Zones à basses émissions: vérifiez votre véhicule

16/04/2018
zone-basses-emissions / zones lage emissies

Par Lise Leroy

Les véhicules les plus polluants sont interdits en Région Bruxelloise depuis le 1er janvier 2018. Le vôtre est-il concerné? Pensez à vérifier.

Tout comme Anvers, qui le fait déjà depuis le 1er février 2017, la Région bruxelloise a décidé d’éliminer progressivement les véhicules polluants de ses rues. Première mesure concrète: depuis le 1er janvier 2018, certains véhicules ne sont plus autorisés à circuler dans la capitale. La Région met peu à peu en place les moyens de faire respecter cette interdiction. 

 

Une règlementation encore inconnue

Aujourd’hui, plus de 60 % des automobilistes ignorent encore cette nouvelle réglementation. La Région constate actuellement près de 200 infractions par jour. Vous n’avez pas reçu d’amende? C’est normal: elles ne seront envoyées qu’à partir du 1er octobre 2018. En effet, avant de sévir, la Région attend que les 176 caméras intelligentes de contrôle soient installées et en service. Ce devrait être fait dès le 1er octobre. À partir de cette date, les contrevenants seront condamnés à payer une amende de €350.

 

Quels véhicules sont-ils concernés?

L’ensemble des voitures, camionnettes de moins de 3,5 tonnes et les bus sont concernés par cette interdiction. Pour le moment, seuls les véhicules diesel les plus polluants sont interdits dans les zones à basses émissions.

  • EURO 1 (immatriculé avant le 1er janvier 1997)
  • Sans EURO (immatriculé avant le 1er janvier 1992)

La norme EURO de votre véhicule est notée sur la carte grise.

Attention, cette interdiction sera progressive. Chaque année, la Région deviendra un peu plus stricte. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre article sur les zones à basses émissions.

 

Quelle étendue pour la zone à basses émissions?

A Bruxelles, elle s’étend aux 19 communes. Il y a cependant quelques exceptions:

  • Le ring
  • Certaines voiries qui permettent d’accéder aux parkings de transit de Kraainem, du Céria et de la rue de Stalle.

Si vous vous trouvez hors de ces zones avec un véhicule interdit, vous risquez l’amende.

 

Déjà d’application à Anvers

A Anvers, l’interdiction est déjà d’application depuis le 1er février 2017. Et les contrevenants reçoivent déjà une amende lorsqu’ils sont en infraction. La règlementation est en outre plus stricte qu’à Bruxelles puisque plus de véhicules sont concernés par l’interdiction:

  • EURO 1
  • EURO 2
  • Sans EURO

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site du LNE (Leefmilieu, natuur en energie).

 

Que faire?

Changer de voiture n’est pas toujours simple. Si vous devez continuer à vous rendre à Bruxelles, vous pouvez stationner votre véhicule près d'une gare avoisinante et prendre un train. Vous pouvez également vous rendre aux parkings de transit de la rue de Stalle, de Kraainem ou du Céria, avant de prendre les transports en commun ou votre vélo. Vous préférez malgré tout le confort d’une voiture? Tournez-vous vers les voitures partagées telles que DriveNow ou Zipcar. Pour en savoir plus: la Région bruxelloise a réuni toutes les informations sur sa plateforme web low emission zone.

Lise Leroy

Lise Leroy

Jeune copywriter, Lise apporte son point de vue de "millennial" sur les questions de mobilité et de sécurité routière. De son propre aveu, elle profite des articles sur le code de la route pour préparer le passage de son permis de conduire.

Egalement par Lise Leroy : À vélo sous la pluie: comment vous protéger? | Cyclistes: 10 conseils de sécurité | 10 sites et monuments à découvrir en Belgique | Dépannage: les patrouilleurs prennent leur envol | Semaine de la courtoisie au volant: et si on essayait? | En voir plus...

Articles similaires