Image
Casques vélo

Voici un test approfondi de 10 casques multi-usages pour enfants et ados. Un test avec de nombreux critères qui dépassent le seul cadre de la sécurité...


Même s'il n'est toujours pas obligatoire, nous recommandons le port du casque, plus encore lorsqu'il s'agit de nos enfants! Voici un test approfondi de 10 casques multi-usages avec de nombreux critères qui dépassent le seul cadre de la sécurité...

Casques enfants
Parce que la tête est ce qu’il y a de plus fragile, il faut penser à la protéger!


Nous nous sommes associés à nos clubs frères, et notamment l'ADAC en Allemagne, pour vous proposer ce test approfondi de casques pour enfants/ados. Ils conviennent à l'usage du vélo, mais aussi aux nouveaux moyens de mobilité que sont les trottinettes, hoverboards et autres monoroues. Voilà qui multiplie les occasions de porter un casque!


Pourquoi ce test de casques? Pourquoi ces produits? Qu'avons-nous testé?

Si les enfants/ados doivent porter un casque, celui-ci devrait, au moins, avoir l'air cool! C'est ce qu'ils veulent - et obtiennent généralement - dans un casque de vélo/BMX, de patinage ou de patin à roues alignées. Les casques "cyclistes" pour adolescents sont également populaires parmi les skateurs et ceux qui pratiquent la trottinette. Mais pas seulement, beaucoup de cyclistes adultes craquent pour ce type de casque qui se présente de plus en plus sous la forme d'un "intégral", en forme de bol avec quelques ouvertures d'aération.

Les casques, déjà hautement recommandés pour la pratique du vélo, deviennent indispensables lorsqu'il s'agit de pratiques plus sportives. On pense ainsi aux:

  • VTT
  • BMX
  • Patins à roulettes
  • Trottinettes sportives (utilisées dans un skate park par exemple)
  • Monoroues, etc.
Casques tests
Les tests ont été menés par nos confrères de l’ADAC.


Les risques de graves traumatismes

Les accidents avec tous ces engins impliquent très souvent des blessures à la tête qui mettent la vie de l'usager en danger. La sécurité, c'est-à-dire la capacité d'amortissement en cas de chute, est le critère de qualité le plus important afin de minimiser la gravité des blessures. Nous avons donc procédé à une évaluation comparative de 10 casques, sur la base de critères de sécurité, mais pas seulement. Nous avons également noté:

  • La maniabilité
  • Le confort
  • La résistance à la chaleur ainsi qu'aux substances nocives
  • En plus des tests d'impact plus sévères (sur une enclume plate à 5,5 m/s), nous avons effectué un test d'absorption d'impact amélioré, comme nous l'avons fait lors de nos précédentes évaluations de casques de vélo. Ce test évalue non seulement l'accélération linéaire, mais aussi l'accélération rotationnelle.
Des critères de qualité rigoureux


La sécurité des casques, pas de catastrophes, mais...

Concernant le test en lui-même, l'Uvex est le meilleur dans tous les critères:

  • Son faible poids
  • Sa facilité de réglage
  • Son confort
  • Sa ventilation efficace


L'absence de faiblesses évidentes en font le numéro un incontestable de notre test. Néanmoins, le casque a un potentiel d'amélioration en termes de visibilité nocturne. Cela vaut également pour les autres modèles testés. Le Nutcase - 4e de notre test - possède au moins quelques matériaux réfléchissants pour améliorer la visibilité la nuit.


Parmi les principaux défauts constatés, nous avons relevé des faiblesses sur l'Alpina Airtime et le Fischer FZ-025. La sangle de l'Airtime s'est détachée. Rivetée à la coque du casque, la sangle s'est endommagée sous les charges du test. Pour le modèle Fischer, l'exposition à des températures plus élevées a entraîné des modifications importantes du film adhésif de l'enveloppe extérieure. Le film s'est ainsi décollé et s'est enroulé sur les bords.


Dans pareil cas, nous conseillons aux cyclistes de ne plus utiliser ce casque. Le côté largement positif du test c'est qu’aucun des casques testés ne contenait de substances nocives.


Apprendre aux enfants à porter correctement leur casque

Pour que les casques offrent une protection maximale, leurs usagers doivent les porter correctement. Le projet de recherche "Clever Helm" (casque intelligent) mené par le fonds autrichien pour la sécurité routière a révélé que 87 % des enfants ont commis au moins une erreur en portant un casque. L'évaluation montre que seuls 13 %, soit 20 des quelque 150 enfants interrogés, portaient correctement leur casque (source: Université de technologie de Graz).
Les chercheurs ont identifié les erreurs suivantes (% des cas):

  • Mentonnière trop lâche: 60
  • Casque de travers: 36
  • Les courroies en V trop lâches: 47
  • Boucle de réglage non bloquée: 27
  • Boucle de réglage mal placée: 17
Apprendre à bien porter son casque c’est vital!


