Image
Malines
Malines a un conseil et un bourgmestre des enfants menant une politique kid-friendly. Pour ses citoyens et visiteurs. Examinons donc les sites à explorer en famille.


Eva (12 ans) et Linde (10 ans) sont nos reporters à Malines . Sévères mais justes, elles sont aussi curieuses et enthousiastes. Cette fois-ci, ce n‘est donc pas nous qui vous proposons des tuyaux et explications mais bien des spécialistes en la matière!


1. Dormir dans une église

Malines-Martin's paterhof


Une église devenue hôtel (Martin’s Patershof), cela peut paraître étrange jusqu’à ce qu’en entrant dans le hall de l’hôtel, Linde fasse remarquer que l’intérieur ne ressemble pas (plus) vraiment à une église. Pourtant, un peu plus tard, elle posera devant l’un des vitraux de la chambre en s’attirant des commentaires admiratifs sur les réseaux sociaux. Pareil le lendemain matin pendant le petit-déjeuner copieux. C‘est là que se trouvait l’autel? Absolument. Quel super endroit!


2. Technopolis

Technopolis rencontre toujours un franc succès auprès des enfants avides d’apprendre et est resté à la hauteur de sa réputation. Eva fait remarquer que pas mal d’expériences et d’attractions sont hors service mais cela n’a absolument pas gâché son plaisir. Moment fort de la journée: réaliser, en tablier blanc, des expériences dans le laboratoire.


3. La Tour Saint-Rombaut

La moitié de la troupe a le vertige et nous envoyons donc Maman et Linde au sommet. 538 marches, s’il vous plaît! Elles ont croisé en route de nombreuses personnes essoufflées, s’amuse Linde à leur retour. Et ce Skywalk? Pas extraordinaire car le verre opalin ne permet pas de voir grand-chose. Le panorama sur Malines, en revanche, est spectaculaire. Et le concert de carillons, un grand succès.


4. La Shoah

Malines-Caserne Dossin
© Stijn Bollaert


Pendant la Deuxième Guerre mondiale, 25.484 Juifs et 352 Roms ont été déportés, de la Caserne Dossin vers Auschwitz. Il y eut seulement 5 % de survivants. Les fillettes écoutent, dans le plus grand silence, le récit poignant de Simon, un jeune garçon de leur âge. Simon Gronowski, 86 ans aujourd’hui, a échappé à l’horreur et revient de temps en temps à la caserne pour y raconter son histoire. Le parcours des enfants est basé sur sonexpérience. N‘hésitez pas à signaler que vous voulez épargner à vos enfants des images trop explicites.


5. Le musée du jouet

Nostalgie pour les parents et expérience instructive pour les jeunes enfants qui veulent savoir comment “jouer” sans Internet et sans smartphone. Pour les adolescents, le verdict est tombé: le musée est un peu trop monotone. Entre-temps, des informations concrètes sont attendues à propos du déménagement prévu dans un bâtiment plus moderne.


6. Planckendael

Malines-Planckendael
© Jonas Verhulst


Planckendael est toujours une bonne idée. Ce n’est pas un zoo classique mais plutôt un parc animalier (42 ha) où les animaux jouissent d’une grande liberté de mouvement. Les enfants ne manquent pas d’espace non plus, notamment dans le parcours d’obstacles dans les arbres.


Encore plus de bons plans?

Cliquez sur Tour de Belgique et fouillez parmi les centaines d'autres idées que nous avons rassemblées pour vous par province.


Si vous souhaitez planifier votre propre itinéraire, consultez notre mode d’emploi RouteYou. En seulement 4 étapes, vous pouvez créer votre propre itinéraire à pied, à vélo, à moto ou en voiture.


Partez l’esprit tranquille et consultez aussi nos formules de dépannage. Avec Touring Move On Belgium, nous vous aidons à vous sortir de vos problèmes partout en Belgique, que vous soyez en route à moto, à vélo ou en voiture !

Je partage ce contenu