Image
Salon-Auto

Le rendez-vous de cette année, comme toutes les années paires, est qualifié de "grand salon". Nous listons ici les grandes nouveautés présentées dans les travées du Heysel.

Vous êtes aussi fan de moto? Nous avons fait une sélection des 10 nouveautés moto à ne pas manquer au Salon.   

Abarth ( Palais 7)

Cette 695 "70e Anniversario" (180 ch!) ne sera produite qu’à 1949 unités. Une série limitée qui inaugure un nouveau spoiler améliorant à la fois l’adhérence et la stabilité à haute vitesse. Ce becquet arrière inspiré de la compétition automobile est ajustable manuellement sur 12 positions, avec une inclinaison allant de 0 à 60°. Son prix: 33.990 €.

Image
Abarth

Alfa Romeo (Palais 7)

Les Stelvio et Giulia sont revus pour le millésime 2020. Les nouveautés sont principalement d'ordre technologique avec l’arrivée d’un nouvel écran au centre de l'instrumentation et d’un écran central d'infodivertissement dont la diagonale passe à 8,8 pouces. Les habitacles ont été légèrement redessinés pour offrir une meilleure ergonomie, et l’équipement est revu à la hausse.

Image
alfa

Audi (Palais 11)

Chez Audi et sa très large palette de modèles, le contraste demeure étonnant! D'un côté, le tout nouveau "e-tron sportback", version coupé de l'e-tron, sera la vedette du stand aux anneaux. Rappelons qu'il est également produit à l'usine de belge de Forest. A cette première européenne s’ajoute une première mondiale: celle de la version restylée de l’Audi A5 Sportback G-Tron, fonctionnant donc au CNG.

Image
Audi

BMW (Palais 7)

La première mondiale prévue par la firme de Munich concerne le SUV X1 récemment sorti. Ici, il s'agit de la version hybride rechargeable, c'est d'ailleurs la première fois que le X1 est ainsi motorisé. Cette variante "25e" associe un moteur essence à un moteur électrique. Ce dernier, alimenté par batterie, lui permet de parcourir jusqu’à 50 km (WLTP) en mode 100 % électrique. Sous le capot, on retrouve le trois cylindres 1.5 litre de 125 ch qui anime les roues avant et un moteur électrique de 70 kW (95ch) qui se charge des roues arrière, selon les conditions, ce X1 est donc un 4x4 d’une puissance combinée de 220 ch, pour une consommation de 2 l/100 km (CO2 43 g/km). L'autre vedette du stand, ce sera la Série 2 Gran Coupé basée sur la plateforme de la Série 1, il s'agit donc d'une traction qui sera disponible avec trois moteurs de 140, 190 et 306 ch.

Image
BMW

Citroën (Palais 3)

Le SUV Citroën C5 Aircross élargit sa gamme d’une motorisation hybride rechargeable. Sobrement baptisée Hybrid, cette déclinaison associe une motorisation 1.6l essence (180 ch) à un moteur électrique de 80 kW (109 ch). Sur son mode exclusivement électrique, cette C5 promet 50 km d’autonomie. À partir de 42.930 €.

Image
Citroën

Dacia (Palais 5)

A l'instar dèu reste de la gamme, le Duster, propose une version LPG avec un moteur1.6 de 110 ch. Et des prix ultra attractifs, de 13 à 17.000 €!

Image
Dacia

DS (Palais 3)

Le DS3 Crossbck E-Tense mêle le meilleur des mondes: celui du petit SUV compact au design sympa et du 100% électricité. Au menu, une batterie de 50 kW pour une autonomie "réelle" de 320 km. À partir de 37.000 €. Plus haut dans la gamme, le statutaire DS7 s'offre une version E-tense mais cette fois il s'agit d'un hybride rechargeable. Un bloc 1.6 essence turbo et une unité électrique, le tout offre 300 ch et jusqu'à 58 km d'autonomie électrique.

Image
DS

Ford (Palais 4)

Avec la Puma deuxième du nom, Ford espère se relancer sur le segment des petits SUV après l’échec de l’Ecosport. Un peu plus long que la Fiesta, il fait de l’habitabilité son maître-atout. Son coffre (456 litres) est doté d’une belle astuce: sous le plancher de coffre, un espace de rangement permet de transporter verticalement des objets jusqu’à 115 cm de haut. Sous le capot, le Puma accueille le 1.0 EcoBoost assisté de l’hybridation légère 48V. Disponible en 125 et 155 ch, il peut être associé à une boîte automatique à sept rapports. Autre SUV à succès avec le Kuga, 3e génération qui s'offre ici une motorisation plug-in hybride.

