Image
vols destinations aéroport départs

Vol overbooké? Même si la réclamation est loin d'être une sinécure, mieux vaut vous informer sur vos droits et sur les indemnisations auxquelles vous pourriez avoir droit!

Certaines compagnies américaines ont récemment fait parler d'elles en évacuant des passagers d'un avion trop rempli. Les images d'un médecin américain traîné hors d'un avion, en sang et inconscient, ont fait le tour du monde. Qu'en est-il chez nous et en Europe?

Nos aéroports pratiquent aussi couramment la surréservation, et cela n'a rien d'illégal. Cette pratique est utilisée pour des raisons économiques, c'est à dire pour laisser le moins possible de places vides dans les avions. Le procédé tient compte du fait qu'un faible pourcentage de passagers ne se présente pas, pour diverses raisons: maladie, connexion manquée, accident, annulation de dernière minute, etc.

Vous ne pouvez pas partir

Mais que se passe-t-il si tous les passagers se présentent pour leur vol? On parle alors de "refus d'embarquement" et vous avez droit à une indemnisation. Attention, vous ne pouvez pas réclamer cette indemnisation partout. Aux États-Unis, pour éviter les réclamations des passagers, ceux-ci reçoivent systématiquement des bons de valeur ou de l'argent liquide. En Europe, la pratique est régie par un règlement européen (EG nr. 261/2004).

Les règles de l'UE

Concrètement: ce règlement s'applique uniquement aux vols à l'intérieur de l'UE et aux compagnies aériennes actives dans et hors Europe.

Il s'applique également si votre vol arrive dans l'UE et est fourni par une compagnie extérieure à l'UE ou si votre vol part de l'UE et est fourni par une compagnie active dans ou hors Europe. Par "UE", le règlement entend les 28 états membres, mais aussi: la Guadeloupe, la Guyane française, la Martinique, la Réunion, Mayotte, Saint-Martin (Antilles françaises), les Açores, Madère, les îles Canaries, l'Islande, la Norvège et la Suisse.

Le règlement ne vaut pas seulement pour le refus d'embarquement, mais s'applique également aux longs retards de vol, à l'annulation ou à la diminution de classe. Le passager a droit à une indemnité allant d'un minimum de 250 euros jusqu'à 600 euros maximum par personne. Retrouvez toutes les infos sur le site de l'Union européenne.

Faites-vous aider

Plusieurs études montrent que les passagers sont peu, voire à peine au courant de ce règlement, et encore moins sur la façon dont ils peuvent demander une indemnisation. C'est un fait: pour le passager aérien peu régulier, obtenir une indemnisation auprès d'une compagnie aérienne n'est pas une sinécure. De plus, en tant qu'individu, vous avez beaucoup moins de poids qu'une organisation expérimentée qui connaît parfaitement la procédure.

C'est pourquoi Touring a ajouté la garantie Fly Zen à certains de ses produits, dont les formules Full , No Stop et le tout nouveau Move On World. Bref, vous évitez ainsi de devoir introduire vous-même votre dossier de réclamation. En outre, vous avez droit à l'indemnisation complète prévue par la loi! Ainsi, les frais de dossiers et de commission facturés sont peu élevés.

Je partage ce contenu