Image
conduite sous la pluie

La pluie fait partie de nos vies d'automobilistes mais provoque souvent le chaos sur nos routes. Quelques gestes simples peuvent toutefois vous aider à passer entre les gouttes...

Faut-il encore le rappeler, en cas de pluie la tenue de route est plus périlleuse puisque l'adhérence y est deux fois moindre que sur le sec! Pour votre sécurité, soyez attentifs aux points suivants.

Les pneus, une évidence

Les pneus sont le seul lien physique qui relie votre voiture à la route! Parce qu'ils évacuent des centaines de litres d'eau à chaque kilomètre parcouru, ils doivent faire l'objet de toute votre attention. Et notamment:

  • La profondeur des sculptures (bien avant la limite légale des 1,6 mm et contrôle du témoin d'usure).
  • Absence d'objets (cailloux, clous, bout de verre...) coincés dans les rainures et les flancs
  • Vérifier la pression adéquate, toujours avec des pneus "froids" (qui ont roulé moins de 2 km).
  • Un pneu âgé (en général après 6 ou 7 ans) peut se craqueler, il est temps d'en changer même si la bande de roulement est encore en bon état.

Les essuie-glaces, le lave-glace

Pour rouler sous la pluie, il faut des balais en parfait état et du liquide de lave-glace en suffisance pour chasser les résidus collants sur le pare-brise. À faire:

  • Vérifiez que les balais d'essuie-glaces ne sont pas détériorés, surtout aux extrémités. Faites également attention au caoutchouc: la saleté peut y adhérer et provoquer des traces sur le pare-brise.
  • Remplacez les essuie-glaces endommagés: on vous explique comment faire en quelques étapes dans notre tuto,
  • Vérifiez le niveau de liquide du lave-glace. Vous reconnaîtrez le réservoir à l'icône (un pare-brise et un jet d'eau). Consultez les instructions sur le bidon de liquide de lave-glace, car certains produits doivent être dilués avec de l'eau. Remplissez de liquide jusqu'au repère "Maxi" sur le réservoir de remplissage. Fermez le bouchon et fermez le capot avec précaution.

Les yeux, la distance

Les fortes pluies réduisent fortement la visibilité. Voici comment réagir:

  • Adaptez votre vitesse et augmentez la distance de sécurité habituelle (2 secondes ou 50 mètres sur les autoroutes) avec le véhicule précédent. Plus même s'il s'agit d'une pluie intense.
  • Allumez vos phares. Utilisez le phare antibrouillard lorsque la visibilité est inférieure à 100 mètres et n'oubliez pas de l'éteindre dès que possible!

L'aquaplanage

Les fortes pluies peuvent entraîner de l'aquaplanage. Les pneus quittent littéralement le sol: une pellicule d'eau plus ou moins importante sépare le pneu de la route pendant quelques secondes. Ce phénomène peu fréquent peut s'avérer particulièrement dangereux.

Comment réagir?

  • Ne freinez pas brusquement.
  • Débrayez et maintenez fermement le volant dans son axe jusqu'à ce que le véhicule adhère à nouveau correctement à la route.
  • Avec une boîte de vitesses automatique, passez en mode "neutre" (N). Ceci n'est pas une manœuvre "naturelle" et doit donc être testé bien avant d'être confronté à un véritable aquaplanage.
  • Sachez qu’une vitesse élevée et des pneus usés augmentent sensiblement le risque de dérapage.
  • L'idéal est évidemment de repérer les grandes flaques et les ornières gorgées d'eau bien avant d'y mettre ses roues!
Je partage ce contenu