant, réglage du GPS, appel téléphonique, etc.

Quelle sanction pour un arrêt abusif sur la bande d'arrêt d'urgence?

S’arrêter sans raison valable (panne, accident…) constitue une infraction du second degré, passible d’une amende de 116 euros. À part la panne et l’accident, y a-t-il d’autres raisons valables ?
Très peu: ainsi, 63 % des sondés pensent qu’ils sont autorisés à s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence si le conducteur ne se sent pas bien. Ce n’est en principe pas le cas, sauf en cas de force majeure, mais il faudra alors le prouver au besoin.

Où ranger votre gilet fluo dans la voiture?

56 % des sondés conservent leur gilet fluo où il faut: à portée de main dans l’habitacle de la voiture. Mais 38 % le rangent dans le coffre, ce qui n'est pas une bonne idée.
En effet, selon le Code de la route, tout conducteur doit enfiler son gilet avant de quitter la voiture.

Rappel: un seul gilet est obligatoire en Belgique, même si vous êtes plusieurs passagers à bord. Des pays comme l'Espagne obligent un gilet par personne à bord, ce qui paraît plus logique!

A quelle distance doit-on placer le triangle de signalisation?

Si la majorité des automobilistes sondés savent qu'ils doivent l'utiliser en cas d'arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence, beaucoup ont encore des lacunes à propos de la distance: 6 sur 10 ne savent pas que, sur une autoroute, il s'agit de 100 mètres. L'explication est simple: cela équivaut +/- à la distance d’arrêt d’un véhicule qui circule à 120 km/h.

Peut-on circuler sur la bande d'arrêt d'urgence?

Cette voie "dégagée" ne sert pas qu'à stationner en cas de panne, elle est primordiale pour la circulation des véhicules de secours. Parfois, elle peut aussi devenir une bande de circulation en cas d'embouteillage, mais ce n’est autorisé que si une infrastructure spécifique (signalisation variable,...) est en place. Sinon c'est interdit! Toujours selon l'étude Vias:

  • 1 Belge sur 10 a déjà circulé sur la bande d’arrêt d’urgence sans raison valable
  • 40 % l’ont empruntée pour prendre la sortie suivante
  • 10 % s’en sont servis pour dépasser les files!

Ces comportements sont évidemment prohibés et sanctionnés d'une amende de 58 euros. Au-delà de l'aspect répressif, il suffit d'imaginer l'obstruction de cette bande de circulation qui empêcherait les secours d'arriver rapidement sur les lieux d'un accident.

9 conseils si vous êtes arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence:

  • Garez votre voiture le plus près possible des barrières de sécurité.
  • Enclenchez vos feux de détresse si c’est encore possible.
  • Avant de sortir de la voiture, enfilez votre gilet fluo.
  • Faites sortir les éventuels passagers du côté droit et demandez-leur de se tenir derrière la barrière de sécurité.
  • Quand vous sortez, fixez le trafic. Ne marchez jamais le dos tourné aux voitures en approche.
  • Placez le triangle de danger à environ 100 m de votre voiture en marchant, si possible, derrière la barrière de sécurité. Et revenez à reculons: vous devez garder à tout moment un œil sur la circulation, il y va de votre sécurité!
  • Avertissez les services de secours et indiquez votre localisation précise à l’aide des bornes kilométriques.
  • Attendez les secours derrière la barrière de sécurité. Ne restez en aucun cas sur la bande d’arrêt d’urgence.
  • Si votre voiture ne démarre plus, faites-la remorquer sans délai.

Bornes d'appel, supprimées en Flandre, mais pas en Wallonie

Depuis le début de l'année 2017, la Flandre a supprimé l'ensemble des bornes d'appel d'urgence situées le long des autoroutes. Raisons invoquées:

La Wallonie agit autrement puisqu'elle a investi récemment dans la modernisation de ces bornes. Parmi les raisons avancées par les autorités, l'avantage que représente la localisation automatique de l'appel. Mais aussi que cela éviterait des malentendus liés au stress des automobilistes.

Je partage ce contenu