Image
Seat Leon FR

Chez VW, les Audi A3, VW Golf et Skoda Octavia reposent toutes sur la même base technique. Idem pour la Seat Leon mais, elle, ose le plus niveau design!

Seat Leon FR
On aime ou pas mais au moins la Seat Leon affiche une vraie personnalité.


Leon, en résumé, 30 secondes chrono!

Le segment où évolue la Leon est extrêmement compétitif puisqu'il s'agit des populaires familiales moyennes. Au sein des produits "cousins" du groupe VW, c'est sans doute elle qui affiche le plus de personnalité. Comme l'Ateca sorti voici 4 ans, la Leon se remarquera dans la rue comparativement à une Golf toujours aussi classique.


Très bien finie et richement dotée si vous montez jusqu'à cette finition "FR", il n'y a que la taille du coffre (en berline) et la place centrale arrière qui pèsent un peu sur un jugement globalement très positif.


Le diesel essayé ici conviendra à ceux qui parcourent plus de 25-30.000 km an. Les autres profiteront des excellents blocs à essence dont le 1.0 TSi de 110 ch, ce qui permettra d'obtenir un tarif plus raisonnable que celui affiché par notre modèle d'essai.

Seat Leon berline
Seat Leon, version berline...


Le segment

Ce n'est pas compliqué, c'est le segment le plus populaire, si l'on excepte les variantes SUV! En berline (et break), les concurrents sont nombreux. Évidemment, la cousine VW Golf arrive en tête mais il suffit penser aux Opel Astra, Ford Focus, Renault Megane, Peugeot 308, Kia Ceed, Hyundai i30 pour comprendre la difficulté d'émerger ici.

Seat Leon break
Et la version break qui dispose d’un coffre bien plus volumineux.


Ce qui change

C’est connu, les Allemands font toujours évoluer le style en douceur de peur de déplaire au public. Voyez les nouvelles Audi A3 et VW Golf. Pour la Skoda Octavia, c’est un peu différent: avec le temps, elle se montre de plus en plus élégante. Quant à celle nouvelle Leon, en bonne espagnole toujours dessinée et construite à Barcelone, elle joue cette fois complètement la carte de la séduction! Ceci dit, à l’intérieur et même sous le capot, on retrouve les mêmes technologies que dans les autres compactes du Groupe VW.

Voilà pourquoi on a parfois l’impression que les voitures récentes se ressemblent toutes. Les groupes automobiles actuels, de plus en plus grands mais de moins en moins nombreux, n’ont pas le choix: pour continuer à exister, les marques doivent partager plateformes et moteurs afin de partager, aussi, les coûts de développement.

Seat Leon FR avant


Seat Leon, le design

Dans le groupe VW, la Leon a toujours changé de robe à chaque génération. Cette 4e mouture ne déroge pas à la règle, il s'agit d'un nouveau style qui saute aux yeux.

Que ce soit à l’avant avec une calandre et des feux dynamiques qui ne demandent qu’à attaquer la route ou à l’arrière avec une signature lumineuse inédite. Les phares arrière se rejoignent via un bandeau lumineux. De nuit, la Leon sera donc facilement identifiable. Qu’on aime ou pas, au sein du Groupe VW, ce sont bien les designers de chez Seat qui ont été les plus audacieux!


A l'intérieur de la Leon

Dans l’habitacle aussi, la nouvelle Leon est méconnaissable.

Sur la planche de bord, vous ne trouverez quasiment plus aucun bouton: seuls les +/- pour régler le son de la radio et les froid/chaud pour régler la température de la climatisation ont survécu! Pour le reste, il faudra toujours passer par l’écran tactile qui cache un nouveau système multimédia. Nous allons y revenir.

La finition et la qualité des matériaux sont au moins aussi bons que dans la dernière Golf. Bien sûr quelques plastiques durs persistent sous le niveau de la ceinture de caisse mais c'est le lot de tous les membres du clan VW.

Seat Leon intérieur
Contrairement à la Golf dont elle reprend toute la technologie, l’écran central est séparé du bloc compteurs


Habitabilité

Avec quelques centimètres en plus au niveau de l'empattement (distance entre les essieux avant et arrière), les passagers arrière bénéficient d'un gain d'espace au niveau des genoux. Pas de problème non plus pour la garde au toit. Finalement seule la place arrière centrale - comme souvent - s'avère inconfortable sur longs trajets. Assise étroite, fermeté du siège, mieux vaut donc voyager à deux pour se sentir vraiment à l'aise!

Pour le coffre, pas de progrès par rapport à l'ancienne version. Avec 380 litres la Leon égale celui de la Golf actuelle. C'est honorable mais si vous avez besoin d'un "vrai" coffre, pensez à la cousine Octavia et ses 600 litres en berline, 640 en break. Parlant de break, celui de la Leon affiche 620 litres, ce qui est nettement mieux!

