Image
BMW - Série 2 Gran Coupé
Prenez une base de nouvelle Série 1. Mettez un coffre et 2 portes en plus, voici la nouvelle BMW Série 2 Coupé! A la fois sobre et sportive. Nous validons !


Suite logique dans le renouvellement des "BM" compactes, après la Série 1, vient la BMW Série 2, qui reçoit pour la première fois une paire de portes supplémentaires. Jusque-là déclinée en coupé et en cabrio, la 2 existe désormais en coupé 4 portes. Mais dites plutôt Gran Coupé.

BMW série 2 Gran Coupé face avant de série 1
La BMW Série 2 Gran Coupé reprend la face avant de la Série 1


En résumé, 30 secondes chrono!

Prenez une base de nouvelle Série 1, mettez un coffre et 2 portes en plus, voici la nouvelle BMW Série 2 Coupé. Presque aussi longue qu'une série 3 - son prix s'en approche aussi- elle ne propose pour autant pas autant d'habitabilité. La faute au design de "berline-coupé". C'est joli, ces portes sans encadrement et la ligne de toit fuyante, mais les passagers arrière en paieront le prix. Idem pour le coffre, moins pratique qu'un hayon. Voilà pour les principaux défauts. Car, pour le reste, cette nouvelle BMW propose toujours un agrément de conduite à la fois sobre et sportif. Et comme les moteurs, surtout les 220d et 235i essayés ici, affichent un sacré caractère, nous validons.

La BMW Série 2 Gran Coupé  face arrière
On pourrait croire à un hayon mais c’est bien un coffre séparé, assez peu pratique pour charger


Le segment

Parmi les multiples déclinaisons de ses modèles, BMW ne pouvait passer à côté d'un "coupé 4 portes". C'était déjà le cas pour ses (grandes) séries 3, 5 et 7, aucune raison que la série 1 (puisque la 2 partage sa plateforme avec la 1) y échappe. C'est d'autant plus vrai que le concurrent direct, Mercedes, cartonne depuis quelques années avec sa CLA directement dérivée de la Classe A.


Ce qui change

La Série 2 Gran Coupé ouvre le bal du renouvellement de la famille 2, qui aura ceci de spécial d'utiliser 2 plateformes. D’une part, les futurs coupés et cabrios utiliseront la plateforme de la Série 3 et tiendront donc la promesse de rester poussées par les roues arrière. D’autre part, ce Gran coupé qui repose sur celle de la Série 1. Les deux modèles sont donc jumeaux jusqu'au milieu du toit, et sont tirés par les roues avant. Remarquons encore que cette BMW série 2 Gran Coupé est bien plus longue que la série 1 ou l'actuel coupé 2. Avec 4,53 mètres de long, c'est l'équivalent d'une Série 3.

Cette Série 2  dispose de 4 portes sans encadrement d’où le nom de Gran Coupé
Cette Série 2 dispose de 4 portes sans encadrement d’où le nom de Gran Coupé


Design

Pour sa partie avant, cette Série 2 Gran Coupé reprend intégralement celle de la très récente série 1. Clairement, l'évolution du design BMW, et principalement les naseaux qui n'en finissent pas de grandir, sont une source de polémique. Pour notre part, et même si nous aimerions plus de simplicité, la Série 2 Gran Coupé paraît joliment musclée. Elle semble également plus sportive avec cette partie arrière qui s'arrête aux frontières de la lourdeur pour rester athlétique.

La BMW Série 2 et son museau repris de la Série 1
La BMW Série 2 et son museau repris de la Série 1


À l'intérieur

La voiture est un peu plus longue que la Série 1, mais l'empattement est identique. Ce qui signifie que l'habitabilité arrière est la même. Nous la qualifierons de suffisante mais pas d'extraordinaire non plus pour des adultes. A l'arrière par exemple, les personnes de plus d'1,75 mètre auront la tête dans le ciel de toit! Bonne nouvelle par contre pour le coffre qui progresse, devenant digne d'une voiture aux prétentions familiales.

L'habitacle est celui de la Série 1. Et donc: même planche de bord, même console, mêmes instruments digitaux, même système multimédia ultra-connecté à intelligence artificielle. Et puis même qualité totalement irréprochable.


Équipements

Alors évidemment, à lire ce qui précède, vous aurez compris que tout cela se paie. D'autant que, comme tous les constructeurs allemands premium, BMW tend à faire grossir la facture à mesure qu'on coche des options. Soyons objectifs, il faut reconnaître que l'essentiel est là, surtout en ce qui concerne les éléments de sécurité.

Niveau équipements de confort, tous les écrans sont désormais digitaux et très lisibles. Mais si vous voulez plus que les fonctions de base, il faudra aussi passer à la caisse, notamment pour disposer du GPS sur l'écran central.