Image
Ford

Fiat (Palais 7)

Déjà proposé dans des versions Cross et Urban, le crossover 500X joue maintenant sur la fibre sportive. Cette finition Sport revêt une teinte Rosso Seduzione exclusive ou encore une double sortie d’échappement et un système d’éclairage Full LED. Le 500X Sport se rapproche aussi du sol, de 13 mm exactement, pour une meilleure tenue de route. Cette finition Sport pourra s’associer à toutes les motorisations de la gamme (essence et diesel), à partir de 24.690 €.

Image
Fiat

Honda (Palais 4)

Pas de nouvelle Jazz hybride sur le stand, ce sera pour Genève. Chez Honda ce sera donc la "e" qui sera mise en vedette. Il s'agit d'une citadine électrique qui affiche des puissances respectables de 134 ou 154 ch. Une vitesse maxi fixée à 145 km/h et le 0 à 100 km/h en 8 secondes. Plus étonnant, le choix d'Honda concernant la batterie et donc l'autonomie: 35,5 kWh pour seulement 220 km... Un choix assumé pour une citadine facturée à partir de 35.000 €.

Image
Honda

Hyundai (Palais 6)

Pour sa troisième génération, la Hyundai i10 se la joue "design branché". La coréenne se donne les moyens de ses ambitions avec 22 combinaisons de couleurs et la possibilité d’opter pour une teinte de toit différente du reste de la carrosserie. Elle est disponible en deux motorisations essence (1.0l 67 ch et 1.2l 84 ch). Pour les autres modèles, essence, diesel, hybride, plug-in, électrique et même hydrogène, Hyundai fait le plein de technologies.

Image
Hundai

Jaguar (Palais 6)

La vedette du stand sera sans doute cette splendide F-Type "2020": son nouveau style ne passera pas inaperçu. Autrefois étirés verticalement, les feux avant se positionnent maintenant à l’horizontale, adoptant les mêmes codes stylistiques que la berline XE. À bord, Jaguar a travaillé les détails, ainsi un tableau de bord digital HD TFT de 12,3 pouces entièrement personnalisable. Sous le nouveau capot, le 4 cylindres 2.0 litres turbo de 300 ch reste l'offre "de base". En Belgique, les tarifs démarrent à 65.100 €.

Image
Jaguar

Jeep (Palais 7)

Le Renegade dispose désormais d’un moteur 3 cylindres turbo de 999 cm3 (120 ch). Plus haut dans la gamme, le Compass affiche des atouts non négligeables. Compact et polyvalent, il est proposé avec un moteur essence 1.4 de 140 ch en deux roues motrices. Le Cherokee cultive une âme de gentil rebelle bourgeois. Quant au Wrangler, c'est lui qui affirme le mieux l’ADN de la marque.

Image
Jeep

Kia (Palais 4)

Kia n’en finit plus de décliner sa compacte Ceed: après la berline, le break, le break sportif, voici venir le crossover XCeed (prononcé CrossCeed en anglais). Un mélange des genres pour ce véhicule qui associe un look de compacte dynamique à une garde au sol surélevée très en vogue. Trois moteurs essence (1.0l 120 ch, 1.4l 140 ch et 1.6l 204 ch) et deux diesel (1.6l 115 ou 136 ch) sont au programme. Nouveauté à Bruxelles: une version plug-in hybride.

Image
Kia

Land Rover (Palais 6)

Enfin! Le Defender est là et bien là. Après une carrière de près de 70 ans, le nouveau Defender a fait peau neuve et se remet enfin au goût du jour. Même si la ligne quelque peu rétro évoque l’ancien modèle, il s’apparente plus à un Discovery remanié. Nous sommes en tout cas très impatients à l’idée de l’essayer!

Image
Land Rover

Lexus (Palais 7)

Le japonais a présenté son premier véhicule 100 % électrique le mois passé au Salon de Guangzhou, en Chine. Cette UX 300e présente à Bruxelles dispose d’un moteur électrique d’une puissance de 204 ch qui entraîne les seules roues avant. Grâce à sa batterie de 54,3 kWh, elle assure une autonomie de 400 km (NEDC), ce qui devrait donner 300 km en utilisation réelle. Rendez-vous dans le courant de l'année pour sa commercialisation chez nous.

Image
Lexus

Mazda (Palais 6)

Si la petite Mazda 2 fête une première européenne pour son facelift, les regards se tourneront naturellement vers la toute nouvelle (et première) Mazda électrique. Nous parlons de la MX-30. Il s'agit d'un SUV compact, assez léger pour la catégorie puisqu'il emporte peu de batteries. Le parti pris est intéressant: plus vous avez de batteries, plus c'est cher, plus c'est lourd, plus il faut de puissance et plus ça consomme. Un cercle vicieux. Les 35,5 kW fournissent donc 200 km d'autonomie, pas plus. Mais le bonus, c'est le prix à partir de 34.590 €, ce qui est plutôt abordable pour une électrique très bien équipée!

