Image
Space Star
Lors de cette mise à jour, la Mitsubishi Space Star a corrigé 2 anciens handicaps majeurs. Et, grâce à cela, c'est une auto à redécouvrir!


À l'occasion de sa mise à jour, la citadine Mitsubishi Space Star a corrigé les deux handicaps majeurs qui constituaient un frein à sa carrière. Du coup, c'est comme si on redécouvrait une petite auto aux immenses qualités méconnues...

Space Star
Un peu moins de 4 mètres de long


La Space Star, résumée en 30 secondes chrono!

La petite Mitsubishi mesure tout de même près de 4 mètres de long, ce qui lui permet d'offrir beaucoup d'espace à ses occupants. Seule la place arrière centrale paraît moins confortable que les autres, en tout cas pour de longs trajets. Cette belle habitabilité fait une victime: le coffre est en effet assez petit et peu pratique... À moins de rabattre les sièges! Le grand "plus" de cette Space Star renouvelée c'est son rapport prix/équipements autrefois défavorable. Dès la version de base (moins de 12.000 €) vous obtenez une auto pas mal équipée. Dynamique en ville, maniable et peu gourmande, la Space Star ne pêche que par une direction peu communicative quand le rythme s'accélère.

Space Star
Un gros changement d’une génération à l’autre


Le segment

Il s'agit de la catégorie des citadines. Les concurrentes sont nombreuses. Citons, en vrac, les Hyundai i10, Kia Picanto, Fiat 500, Renault Twingo ou encore les 2 trios C1/108/Aygo (PSA/Toyota) et Up/Mii/Citigo (groupe VW). Rien que du beau monde! Les tarifs autrefois attractifs (sous les 10.000€) ont beaucoup augmenté ces dernières années. En cause, les obligations sécuritaires et des équipements technologiques plus nombreux.


Space Star, ce qui change

On peut reprocher un certain nombre de choses à Mitsubishi. Par exemple de ne pas avoir toujours disposé des meilleurs designers. Ou, surtout, de meilleurs stratèges commerciaux qui ont un jour décidé de négliger le marché européen sur lequel la marque était pourtant si populaire jusqu'il y a 15-20 ans. Et, à force de ne trouver dans la gamme que de trop rares véhicules adaptés à leurs exigences et à leurs goûts, les conducteurs du Vieux Continent ont forcément peu à peu déserté les concessions. Mais aujourd'hui, le constructeur a pris conscience de cette erreur et cherche, lentement mais sûrement, à remonter la pente.

Space Star


Space Star, le design

La citadine Space Star est un exemple criant de ce revirement stylistique. Dans sa première mouture, elle nous était arrivée avec un design créé pour les marchés du sud-est asiatique, bien trop anonyme pour nous. Mais surtout, elle était bien trop chère pour ce qu'elle offrait, en particulier face à la concurrence. Voilà donc ce que le constructeur a corrigé pour redonner une chance à la Space Star. La voici dotée d'un physique un peu plus avenant, d'une face avant plus assertive et dynamique. Dans sa globalité, la voiture n'égale pas encore le sex-appeal ou l'aspect précieux de certaines rivales. Mais au moins maintenant elle peut séduire.


À l'intérieur

La Mitsubishi fait sans doute partie des plus grandes de sa catégorie, en tout cas en ce qui concerne son espace intérieur: étonnant pour une voiture de moins de 4 mètres! Les places avant sont spacieuses et confortables. Idem à l'arrière sauf, comme souvent "pour dépannage", la place centrale sacrifiée au profit des 2 autres. Signalons que les sièges arrière - sur de longues distances - paraissent moins confortables qu'à l'avant. Pas de problème en tout cas pour les petits trajets urbains, ceux que plébiscitent les propriétaires de ce genre d'auto. Niveau habitabilité donc, les passagers sont choyés mais ce sera au détriment du coffre. Il s'agit d'un des plus petits de la catégorie avec un peu plus de 200 litres. En plus, le rebord du coffre gêne son chargement.


En ce qui concerne la finition, tout n'est pas parfait. Bien qu'assemblé avec le plus grand sérieux, l'habitacle de la Mitsu ne présente que des plastiques durs et creux qui ne flattent guère l'œil ou le toucher. En cela, elle cède du terrain à ses rivales, mais elle en reprend ailleurs comme nous allons le voir.


Équipements

Côté sécurité, pas de surenchère: les technologies les plus avancées sont la détection d'obstacles avec freinage automatique d'urgence et l'avertissement de changement de bande. La Mitsu n'est donc pas à la pointe mais franchement, on en a pour son argent. Même réflexion quant aux équipements de confort. En version de base, c'est déjà plus que le minimum syndical avec des vitres électriques à l'avant, des rétros électriques et même un capteur de pluie/allumage automatique des feux! Pour la radio, c'est un modèle "classique" et un point de recharge USB.

