Image
MG ZS EV
Cette MG ZS est un produit chinois. Un SUV aux lignes classiques, 100 % électrique avec 260 km d'autonomie. En plus elle est abordable: à partir de 31.000 euros.


Le retour de MG sur les routes belges est déjà une surprise en soi. Mais à cette surprise, il faut en ajouter deux: un, le type de véhicule choisi pour ce retour, un SUV. Deux, surtout, sa provenance puisque l'ancienne marque anglaise est aujourd'hui devenue chinoise.

MG ZS EV: un look assez classique mais pas dénué de charme non plus
MG ZS EV: un look assez classique mais pas dénué de charme non plus


En résumé, 30 secondes chrono!

Oubliez les petites sportives anglaises, cette MG ZS version 2020 est un produit chinois. Un SUV aux lignes classiques, tout comme son habitacle, tout aussi conformiste. Mais la surprise c'est qu'il s'agit d'un véhicule 100 % électrique avec une autonomie de 260 km. Il est super bien équipé et dispose d'un coffre largement suffisant pour une famille. Surtout, il est particulièrement abordable: près de 31.000 euros, dans l'univers des voitures électriques, on ne fait pas mieux. Alors, bien sûr, la finition n'est pas au top, l'écran digital n'est pas du très haut de gamme et son image de marque se limite à son logo légendaire. Pour autant, il serait idiot de ne pas s'y intéresser. Ne serait-ce que parce qu'en Belgique, il est distribué par le groupe Alcomotive qui s'occupe déjà de marques installées comme Hyundai ou Suzuki.

Un rapport prix/équipements qui n'a pas d'équivalent chez nous


Le segment

Les SUV, vous connaissez, plus aucun segment n'y échappe, du plus petit au plus grand des véhicules. Cette MG est donc bien un SUV avec sa ligne de caisse haute et ses airs de petit baroudeur. Mais en plus d'être un SUV, c'est aussi une voiture 100 % électrique, ce qui renforce son originalité. Ses concurrentes directes? Il y en a plusieurs. Citons le duo coréen Hyundai Kona et Kia Niro ou encore le Peugeot e-2008. Ce segment des SUV compacts électriques se développera encore dans les années à venir: l'arrivée de ce concurrent chinois le prouve suffisamment.


Ce qui change

Pas besoin d'être un grand connaisseur pour connaître MG, ni pour ses petites décapotables qui réapparaissent chaque printemps. Mais ça, c'était avant. Avant la faillite de 2005, avant le rachat par un groupe chinois, et le "repli stratégique". Car non, MG n'a jamais totalement disparu. Le constructeur s'était juste retiré sur ses terres natales, où il a toujours continué à vendre une gamme depuis renouvelée: citadine, familiale compacte, et, forcément, les incontournables SUV. Les sportives, c'est fini. Pour le moment. Mais attendez 2021. Chut, on ne vous a rien dit!

Enfin, niveau design, le ZS est loin d'être désagréable à regarder, mais il n'affiche pas non plus un pouvoir de séduction foudroyant, et on a l'impression d'avoir déjà vu ces formes dix fois.

MG ZS EV il fait partie de la catégorie des SUV compacts
MG ZS EV il fait partie de la catégorie des SUV compacts


Design: anglaise dans l'âme, mais…

Ces nouveaux modèles ont été conçus à Longbridge, en Angleterre, où MG a toujours son siège social, son bureau de design et un centre de développement. Mais, depuis 2016, tous sont construits en Chine par le groupe SAIC.

En plus d'être la première MG que nous voyons sur le continent depuis 15 ans, le ZS est donc aussi la toute première voiture chinoise importée chez nous par des canaux officiels. Il s’agit de la très sérieuse entreprise (belge) qui distribue déjà chez nous Hyundai et Suzuki, entre autres. Sachez qu’il y aura une vingtaine de concessions sur notre territoire.

Méfiant vis-à-vis d'une chinoise? Rappelez-vous: les MG sont créées pour le marché anglais, qui partage à peu près toutes ses normes avec le reste de l'Europe. Exemple: le MG ZS a décroché 5 étoiles aux crash-tests EuroNcap.

MG ZS EV
Le groupe chinois SAIC, propriétaire de MG, n’est pas un nouveau venu dans l’univers automobile


À l'intérieur

Chinoise ne signifie forcément low cost! Le modèle est certes assez bon marché (surtout pour une voiture électrique), mais on n'est pas non plus dans le tout bas de gamme. Dans l'habitacle, les matériaux sont de relative bonne facture, et tout est assemblé avec sérieux. Mais ne vous attendez tout de même pas à la finition à l'allemande, voire même aux asiatiques coréennes ou japonaises. Ici, le look est très classique, sans réelle recherche de style. Et puis les plastiques sont tous "durs", au toucher comme à l'apparence. Mais quand vous penserez à son prix de vente, vous deviendrez, comme nous, sans doute beaucoup plus indulgent.

MG ZS EV intérieur
L’habitacle est à l’image de la carrosserie, classique. Dommage que les plastiques durs soient nombreux


Habitabilité/coffre

Niveau habitabilité, c'est assez spacieux pour 4 grands adultes, voire 5 si le trajet n'est pas trop long. L'assise des sièges avant est assez haute, ce qui plaira au plus grand nombre. L'absence de tunnel de transmission (puisque c'est une électrique) offre du confort aux jambes des passagers arrière.