Excellent point: la climatisation conserve ses commandes manuelles. C'est tellement plus simple pour régler la température ou enclencher la recirculation de l'air. Beaucoup de concurrents obligent à passer par les écrans tactiles, ce qui est moins pratique et constitue un risque de distraction au volant.


Sous le capot

En phase de lancement, BMW ne propose que des moteurs classiques: les diesel 1.5 116 ch et 2.0 136, 150 ou 190 ch, ou essence 1.5 140 ch et 2.0 306ch (M235i xDrive). Hormis les 218i et 218d, tous les moteurs sont associés en série à des boîtes auto 8 rapports.

Nous avons essayé la 220d (190 ch) et la M235i xDrive. De la première, on dira que le moteur est probablement l'un des 4 cylindres diesel les plus onctueux et les plus discrets du moment, au point de donner des leçons à Mercedes.

Quant au moteur de la M235i xDrive… C'est devenu peu consensuel de l'affirmer, mais nous y allons: quelle merveille! Disponible à tous les régimes, en parfait accord avec sa boîte auto 8, il distribue ses 306 ch et 450 Nm aux 4 roues avec une fabuleuse ardeur. C'est un moteur très généreux, dont les performances restent accessibles, même pour le conducteur non-expert. Le dosage est parfait, BMW donne ici une leçon à ceux qui veulent savoir ce qu'est encore aujourd'hui un moteur à la fois onctueux et puissant.


Sur la route

Compliqué ici de ne pas parler de ce que les fans de BMW digèrent mal: la Série 2 Gran Coupé est une traction. Alors, certes, c'est une partie de l'âme BMW qui fait défaut mais rappelons qu'Alfa ou Ford (par exemple) ont agi de pareille façon sans que cela nuise au plaisir au volant.

Ici, tout n'est sans doute pas parfait mais l'adhérence du train avant et la qualité de la direction sont remarquables. Peut-être même plus que dans la Série 1. La Série 2 Gran Coupé nous a, en effet, semblé plus "fun", car dotée d'un train plus réactif, probablement grâce au supplément de poids de la partie arrière. Et là, on ne parle que de la 220d.

La M235i xDrive, c'est encore autre chose puisque s'y ajoutent les 4 roues motrices et le tarage plus sportif du châssis: efficacité diabolique garantie.

Même en traction, cette Série 2 offre un réel plaisir de conduire
Même en traction, cette Série 2 offre un réel plaisir de conduire, façon “BM”


Budget

Pas la peine d'insister là-dessus, les allemandes premium réclament un sacré investissement, quel que soit le modèle choisi. Mais ici, BMW pousse le bouchon un peu loin car si sa Série 2 Gran Coupé est originale et de taille comparable à celle d'une Série 3, les tarifs s'en approchent aussi.

Par exemple, la version 220d (proposée à un peu plus de 38.000 euros) dépasse de plus de 5.000 euros une Série 1 pour titiller une 320d. Cette dernière étant tout de même plus statutaire et plus en accord avec la philosophie BM et sa légendaire propulsion.

Série 2 ici dans sa version 235i
BMW Série 2 Gran Coupé, ici dans sa version 235i


Conclusion

Avec ses 4,53 mètres, la Série 2 Gran Coupé affiche un statut de "grande BM". Élégante et racée, surtout si vous optez pour les finitions "M Sport", voilà une auto qui fera se tourner les têtes sur son passage.

Agréable au volant au point de faire oublier qu'il s'agit d'une traction, la Série 2 se montre digne du savoir-faire du Bavarois en terme d'agrément de conduite. Sans parler de la qualité des matériaux ou de la finition. Seules l'habitabilité arrière et l'ouverture du coffre étroite (ce n'est pas un hayon) pourraient rebuter les pères/mères de famille.

Enfin, puisque la voiture a une ennemie jurée, soulignons que la BMW procurera autant de sensations qu'une CLA. Mais bon, si vous êtes fan de "BM", ce n'est même pas la peine de vous parler de Mercedes. Et inversement.


Fiche technique

BMW 220d Gran Coupe

  • Moteur: 4 cyl., turbo diesel, 1.995 cm3 ; 190 ch - 400 Nm
  • Transmission aux roues avant
  • Boîte auto 8 rapports
  • L/l/h (mm): 4.526/1.800/1.420
  • Poids à vide (kg): 1.505
  • Volume du coffre (l): 430
  • Réservoir (l): 50
  • 0 à 100 km/h (sec.): 7,5
  • Vitesse maxi (km/h): 235
  • Conso mixte (l/100 km): 4,9
  • CO2 (g/km): 129
  • Prix: de € 30.150 à € 53.700


Les plus

  • Familiale confortable et assez pratique
  • Excellents moteurs
  • Comportement pas stérile
  • Qualité irréprochable


Les moins

  • Manque de finesse esthétique
  • Sensations très filtrées
  • Options nombreuses et chères
  • Gamme essence très limitée
Je partage ce contenu