Tout aussi intéressants sont les problèmes que les personnes interrogées (généralement des enfants âgés de 9 à 14 ans) affirment avoir avec les casques. Ceux-ci peuvent provoquer des démangeaisons, ils font vomir, ne sont pas très résistants, abîment les cheveux, se coincent dans les boucles d'oreilles, sont mal ajustés ou comportent des boucles inconfortables... Et nos tests le confirment!


Ici encore l'Uvex s'est révélé être le plus facile à manipuler et offre un maximum de confort. Son système de cliquet, par exemple, permet un ajustement progressif de sorte que la longueur de la mentonnière ne doit pas être constamment réajustée. Une bande Velcro empêchant l'excès de lanière de s'agiter facilite encore plus la manipulation.


En outre, la plupart des utilisateurs testés ont trouvé que le bandeau réglable en hauteur et la molette de réglage facile à atteindre et à utiliser amélioraient le confort et la facilité d'utilisation.


Le poids des casques, un critère important

En ce qui concerne le poids, les casques moulés d'Alpina et d'Uvex sont clairement en tête. Plus légers de 200 g que le casque le plus lourd (Nutcase), ils se comportent mieux.


Dans un casque moulé, le noyau en mousse et l'enveloppe extérieure sont fusionnés. Ce processus de collage direct rend le casque plus solide tout en réduisant généralement son poids. Notre test l'a confirmé.


La plupart des modèles de notre gamme étaient des casques à coque dure. Dans ce type de casque, une coque en plastique dur est moulée sur une couche de mousse. La surface dure et lisse absorbe les impacts mécaniques, mais, revers de la médaille, cela augmente le poids. Le KED est un casque à microcoquille. Il combine un revêtement en mousse dure (comme dans un casque à coque dure) et une coque en plastique plus fine que celle d'un casque à coque dure.


Nos recommandations aux fabricants à l'issue de ce test:

  • La visibilité dans l'obscurité doit être améliorée dans de nombreux casques testés.
  • Les points de jonction entre les sangles et la coque du casque devraient résister à des charges plus élevées.
  • Même à des températures plus élevées, le casque ne doit pas présenter d'arêtes vives lorsque, par exemple, le film adhésif commence à se décoller.
  • Des illustrations claires et faciles à comprendre dans le mode d'emploi et à l'intérieur du casque sur la manière de l'ajuster correctement sont absolument nécessaires.
casques sécurité
Les sangles devraient résister à des charges plus élevées.


Nos conseils aux usagers:

  • Vérifiez que le casque est bien homologué selon la norme européenne CE EN 1078
  • Essayez toujours avant d'acheter. Le casque doit être bien ajusté, mais suffisamment confortable, sans serrer ni pincer. Demandez conseil à votre revendeur spécialisé.
  • Serrez la sangle et demandez à votre enfant de remuer la tête. Si le casque bouge ou serre trop fort, ajustez le système de serrage ou prenez une autre taille.
  • Remplacez votre casque après une chute, même s'il ne présente aucun dommage extérieur visible. Il pourrait y avoir des dommages invisibles qui réduiraient considérablement la protection lors d'une autre chute.
  • Choisissez un casque avec des couleurs vives pour la visibilité, et attrayantes pour plaire à votre enfant. Idéalement, le casque devrait être équipé d'une lampe LED.
  • Les chercheurs de l'ADAC confirment qu'un casque peut offrir une protection efficace contre diverses blessures à la tête lors d'une chute. Même le casque le moins performant peut vous sauver la vie, à condition de le porter correctement.


Le casque obligatoire: controverse en Belgique!

Même s'il n'est pas obligatoire du point de vue du Code de la route, le port du casque est toutefois vivement recommandé. C'est ce que nous préconisons chez Touring. D'autres associations comme Vias sont également de cet avis.


Pourtant, les autorités se rallient aux messages de diverses associations cyclistes qui prônent la recommandation plutôt que l'obligation. Pourquoi? Selon elles, cela pourrait dissuader les "candidats cyclistes" à passer le cap vers la mobilité douce et donc, limiter le nombre d'usagers. Pourtant, aucune étude ne prouve cette appréhension.


De plus, en cas de chute ou d’accident, la tête est souvent touchée, avec des conséquences parfois très graves. C'est encore plus vrai pour les (jeunes) enfants.

casques tableau final
Le classement final
Je partage ce contenu