Seat Leon intérieur
La finition est en net progrès par rapport à la précédente génération


Seat Leon, les équipements

Modernité (ou marketing?) oblige, la Leon reprend les écrans digitaux de ses récentes cousines VW. Au niveau central, il s'agit d'une sorte de tablette qui se montre très agréable à prendre en main. Pourtant, à notre humble avis, devoir passer par l’écran tactile pour régler la ventilation ou encore le mode de conduite n’est pas très ergonomique. Surtout, cela demande de détourner les yeux de la route pour effectuer 2 ou 3 opérations pourtant réalisables avec un seul bouton… C’est d’autant plus dommage que chez Audi, à bord de l’A3, ils ont gardé quelques bitoniaux bien pratiques! Bon, il est vrai aussi qu’avec le volant multifonction, qui lui dispose de pas mal de boutons, on peut contrôler quelques opérations, via le tableau de bord digital "Digital Cockpit". Et de ce côté-là, c’est assez intuitif.

Vidéo écrans digitaux


Bonne nouvelle aussi concernant les assistances à la conduite pour la Leon: elle hérite de quasiment toutes les fonctions d’une Audi A3 par exemple! Avec le régulateur de vitesse adaptatif, elle est ainsi maintenant capable de dépasser seule: vous n’aurez qu’à activer le clignotant! Quoique pour nous, à ce niveau cela tient plus du gadget que de l'aide indispensable.

Vidéo éclairage extérieur


Sous le capot de la Leon

Comme toutes les cousines VW, la Leon est disponible avec bon nombre de motorisations à essence (à hybridation légère ou non) et diesel. Une version hybride rechargeable débarquera fin 2020 et une alternative au gaz naturel comprimé (CNG) sera disponible pour le Salon de Bruxelles 2021.


Avec les problèmes liés au confinement, nous n'avons eu à l'essai que la verssion 2.0 TDI (diesel) de 150 ch. Ce bloc n’est plus à présenter: il est plein à tous les étages et économe (notre ordinateur de bord affichait 4,6 l/100 km). Évidemment il est plus audible que les excellents blocs essence dont le eTSI et ses 150 ch. Mais au passage à la pompe il y aura une nette différence, surtout si vous avez tendance à avoir le pied lourd. Une nouveauté se cache du côté de la boîte automatique DSG, hautement conseillée. Cette dernière se passe en effet de lien mécanique. Sans entrer dans les détails techniques, les passages de vitesse s'effectuent avec des impulsions électroniques. Ceci étant loin d'être un gadget avec une utilisation plus douce et sans à-coups.

Seat plug in
La version hybride rechargeable arrivera en fin d’année.


Sur la route

Avec son niveau de finition "FR", qui est l’un des plus équipés mais aussi le plus sportif actuellement, la Leon se montre efficace et dynamique en toutes circonstances. Il faut dire que cette finition propose un réglage de suspensions spécifique. Un conseil si vous privilégez le confort: évitez les jantes de 18 pouces! Elles sont en options et avec cette suspension assez ferme, les aspérités routières remontent jusqu'aux sièges. Eux, les sièges, sont exempts de reproches avec du maintien, une juste fermeté et puis ils sont joliment dessinés.


Budget

Accessible à partir de 21.210 €, la Leon n'est plus la Seat des années 2000, synonyme d'auto plutôt bon marché. Pour ce prix, vous aurez une version essence (90 ch), une boîte manuelle à 5 vitesses et un équipement plutôt rudimentaire. Avec une clim manuelle et les dispositifs de sécurité réglementaires. Pas beaucoup plus.

Mais si vous ouvrez plus grand votre portefeuille, vous pourrez bénéficier de versions bien mieux équipées, sans compter que les options sont bien moins onéreuses que chez VW ou Audi par exemple. Et le plus souvent ce sont strictement les mêmes!

Bref, entre le prix de base évoqué ici et celui de notre version d'essai (31.325€) hyperéquipée et dotée d'une solide mécanique, vous devriez trouver votre bonheur aux alentours des 25.000€. Pas mal pour une (jolie) auto de cette qualité.


Conclusion

Depuis la sortie du SUV Ateca (qui a littéralement relancé la marque), Seat propose des produits au design étudié. Originaux sans être exubérants. En reprenant l'essentiel des qualités d'une Golf dont elle reprend l'immense majorité des pièces, cette Leon devrait faire mouche. D'abord parce qu'elle roule aussi bien, qu'elle propose des prestations équivalentes mais, surtout, s'affiche à un tarif bien plus intéressant.

Seat Leon FR arrière
Seat Leon


Fiche technique

Seat Leon 2.0 TDI

  • Moteur: 4 cyl, turbo diesel ; 1.968 cm3 ; 150 ch - 360 Nm
  • Transmission: aux roues avant
  • Boîte: auto DSG 7 rapports
  • L/l/h (mm): 4.368/1.800/1.456
  • Poids à vide (kg): 1.371
  • Volume du coffre (l): 380
  • Réservoir (l): 50
  • 0 à 100 km/h (sec.): 8,6
  • Vitesse maxi (km/h): 218
  • Conso. Moyenne (l/100 km): 4,3 l/100 km
  • CO2 (g/km): 114 g/km
  • Prix (€): à partir de 31.325


Les Plus

  • Changement de style audacieux
  • Espace aux places arrière
  • Habitacle chaleureux et moderne
  • Fameux bond en avant à tous niveaux (multimédia, écrans, assistances, etc.)


Les Moins

  • Trop de passages nécessaires par l’écran tactile
  • Volume de coffre inchangé (berline)
  • Filtration des suspensions (en FR avec jantes 18’’)
  • Beaucoup d’espace occupé par la boîte auto et le bouton Start/Stop
Je partage ce contenu