Space Star
Il faut “monter” au second degré d’équipements pour bénéficier de cet écran large


Les versions supérieures sont encore plus attrayantes avec tout le nécessaire, de la clim automatique au système multimédia connecté avec récepteur DAB, en passant par un bel habillage des sièges. La version la plus haut de gamme "Instyle" (17.600€) propose aussi des sièges chauffants, une détection piétons (freinage d'urgence) ou des feux de route automatiques.


Sous le capot de la Space Star

Mitsubishi recourt à un tricylindre à distribution variable mais sans turbo. Un bloc disponible en 2 versions 1.0 (71 ch) et 1.2 litre de 80 ch (106 Nm). Nous avons pris ce dernier à l'essai et malgré ces valeurs peu attrayantes sur le papier, ce 1.2 nous a vraiment épatés! Souple à bas régime, rageur à haut régime, capable de performances inattendues à la lecture de la fiche technique, il fait de la Space Star une voiture très agréable à conduire. Ce n'est bien sûr pas une tueuse de chronos, mais comme une Suzuki par exemple, elle donne la plaisante sensation de donner plus dans la pratique que ce qu'on en attend en théorie.

Space Star
Un 3 cylindres en 2 versions: 71 ou 80 chevaux


Sur la route

En bonne citadine qu'elle est, la Space Star remplit parfaitement sa fonction. Avec son moteur pétillant, une direction légère et un rayon de braquage réduit, elle se faufile partout avec aisance. Il faut dire aussi que ses dimensions réduites facilitent la tâche. Et en conduite plus "active"? C'est une Mitsubishi, donc le châssis ne demande pas grâce quand on conduit de façon plus engagée. Certes, le portrait routier serait idéal avec une direction moins artificielle quand l'allure augmente. Pour nous, il s'agit là du seul vrai défaut de la voiture. Ça, et peut-être aussi une insonorisation un peu légère. Mais justement, plus d'isolation signifierait plus de poids, ce qui entamerait du coup la qualité première de la voiture.

Space Star
A plus haute vitesse la direction manque de consistance


Consommations

Enfin, cette qualité première en implique une dernière: la Space Star est incroyablement économe! Sauf à rouler en 2e tout le temps, il est impossible d'atteindre une moyenne de 6 l/100 km. Nous avons relevé 5,5 litres sur autoroute et… moins en ville! Vous le croyez, ça? Cette petite japonaise est une chamelle! Bref, si on peut reprocher à la marque de ne pas avoir les bons stratèges ou les bons designers, on peut quand même dire que leurs ingénieurs sont des cracks!


Space Star, le budget

Mitsubishi a compressé les prix. Avec un tarif de base de 11.490€, et un maximum d'un peu plus de 17.000€ pour la version la plus puissante et la mieux équipée, cette Mitsubishi devient "dangereusement" compétitive dans un segment qui a vu toutes les concurrentes remonter leurs tarifs. En cause la débauche d'équipements sécuritaires devenus obligatoires. Une bonne chose pour la sécurité des passagers, un moins bon signal pour le portefeuille! Soulignons aussi la belle garantie de 5 ans même si, comme souvent, elle se limite à 100.000 km.

Space Star
De 11.000 à 17.000 euros


Conclusion

Parfois les "restylages" ne sont que des retouches de quelques détails de design ou d'équipements. En ce qui concerne cette Space Star, Mitsubishi a eu le bon goût de revoir sa copie sur des points cruciaux. Une bouille plus sympathique pour commencer. Mais, surtout, un rapport prix/équipement qui met cette (grande) citadine en bonne place pour concurrencer les cadors de la catégorie.


Fiche technique

Mitsubishi Space Star 1.2

  • Moteur: 3 cyl. essence, 1.193 cm3 ; 80 ch -106 Nm.
  • Transmission: aux roues avant.
  • Boîte: manuelle 5 rapports.
  • L/l/h (mm): 3.885/1.665/1.505
  • Poids à vide (kg): 875
  • Volume du coffre (l): 235 – 912
  • Réservoir (l): 95
  • 0 à 100 km/h (sec.): 12,6
  • Vitesse maxi (km/h): 180
  • Conso mixte (l/100 km): 5,3
  • CO2 (g/km): 121
  • Prix (€): 14.190


Les Plus

  • Légèreté
  • Vive malgré la puissance modeste
  • Consommation réelle!
  • Habitabilité (sauf le coffre)


Les Moins

  • Qualité des plastiques
  • Insonorisation perfectible
  • Direction artificielle
  • Image Mitsubishi à reconstruire
Je partage ce contenu