Image
Mazda

Mercedes (Palais 5)

Grande nouveauté sur le stand à l'étoile avec le SUV compact GLA présenté en première mondiale! Techniquement proche du GLB, il s'agit d'un 5 places (7 pour le GLB). Peu de détails disponibles au moment de rédiger ces lignes. Mercedes joue aussi à fond la carte du plug-in hyrbid disponible de la Classe A à la S...

Image
Mercedes

Mini (Palais 7)

La Mini Electric fait son entrée sur le marché au coeur du salon de Bruxelles. Au menu, l'ADN de la marque au niveau performance (0 à 100 km/h en 7,3 secondes) et dynamisme mais une batterie assez modeste (32,6 kW) pour limiter le budget (à partir de 33.00 €) et le poids (1.365 kg).

Image
Mini

Mitsubishi (Palais 6)

Très discrète sur nos routes, la petite Space Star est pourtant le modèle le plus vendu de Mitsubishi en Europe depuis le début de l’année. Un succès qui devrait être renforcé par ce joli restylage. A bord, c’est la qualité des matériaux et assemblages qui a fait l’objet d’attentions particulières. Sous le capot, la Space Star rend ses motorisations essence 3 cylindres plus efficaces grâce notamment à l’ajout d’un Start&Stop

Image
Mitsubishi

Nissan (Palais 5)

Le Juke change radicalement après une carrière de 9 ans et un joli succès commercial. Sur le plan du look en tout cas, le renouvellement est flagrant. Il est plus grand de partout (+7,5 cm en longueur) et s'approche donc de la catégorie compacte. Nissan ne propose actuellement qu'un seul moteur: le 3 cylindres 1.0 turbo essence de 117 ch mais comme il repose sur la même plateforme que les Renault Clio et Captur, dont les versions hybrides sont effectives, il arrivera donc bien en version électrifiée.

Image
Nissan

Opel (Palais 3)

La grande nouveauté de chez Opel, c'est la première mondiale pour la berline Insignia restylée. Mais il y a aussi la citadine Corsa. Basée sur le châssis de la Peugeot 208, la principale originalité repose sur sa traction électrique. Ceci dit, elle sera évidemment aussi disponible avec trois moteurs essence 1.2 l de 75, 100 et 130 chevaux et un diesel 1.5 l 100 chevaux. Bien qu’elle grandisse encore pour atteindre 4,06 mètres de long, cette génération se montre plus légère que sa devancière, avec une version d’accès pesant moins d’une tonne à vide (980 kg). Les tarifs débutent aux environs des 17.500 €.

Image
Opel

Peugeot (Palais 3)

Impossible de rater la nouvelle Peugeot 208, avec son look dynamique qui la rend reconnaissable entre mille. La nouvelle 208 fait surtout un bond en avant en matière d'équipements de sécurité et de divertissement. Niveau motorisations, on retrouve des blocs essence 1.2l 75 ch, 100 ch, ou 130 ch ainsi qu'un  1.5l diesel de 100 ch. Mais la vraie nouveauté c'est la version électrique, baptisée e-208 animée par un moteur de 136 ch et une batterie lithium-Ion qui promet jusqu'à 340 km d'autonomie réelle (cycle WLTP). Autre nouveauté d'importance, la version SUV 2008.

Image
Peugeot

Porsche (Palais 11)

Après les versions les plus sportives Turbo et Turbo S, Porsche présente le Taycan 4S, moins cher et pouvant parcourir plus de kilomètres. Disponible avec deux tailles de batterie: Performance (79,2 kWh) et Performance Plus (93,4 kWh). L’autonomie peut atteindre 407 kilomètres avec la batterie Performance et jusqu'à 463 kilomètres avec la batterie Performance Plus (WLTP), soit la valeur la plus élevée de la gamme Taycan actuelle. A partir de 110.533,50 €

Image
Porsche

Renault (Palais 5)

Sur le stand Renault, deux très grosses nouveautés avec la Clio et son pendant SUV Captur. La dernière génération de Clio a connu un beau succès grâce à son look, qui constituait le premier critère d’achat. Renault a donc décidé de conserver ce style vendeur. Sous le capot, la grosse nouveauté c'est l'hybride avec son bloc essence 1.6 (91 ch), ses moteurs électriques et sa batterie "autorechargeable" à l'instar de ce que fait Toyota. Selon Renault, cette version HEV devrait consommer 40 % d'essence en moins que le thermique équivalent. Notez encore le SUV Kadjar désormais disponible en version hybride plug-in.

