Image
vol vélo / fietsdiefstal
16 août 2018

Pratique pour se déplacer en ville, le vélo est de plus en plus populaire. Hélas, ce succès se traduit aussi par une augmentation des vols. Voici quelques conseils pour qu'on ne dérobe pas votre nouveau moyen de déplacement.

Saviez-vous qu’en 2017, la police fédérale a enregistré plus de 32 000 vols de vélo dans notre pays? Autant dire que sécuriser votre précieuse monture est loin d’être inutile. Mais comment la protéger?

1. Investissez dans votre bicyclette

Une technique bien connue pour voler un vélo attaché par la roue avant consiste à démonter la roue pour partir avec le reste du vélo. Déjouer cette technique reste simple: faites remplacer les attaches rapides de votre vélo par des écrous de serrage "antivol".
Démonter un élément de votre vélo sans les outils adéquats devient alors impossible. De tels écrous antivol existent aussi pour sécuriser votre selle, une autre cible favorite des indélicats.

2.    Achetez un antivol solide

Votre premier réflexe à l’achat: vous procurer un antivol. Pourtant, trop de consommateurs privilégient le prix plutôt que la qualité. Peu coûteux, les câbles, "boas" et chaînes peuvent paraître idéaux, mais ne résistent pas à une bonne pince à découper.
Les solutions idéales sont:

  • L’antivol pliant ou "mètre de menuisier": conçu en acier renforcé, il présente l’avantage d’être très compact une fois replié. S’il résiste aux pinces les plus courantes, il est moins solide que son cousin l’antivol en U.
  • L’antivol en "U" rigide. Fabriqué lui aussi en acier renforcé, il découragera même les voleurs les plus chevronnés. Certains modèles sont fournis avec une fixation qui vous permet de l’attacher au cadre pour le transporter.

Certaines chaînes sont également fabriquées en acier renforcé. Elles sont cependant beaucoup plus lourdes que les modèles pliants ou en U.

Vous pouvez aussi rajouter – s’il n’est pas déjà présent  - un antivol "minute" sur le cadre de votre vélo. Cet antivol bloque la roue arrière. Seul, il ne suffira pas à déjouer les voleurs, mais il peut vous aider pour les arrêts courts, et complétera utilement votre panoplie pour les arrêts prolongés.

Tous les ans, en France, la Fédération des usagers de la bicyclette publie un test des antivols afin d’aider les cyclistes à bien choisir. Aux Pays-Bas, la fondation ART délivre un label aux antivols les plus efficaces.
Bon à savoir: un cadenas au label ART sera souvent exigé par les assureurs belges si vous souscrivez une assurance vol pour votre précieuse machine.

3. Attachez correctement votre vélo

Bien évidemment, attachez toujours votre vélo, en extérieur comme en intérieur (parking, entrée d’immeuble). Cadenassez au minimum le cadre et jamais la roue seule. Évitez si possible les parkings à vélo "pince-roue": ils sont adorés des voleurs. Privilégiez un arceau à vélo ancré dans le sol.

4. Rendez votre vélo visible et identifiable

Lorsque vous stationnez votre vélo, faites-le dans des lieux fréquentés. Il y a peu de chance qu’un individu s’acharne sur votre cadenas dans une rue passante. N’hésitez pas également à le personnaliser: peinture voyante, stickers, pneus blancs… Dérober un vélo reconnaissable au premier coup d'œil est moins tentant que de voler un vélo "passe partout".

5. Faites marquer votre vélo

Vous pouvez faire graver votre vélo avec votre numéro de registre national. Cette précaution vous permettra de prouver sans équivoque qu’il vous appartient. De plus, lorsque la police retrouve un vélo volé (à Bruxelles, elle en retrouve près de 3 000 chaque année) et que celui-ci est gravé, elle recontacte toujours son propriétaire légitime pour lui restituer son bien.

La gravure s’effectue dans un "point vélo" ou dans une "maison des cyclistes". De nombreuses communes organisent aussi des séances de gravage de vélo lors de la semaine de la mobilité.

Le Velo-Pass a été récemment introduit. Le principe? Chaque vélo reçoit un QR code sécurisé, connecté à une base de donnée qui répertorie tous les vélos ainsi que des informations et photos. Tous les vélos enregistrés peuvent être tracés par leur propriétaire actuel.
Le vol devient donc pratiquement impossible. Vous trouverez toutes les informations sur le Vélo-Pass sur l’application ou sur le site web de Vélo-Pass, ainsi que dans les magasins participants.

Vous voilà désormais en route vers plus de sécurité. Et si vous vous inquiétez trop, il vous reste encore la solution des vélos partagés, disponibles dans la plupart des grandes villes.

Découvrez aussi comment réparer votre pneu de vélo

Je partage ce contenu
18 mars 2020

Mobilité, voyages, ce que le coronavirus change

La crise du coronavirus implique de profonds changements dans notre quotidien. En tant qu’acteur majeur de la mobilité et du secteur du tourisme, Touring tente de vous informer et de vous conseiller sur l’évolution de la situation. Retrouvez ici les nouvelles récentes sur l’épidémie et son impact sur vos déplacements et vos voyages.

16 mars 2020

Voiture neuve ou d'occasion?

Vous avez du temps et de l'argent? Préférez une voiture neuve sous garantie. Si au contraire vous avez besoin d'urgence d'un véhicule et que votre budget est serré, choisissez l'occasion. En voici tous les avantages et inconvénients.