MG places arrière
La banquette arrière s’avère assez confortable


Notez encore que le siège passager n'est pas ajustable en hauteur et, plus ennuyeux, le volant n'est pas réglable en profondeur. Un "détail" qui peut empêcher certains conducteurs de trouver la bonne position de conduite.

Le coffre? Avec 448 litres ce n'est pas mal du tout, compte tenu du fait qu'il s'agit d'une voiture électrique et qu'il faut bien caser les batteries. Mauvais point pour la hauteur de chargement (rebord) qu'un simple plancher rehaussé aurait suffi à combler.

MG ZS EV coffre
Le coffre dispose d’un volume correct. Une planche amovible pour offrir un seuil plat aurait été utile


Équipements

Ici, vous pourriez vous lâcher et dire: vive la Chine! En effet, il existe deux finitions, dont la Comfort d'entrée de gamme. Cette dernière reçoit, en série: clim, système multimédia (GPS, radio DAB, Apple Carplay et Android Auto), siège conducteur électrique, caméra de recul, surveillance d'angle mort, aide active au maintien de voie, cruise-control intelligent, conduite semi-autonome sur autoroute, feux de route automatiques, etc.

Un regret concerne l'écran central digital. D'apparence simple et très classique, lui aussi, le problème vient du manque de réactivité quand on le touche. Vous serez loin de l'univers du smartphone! Il faut donc le manipuler avec un peu plus de lenteur qu'à l'accoutumée. Comme pour la finition, cela explique aussi le prix de vente contraint.


Sous le capot

Le MG ZS existe avec une motorisation essence (vendue notamment au Royaume-Uni) mais elle n'est pas importée chez nous. Seule la version électrique sera disponible. Il s'agit d'une transmission associant un moteur électrique synchrone de 140ch (353 Nm de couple) directement relié aux roues avant. Les batteries ont une capacité de 44,5 kWh ce qui peut paraître relativement peu pour qui souhaite une autonomie importante.

Avec celles-là, MG revendique 263 km en cycle WLTP, le plus en phase avec la réalité. Ça peut sembler faible mais pour une familiale destinée à un usage (péri)urbain et au rôle de seconde voiture du ménage, c'est bien plus qu'il n'en faut. Ici aussi c'est un choix lié au budget, puisque ce qui coûte dans une auto électrique ce sont bien les batteries!

MG ZS EV chargeur
Une autonomie qui devrait satisfaire ceux qui assurent essentiellement des déplacements (péri)urbains


Sur la route

Au volant, on sent que le véhicule a été développé pour plaire aux Anglais, parmi les plus exigeants en matière de comportement. Sur les routes ardennaises détrempées où nous l'avons découvert, le ZS tenait parfaitement le pavé et réagissait même à certaines de nos "provocations" avec une touche de dynamisme, soutenue par un moteur qui, en mode Sport, offre des performances très réjouissantes.

MG ZS EV sur la route
La vitesse maxi a été bloquée à 140 km/h, de quoi épargner l’autonomie

Mais le crédo de ce MG est plutôt le confort. Au silence de l'électricité, il faut ajouter une bonne insonorisation aux bruits aérodynamique et de roulement, ainsi qu'un amortissement très prévenant. Quant aux performances, elles sont correctes sans chercher la sportivité avec un 0 à 100 km/h en 8,2 secondes. Notez que la vitesse maxi a été bloquée à 140 km/h. Cela paraît suffisant et, en tout cas, en rapport avec un modèle électrique qui voit son autonomie fondre comme neige au soleil au-delà des 120 km/h.


Budget

Vous aurez lu nos quelques réticences concernant la finition des matériaux dont les plastiques durs ou l'écran digital moins réactif que chez les concurrents. Soit, mais il y a une large compensation à cela: les tarifs! Comptez 30.895 euros pour la 1re version et en ajoutant 2.000 euros vous obtiendrez la finition Luxury qui ajoute l'intérieur cuir, les sièges chauffants, un toit ouvrant panoramique et quelques autres détails. Sachez que pour un Peugeot e-2008 ou un Hyundai Kona Electric équivalents, c'est 5.000 à 7.000 euros de plus!

MG ZS
Moins de € 31.000 pour une auto électrique de cette taille... Imbatable!


Conclusion

Franchement, à part un certain manque de charisme, on ne peut pas reprocher grand-chose à cette Anglaise made in China, qui a l'indiscutable mérite de participer à la démocratisation de la voiture électrique.


Fiche technique

MG ZS EV

  • Moteur électrique; 140 ch; 353 Nm
  • Transmission aux roues avant
  • Boîte: auto 1 rapport.
  • L/l/h (mm): 4.314/1.809/1.644
  • Poids à vide (kg): 1.491
  • Volume du coffre (l): 470 – 1.166
  • Batteries (kWh): 44
  • 0-100 km/h (sec.): 8,2
  • Vitesse maxi (km/h): 140
  • Conso mixte (kWh/100km): 18,6
  • Autonomie WLTP (km): 263
  • Prix: € 30.895


Les plus

  • Électrique et pas chère
  • Rapport prix/équipement
  • Autonomie suffisante
  • Agrément de conduite


Les moins

  • Design banal
  • Clim uniquement manuelle
  • Décalage avec l'image MG
  • Position de conduite
Je partage ce contenu