Image
Renault

Seat (Palais 11)

La petite Mii sera la vedette du stand Seat. C'est une vraie nouveauté et l’un des modèles 100% électrique les moins chers du marché. En Belgique, la Mii electric est proposée en deux variantes d’équipements à partir de 21.190 €.  Pour ce prix, la Mii propose un moteur de 83 chevaux. La généreuse batterie de 32,3 kWh lui offre une autonomie de 259 km, pas mal pour une auto de ce type. A voir aussi le concept "El Born", frère du VW ID.3 qui sortira d'ici quelques mois ainsi que le grand SUV Tarraco sera le premier véhicule Seat à recevoir une version hybride plug-in.

Image
Seat

Skoda (Palais 11)

Sur le stand, la quatrième génération de l'Octavia sera la grande vedette! Plus spacieuse et moderne que jamais, elle sera disponible en version break et berline dès son lancement. Elle bénéficie de nombreuses évolutions techniques comme un écran central pouvant mesurer jusqu’à 10 pouces, un système d’infodivertissement ou encore l’instrumentation numérique. L’Octavia gagne également en habitabilité avec plus d’espace aux genoux à l’arrière et un coffre géant de 600 litres pour la berline et 640 pour le break. Grande nouveauté technique: les 1.0 TSI et 1.5 TSI peuvent recevoir un système d’hybridation légère en 48 volts. De plus, l’Octavia sera également disponible en version hybride rechargeable de 204 ou de 245 ch.

Image
Skoda

Toyota (Palais 7)

Le crossover C-HR revient sur le devant de la scène avec une légère refonte esthétique et, surtout, une motorisation hybride plus puissante. Le 1.8l de 122 ch sera désormais secondé du 2.0l de 184 ch qui équipe la nouvelle Corolla. Leurs rejets de CO2 sont annoncés à 109 et 118 g/km (WLTP). Pas de Rav 4 plug-in par contre, il sera à Genève en mars.

Image
Toyota

Volkswagen (Palais 11)

Outre que cette Golf est reconnaissable entre toutes, des éléments attirent comme les feux avant (équipés d'office de Leds) qui s'étirent sur les flancs, la calandre fine, les prises d'air dans le bouclier avant. Point de vue dimensions, peu de changements: 4,28 mètres de long (+ 1 cm) pour un empattement de 2,63 mètres. La surprise est plus conséquente une fois à bord! La digitalisation poursuit sa marche forcée et cette 8e génération de la Golf reprend les dernières technologies en la matière. La voiture compte un nombre impressionnant d'aides à la conduite et, sous le capot, pas moins de 8 propositions dont de l'hybride, du gaz naturel, de l'essence mais aussi du diesel. Point de version électrique au programme puisque ce rôle sera dévolu à l'ID3, autre grande nouveauté du stand VW.  L’ID.3 peut être équipée de deux motorisations délivrant 150 ou 204 chevaux, elles-mêmes alimentées par trois batteries aux capacités différentes. La plus petite d’entre elles, de 45 kWh promet déjà 330 kilomètres d’autonomie tandis que la plus grosse (77 kW) peut en offrir 550. La batterie intermédiaire, de 58 kWh offrira en toute logique un juste milieu. Arrivée des premiers modèles cet été, entre 30 et 50.000 euros selon les versions.

Image
Volkswagen

Volvo (Palais 5)

Chez le constructeur suédois, c'est le "made in Belgium" qui sera mis à l'honneur puisque vous savez sans doute que le petit XC40 est fabriqué à Gand. La famille s’étoffe d'ailleurs avec une très attendue variante hybride rechargeable (T5 Twin Engine) motorisée par un petit moteur essence trois cylindres 1.5l (180 ch) et par un module électrique de 60 kW (82 ch). Ce dernier est bien entendu capable de fonctionner seul, alimenté par une batterie de 10,7 kWh pour assurer une autonomie maximale de 54 kilomètres jusqu’à 125 km/h.

Image
Volvo

Dream cars, du nouveau!

Les belles carrosseries et les gros moteurs ne seront évidemment pas oubliés durant ce salon. Bonne nouvelle, pour la seconde fois - la première, c'était l'an passé -, le palais Dream cars ouvrira ses portes pour toute la durée de l'événement. Nouveauté en 2020: chaque visiteur pourra découvrir l’histoire qui se cache derrière chaque modèle présenté en scannant un QR-code figurant à proximité du véhicule. Un accès Wifi sera spécifiquement dédié à cet effet. Droit d'entrée, 7 € en plus du ticket général mais c'est aussi au profit de bonnes œuvres. L'occasion de voir des joyaux comme: Alpina / Alpine / Aston Martin /Audi / Bentley / BMW / Bugatti / Ferrari / Lamborghini / Jaguar / Kruger/ Lotus / McLaren / Mercedes-Benz / Polestar/ Porsche / Rolls-Royce et bien d'autres encore!

Image
Dream Cars
Je partage ce contenu